Coques ou gâteau des rois de mon papa

Voilà pour moi un des symboles du temps de la boulangerie de mon papa.

Tout d’abord les coques à chaque goûter de Noël de notre école primaire et cela pendant 40 ans!!!!c’est dire si des générations ont le même souvenir que moi: une coque, un Malakoff et une clémentine…

La même pâte servait aux royaumes avec une vraie fève sèche en guise de fève !!!

Je vous parle à nouveau d’un temps que les moins de 20 ans….

C’est pour moi un symbole parceque j’en ai goûté des royaumes ou des coques et aucune vraiment aucune (en toute impartialité bien sur 😛) n’a égalé la saveur ni la texture des royaumes de Jeannot.

Mon papa tenait sa recette de son patron lorsqu’il était apprenti en 1951 …

Ils sont absolument uniques mais capricieux surtout pas de courant d’air !!!

Il mettait un balai en travers de son atelier qu’il appelait « la gloriette » : interdiction d’entrer les royaumes poussent!!!!

Pour ma part je n’ai pas les dimensions de four de papa donc ou je fais un royaume mais je préfère faire plein de coques et partir les distribuer au plus de 20 ans comme moi qui ont connu le Malakoff et la clémentine.

Ingrédients pour 10-12 coques ou 2 royaumes :

500g de farine (125g + 375g)

100g de sucre

50g de beurre ramolli

3 oeufs

5 g de sel

125ml de lait

10g de levure fraîche

2 cuillères à soupe d’eau de fleurs d’oranger

1 zeste de citron râpé

1 jaune d’œuf + 1 cuillère à soupe d’eau de fleurs d’oranger pour la dorure

La veille au soir :

Préparer le levain en mélangeant 125 ml de lait, 125g de farine et la levure.

Couvrir cette pâte d’un torchon et la laisser pauser 12 h.

Le lendemain :

Mettre dans le pétrin et dans cet ordre là :

Les œufs, le beurre, le sel, le sucre, la fleur d’oranger, le zeste du citron râpé, la farine restante et le levain.

Pétrir 15mn à vitesse moyenne.

Laisser pousser 3h dans la cuve recouverte d’un torchon.

Dégazer la pâte et façonner votre royaume ou vos coques.

A l’abri des courants d’air et dans une pièce chauffée à 22 degrés minimum laisser pousser 3h.

Préchauffer votre four à 180 degrés avec un ramequin d’eau.

Dorer avec le jaune d’œuf mélanger à la fleur d’oranger.

Enfourner pour 15 mn.

Laisser refroidir.

Préparer un sirop avec 2 cuillères à soupe de sucre en poudre dans 10 d’eau, faire bouillir quelques minutes et réserver.

Passer au pinceau le sirop froid sur vos coques et saupoudrer immédiatement de sucre en poudre.

A vos tabliers !!!

12 réflexions au sujet de “Coques ou gâteau des rois de mon papa”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s