Beurek à la fêta et aux herbes du jardin

Börek, Burek ou Beurek …au choix est une pâtisserie salée originaire d’Asie centrale, composés de feuilles filo, garnis à la viande hachée ou au fromage et ensuite traditionnellement frit dans l’huile.

J’ai choisi de les badigeonner d’huile d’olive et de les cuire au four pour plus de légèreté.

Le résultat est idéal avec une bonne salade verte ou en apéro en portion individuelle ou bien à partager comme ici.

Je me suis largement inspiré du magnifique blog https://tangerinezest.com

J’ai utilisé le sésame grillée Ethiquable, pour cette recette.

Cette recette est un condensé de tout ce que j’aime : elle est facile, croustillante à souhait, peu d’ingrédients sont nécessaires, les saveurs sont généreuses et j’aime les plats à partager à l’apéro.

En clair elle a tout bon, d’ailleurs je la déclinerais en différentes versions : épinards /chèvre ; viande hachée; légumes grillés…

Vous l’aurez compris, elle m’a inspiré cette recette!

Le beurek ? Ma nouvelle passion!

Pour 6 personnes :

8 feuilles de pâte filo

150g de fêta nature

1 oeuf

1 gousse d’ail dégermée et écrasée

10 feuilles de menthe

10 feuilles de coriandre (ou persil)

10 brins de ciboulette

Le zeste d’1/2 citron

Graine de sésame

Huile d’olive

Sel et poivre

Préchauffer le four à 220 degrés.

Dans un saladier, émietter la fêta.

L’écraser à l’aide d’une fourchette.

Ajouter l’œuf, les herbes ciselés.

L’ail, le citron.

2 cuillères à soupe d’huile d’olive, peu de sel et du poivre.

Dérouler chaque rectangle de pâte filo.

Superposer 2 rectangle et dans la longueur 2 autres, pour former un grand rectangle et à la soudure des 2 feuilles poser 2 autres rectangles.

Garnir le bord de farce sur toute la longueur.

Saupoudrer généreusement de sésame.

Replier pour former un boudin.

Le plier pour former un escargot.

Badigeonner d’huile et de graines de sésame.

Enfourner 20-25 mn.

Déguster chaud ou tiède.

La définition du simple et efficace : le Beurek est définitivement mon ami!!!

A vos tabliers !!!

Croquettes au thon de Laurent Mariotte

Une recette express et pleine de saveurs, j’avais relevé cette recette lors de sa diffusion et j’avais complètement oublié de la réaliser.

Lorsque ma copine Happy Papilles l’a publié, évidemment elle est remontée dans ma liste de recette à faire.

Et j’ai pris d’ailleurs son astuce, j’ai moi aussi remplacé la mayonnaise par de la moutarde.

Et dans le cadre de mon partenariat avec le domaine des terres rouges, j’ai reçu un pot de moutarde au citron vert.

En vente Ici.

Et elles ont été boostée mes croquettes, c’était délicieux !!!

Je suis allée piocher dans mon cellier une conserve De thon au naturel , je vous conseille vivement de vous lancer, rien à voir avec le thon en boîte du commerce.

Ingrédients pour 4 personnes :

400g de thon au naturel

150g de pain de mie sans croûte

1 bonne cuillère à soupe de moutarde au citron vert

1 oeuf

1 cuillère à soupe de persil haché

Sel et poivre du moulin

Huile d’olive

Mettre le thon à égoutter avec le pain de mie découper grossièrement, afin qu’il s’imbibe.

Dans un saladier, mélanger le persil, le thon, le pain, l’œuf, la moutarde, le sel et le poivre.

Bien mélanger.

Faire chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Former des boules légèrement aplaties avec vos doigts et les faire dorer 3 mn de chaque côté.

J’ai choisi de les servir avec une sauce Tzatziki c’était juste terrible !

C’est la recette dépannage par excellence !

A vos tabliers !!!

Boulettes aux lentilles

Largement inspirée de ma recette de falafel Ici au niveau des parfums, j’ai utilisé mon paquet de lentilles reçu dans le cadre de mon partenariat avec ma marque fétiche Ethiquable, pour réaliser ces boulettes.

J’ai rajouté à ma recette initiale leurs graines de sésame, l’association sésame /lentilles est vraiment intéressante.

J’adore picorer du bout des doigts, et que ce soit sous forme de falafel, de keftas…les boulettes c’est la vie!!!

C’est convivial, riche en saveurs et les sauces d’accompagnement déclinable à l’infini.

Bon en ces temps de covid ….

La convivialité d’une table pleine de tapas à picorer nous semble bien loin.

Pour nous, je les avais servi avec une bonne salade de roquette à l’huile de noix.

J’ai cuit les lentilles 5mn de moins que le temps indiqué sur le paquet, 15mn donc pour un rendu légèrement craquant.

Une 2ème cuisson est prévue dans la friture.

Le secret des boulettes de légumineuses est une préparation bien sèche, sinon vos boulettes vont se déliter dans votre poêle.

Je vous donne toutes mes astuces, pas d’inquiétude.

Ingrédients pour une vingtaine de boulettes :

500g de lentilles vertes

1 bouquet de persil

2 gousses d’ail

1 oignon

1 cuillère à café de coriandre moulue

1 cuillère à café de sel

Poivre du moulin

1 cuillère à café de graines de cumin

1 pointe de piment

1 cuillère à café de bicarbonate

1 cuillère à soupe de farine

1 cuillère à soupe de graines de sésame

Huile neutre de friture

Rincer et faire cuire vos lentilles 5 mn de moins que le temps indiqué sur le paquet.

Égoutter vos lentilles au moins 1h dans la passoire.

Ensuite déposer les lentilles sur un torchon propre afin qu’il absorbe le restant d’humidité.

Dans le bol du mixeur, placer l’oignon, le persil et l’ail.

Mixer finement, ajouter ensuite les lentilles, les épices, le sel, le poivre et le sésame.

Mixer finement.

Débarrasser dans un saladier, ajouter la farine, le bicarbonate.

Mélanger à la cuillère, le mélange doit être sec.

Placer au frigo 1heure.

Former ensuite des boulettes en serrant bien fort.

Faire chauffer l’huile dans une poêle profonde.

Une fois bien chaude plonger chaque boulette 5 mn.

Retirer à l’aide d’une écumoire.

Déguster chaud.

Accompagnées d’une sauce tomate pimentée c’est un délice.

A vos tabliers !!!

Poulpe à la sauce tomate

Réservée aux amateurs de poisson, cette recette est sans aucun doute ma préférée pour accommoder le poulpe.

La sauce tomate assaisonnée à l’anchois vient apporter du peps à la chair fade du poulpe.

Cela dit le goût de l’anchois lui ne ressort pas du tout, il est fondu dans la sauce.

Et il a l’avantage de la saler naturellement.

J’ai acheté chez ma poissonnière des tentacules de poulpe décongelées, ainsi les fibres sont déjà cassées.

Je me suis largement inspiré d’une recette d’un chef italien dont j’ai vu la vidéo sur les réseaux sociaux.

Je l’ai accommodé en version tapas, lui ne faisait d’ailleurs pas bouillir le poulpe, il le cuisait directement entier dans la sauce tomate, et y ajouter des pastas pour un plat complet.

J’ai opéré un petit virage vers mon Espagne pour le proposer en apéro sous le soleil printanier.

Bref j’ai ajouté mon grain de sel !!!

J’ai préféré faire bouillir 20 mn mon poulpe, car même si les fibres ont été cassées par la congélation, il est beaucoup plus tendre en bouche.

Je les découpais en tronçons pour une cuisson plus homogène.

J’ai bien fait réduire ma sauce pour qu’elle enrobe chaque morceau et je l’ai aromatisé de câpres et d’anchois.

Avec une sauce plus allongée, vous pouvez le servir avec des pâtes.

Ingrédients :

2 « grosses pates » de tentacules de poulpe décongelé

250g de purée de tomate ( une conserve pour moi Recette ici de mon tomata )

3 filets d’anchois à l’huile d’olive

1/2 cuillère à café de pimenton

1 cuillère à café de câpre

3 gousses d’ail

1 feuille de laurier

1 branche de thym

1 brin de romarin

Huile d’olive

Poivre du moulin

Persil

Bien nettoyer les tentacules de poulpe sous l’eau froide.

Préparer une grande casserole d’eau avec 2 gousses d’ail pelées, le thym, le laurier et le romarin.

Placer le poulpe et le recouvrir d’eau froide.

Mettre sur feu vif, compter 20mn de cuisson à ébullition.

Laisser refroidir dans l’eau, il va s’imprégner des saveurs.

Égoutter dans une passoire.

Tronçonner la chair en morceaux.

Dans une poêle, mettre 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Ajouter la gousse d’ail pelée.

Laisser frémir quelques minutes pour parfumé l’huile.

Ajouter la chair découpée.

Faire revenir 3 minutes.

Ajouter les filets d’anchois.

Puis la sauce tomate, le piment et le poivre.

Cuire 20 mn à petits bouillon, 5 mn avant la fin ajouter les câpres.

La sauce doit être bien réduite.

Servir chaud, tiède ou froid.

Avec une bonne Sangria on est en vacances !!!

A vos tabliers !!!

Bricks au thon

J’ai toujours dans mon cellier des conserves de thon au naturel Recette ici, et dans les recettes vite faites qui dépanne, il y a les bricks au thon.

Traditionnellement préparés avec du thon à l’huile, je préfère alléger l’intérieur et avoir le croustillant de la cuisson à la poêle.

Vous trouverez sur le net, à l’inverse une farce avec du thon à l’huile et une cuisson au four.

À vous de voir.

La cuisson à la poêle est plus rapide, une bonne salade verte, un filet de citron, le tour est joué !

Pour le pliage, vous avez des vidéos pour les samoussas sur le net, une fois le tour de main compris c’est très facile.

Cette recette ne demande que peu d’ingrédients à la base, j’ajoute selon la saison les herbes aromatiques de mon jardin.

Ici simplement du persil et du pimenton, mais avec de la coriandre fraîche, de la ciboulette ou de la menthe c’est tout aussi bon.

Ingrédients pour 6 personnes :

Je compte 2 / personne :

6 feuilles de brick

250g de thon au naturel

2 cuillères à soupe de câpres

3 œufs durs

1 cuillère à soupe de persil haché

1 cuillère à café de pimenton moulu

1 échalote hachée

Poivre du moulin

Huile pour friture

Égoutter le thon.

L’écraser avec les œufs durs à la fourchette.

Ajouter les câpres, le poivre, le persil, le pimenton et l’échalote.

Couper chaque feuille de brick en 2.

Procéder au pliage jusqu’à épuisement de la préparation.

Faire chauffer l’huile dans une poêle.

Faire dorer 3 mn de chaque côté.

Servir chaud.

A vos tabliers !!!

Tarte soleil au roquefort et aux pignons

Les tartes soleil sont parfaites pour un apéro convivial, posée au milieu de la table : chacun se sert à sa guise.

Elles sont déclinables à l’infini, ici l’association d’une crème au roquefort et de pignons grillés et simple mais très efficace.

Elles demande peu d’ingrédients et la recette est prête en un temps record.

J’utilise toujours la plaque de cuisson d’Emile Henry, elle passe facilement du four à la table, plus de corvée de transfert délicat.

Vous la trouverez en vente Ici

Ingrédients :

2 ronds de pâte feuilletée

150g de roquefort

4 cuillères à soupe de crème fraîche

Poivre du moulin

50g de pignon de pin

1 jaune d’œuf battu pour la dorure

Préchauffer le four à 200 degrés.

Torréfier dans une poêle à sec les pignons de pin.

Lorsqu’ils sont légèrement colorés, débarrasser dans une assiette.

Dans une casserole faire fondre le roquefort en morceaux avec la crème.

Poivrer bien.

Réserver jusqu’à refroidissement.

Étaler le premier disque de pâte feuilletée sur la plaque du four.

Étaler la crème de roquefort de façon uniforme.

Parsemer de pignon.

Recouvrir avec le deuxième disque.

Placer un verre retourné au centre, pour repère.

Tailler les rayons de votre soleil de façon régulière.

Tourner deux fois chaque rayon.

Badigeonner avec l’œuf battu et enfourner.

Au bout de 30mn, la tarte est dorée et cuite.

Déguster tiède.

A vos tabliers !!!

Savarins aux morilles et parmesan

C’est sur un cuisine gourmande de Décembre 2005 que j’ai pris cette recette.

Je l’ai réalisée une bonne dizaine de fois, et elle a toujours fait son petit effet.

Ils accompagneront votre viande pour les fêtes de fin d’année.

Le goût est généreux et la présentation amène une touche originale dans l’assiette.

Je les réalise sous la forme de cannelés habituellement, pour les fêtes le savarin me semblait plus chics 😁

Mes moules sont en silicones avec particules de métal, je les ai achetés chez Tompress Ici, inutile de beurrer le moule, la cuisson est parfaite !

Peu importe des moules à muffins ou madeleine peuvent tout aussi bien convenir.

La préparation est simple et rapide.

J’utilise des morilles sèches, là aussi n’hésitez pas à y mettre votre grain de sel, tout les champignons peuvent convenir c’est une histoire de goût.

Idem pour le fromage.

Le résultat est riche en goût, moelleux à l’intérieur, le mélange parmesan / morilles est un beau combo.

Ingrédients pour 8 personnes :

120g de farine

50g de beurre + 30g pour les morilles

2 oeufs+ 2 jaunes

50cl de lait

140g de parmesan en bloc.

40g de morilles séchées

1 gousse d’ail

Sel et poivre

Pour la pâte :

Faire fondre le beurre dans le lait.

Hors du feu ajouter le parmesan râpé en fouettant.

Dans un saladier mélanger les œufs, les jaunes et la farine.

Ajouter le lait chaud en mélangeant au fouet.

Laisser refroidir et mettre au frais 1h.

Réhydrater les morilles dans de l’eau tiède, les égoutter.

Faire étuver 10 mn dans 30g de beurre.

Ajouter la gousse d’ail hachée, sel et poivre.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Hacher les morilles et les intégrer à la pâte.

Verser dans les moules à cannelé ou autres bien beurrés et enfourner pour 40 mn.

Servir chaud à la sortie du four ou réchauffer au micro onde.

A vos tabliers !!!

Tartare de magret de canard

Voilà une entrée que j’avais réalisé pour un Noël, au milieu d’une assiette autour du canard, avec une salade de roquette fraîche.

Et j’avais voulu miser sur l’originalité…

Pour ce Noël là, je n’avais mis qu’une cuillère de dégustation dans l’assiette, ne sachant pas trop comment le tartare de canard allait être accueilli par ma famille.

Et surprise, tout le monde en a redemandé, et pour être totalement honnête avec vous : j’étais la plus récalcitrante et je m’en étais mis très peu, histoire de goûter.

Et j’en ai repris !!!

Absolument surprise par le goût.

Je l’ai refaite avec le vinaigre de framboise , en vente Ici, reçu dans le cadre de mon partenariat avec le Domaine des terres rouges.

Et vraiment c’est absolument terrible !

Je détaille mon magret en petit dés, je le laisse « cuire » 2-3 heures dans la marinade.

Oui je suis encore fébrile à manger de la viande crue, alors que quand j’ai goûté vraiment ne le répétez pas, j’aurais volontiers garder les restes … esprit de Noël oblige…tout le monde en a eu!

Et là rebelotte, j’avais aimé…mais la viande crue….pfffff

Je goûte et bam un délice !!!

Et même plus car l’ajout du vinaigre de framboise a sublimé le plat.

Encore une fois il y a vinaigre et vinaigre, la qualité du produit est évidente dés le bouchon ouvert.

Il est présent et doux, amène dans cette entrée déjà légère une fraîcheur supplémentaire par la touche légèrement acidulée.

Ingrédients pour 4 personnes :

1 beau magret de canard

3 cuillères à soupe de vinaigre de framboise

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

1 pincée de piment d’Espelette

1 cuillère à café de baie de Sishuan

1 échalote

4 cornichons

Ciboulette

Sel

Au mortier, piler les grains de poivre.

Ciseler l’échalote et la ciboulette.

Faire des petits dés de cornichons.

Enlever la peau du magret.

Tailler au couteau des petits dés de chair.

Mélanger le tout dans un saladier.

Saler, ajouter le piment, le vinaigre et l’huile.

Mélanger délicatement.

Goûter et rectifier en sel au besoin.

Vous pouvez le consommer immédiatement, pour les fébriles comme moi, mettre un film au contact et quelques heures au frigo.

Le sel cuit un peu la viande.

Le résultat est très loin de ce que l’on peut s’imaginer j’en suis la parfaite illustration.

Une viande parfumée, une entrée tout en légèreté avec une salade de roquette.

Une entrée fraîche et fruitée, qui peut être préparée à l’avance, vous m’en direz des nouvelles !!!

A vos tabliers !!!

Tarte au pesto, tomates et cantal

L’été, avec la chaleur, pas question de plat lourd ou mijoté

Chez nous c’est beaucoup de grillades ou de plancha, des tartines ou des tartes salées le tout accompagné de salade c’est parfait!

Et après tout les vacances sont pour tout le monde, le rythme change, si on ne relâche pas la pression l’été quand peux-t-on le faire?

La maison vit au ralenti et la cuisinière aussi 😉

Dans le cadre de mon tout nouveau partenariat avec SACLA j’ai découvert leur nouveau pesto allégé en sel et en matières grasses, avec l’ajout de fromage dans ma tarte j’avoue qu’un peu de légèreté tombait à pic!!!

Et le résultat était très savoureux, un vrai succès pour une cuisinière au ralentie…que demander de plus?

Lorsque je réalise une Pâte à pizza j’en congèle toujours une portion pour un dépannage ou du monde à l’improviste.

Et voilà comment je sauve la mise à 19h pour le repas du soir!!!

Ingrédients:

1 pâte à pizza

2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne

3 cuillères à soupe de pesto SACLA allégé

3 belles tomates

10 tranches de cantal

Sel et poivre

Préchauffer le four à 200 degrés.

Étaler la pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Étaler la moutarde sur toute la surface.

Découper les tomates en rondelles et les déposer sur la tarte.

Étaler le pesto sur les rondelles de tomates.

Disposer les tranches de fromage.

Personnellement je poivre mais ne sale pas.

Enfourner 35-40mn.

Déguster chaud ou tiède.

A vos tabliers!!!

Tapenade d’olives noires

Un classique de nos apéritifs, une bonne tapenade !!!

Ultra simple et toujours efficace.

Quelques croûtons de pains grillés et le tour est joué.

C’est la solution apéro improvisé.

L’été est là et chez nous c’est souvent à l’improviste.

S’il m’en reste (c’est rarement le cas) j’en tartine des dos de cabillaud et au four 18 mn.

Ou un fond de tarte à la tomate, une salade de pâtes…

Une tapenade rehausse beaucoup de plat estival.

Beaucoup ne mettent pas de câpres dans leurs recettes, je vous laisse l’essayer et vous m’en dirais des nouvelles.

Ingrédients :

200g d’olives noires à la grecque dénoyautées

50g de câpres égouttées

1 gousse d’ail dégermée

50g de filet d’anchois à l’huile

5cl d’huile d’olive

1 pincée de thym frais

Poivre

Dans votre mortier ou dans le bol de votre mixeur, placer les olives, les anchois, les câpres, le thym, l’ail et le poivre.

Mixer ou piler en allongeant avec l’huile jusqu’à la consistance désirée.

Plus simple que ça c’est pas possible.

Se garde 1 semaine au frais.

A vos tabliers !!!