Crevettes au gingembre

Le gingembre est sans aucun doute l’épice préférée de ma fille.

Elle mange les pétales de gingembre à sushis à coup de fourchette.

Et il suffit que j’en râpe sur un poisson ou un plat pour qu’elle adooooore!!!

Facile vous me direz…

J’ai donc voulu lui faire plaisir avec une recette de crevettes aux saveurs asiatiques.

Ultra rapide à réaliser, elle est ultra parfumée.

A servir à l’apéro, en entrée ou en plat en modifiant les proportions.

Comme souvent dans mes recettes, on retrouve un marinade!

Je suis une férue de marinade en tout genre, mais cette fois ci 30 mn suffisent.

Évidemment j’ai eu droit à un maman ça tue!!! (Merci mon copain gingembre)

Je vous recommande grandement l’huile de sésame grillés de chez Ethiquable en vente Ici, vous pouvez l’utiliser autant à froid que la faire chauffer, elle garde toute sa saveur lors de la cuisson, son bec verseur est pratique et vous facilite la vie, un petit plus.

Ingrédients pour 2 personnes :

8 crevettes crues

2 cm de gingembre râpé

1 cuillère à soupe de sauce soja

1 cuillère à café de sauce nuoc mam

Huile de sésame

Décortiquer chaque crevette et retirer le filament noir du dos.

Débarrasser les crevettes dans un saladier.

Ajouter la sauce soja, le nuoc mam et le gingembre.

Placer au frais 30 mn en remuant bien.

Chauffer une poêle avec un filet d’huile de sésame.

Y placer les crevettes égouttées.

Quelques minutes suffisent pour atteindre la coloration des 2 cotés.

Ajouter la marinade qui va vite s’évaporer.

Et c’est prêt !

Plus rapide c’est difficile !

Déguster chaud ou tiède avec un filet de citron.

A vos tabliers !!!

Parmentier de cabillaud aux épinards

Toujours avec mes épinards d’hiver de mon jardin un 3 mai…incroyable !!!

Cette fois ci un plat complet mêlant féculents, poisson et légumes, qui dit mieux ?

J’ai réalisé ce plat avec un dos de cabillaud, cuit à cœur au four, une fondue d’épinards à la crème et une purée grossièrement écrasée de pomme de terre.

Un plat simple et une autre façon de consommer du poisson.

Pour parfumer mon poisson et donner un peu de peps à mon plat j’ai utilisé le moulin à graines de moutarde du Domaine des terres rouges .

En vente Ici

Ingrédients pour 4 personnes :

4 portions de dos de cabillaud épais

4 grosses pommes de terre

40g de beurre

15cl de lait

20cl de crème liquide

1 gousse d’ail hachée

3 grosses poignées d’épinards frais

Emmental râpé

Sel et poivre

Huile d’olive

Noix de muscade

Moulin à graines de moutarde

Peler et couper en rondelles épaisses les pommes de terre.

Les placer dans le panier du cuit vapeur et cuire 25 mn.

Préchauffer le four à 180 degrés en position grill.

Arroser d’un filet d’huile d’olive le fond du plat.

Déposer le poisson.

Et l’arroser d’un filet d’huile d’olive, saler, poivrer et parsemer généreusement de graines de moutarde concassées.

Enfourner pour 10 mn.

Laver les épinards.

Les faire fondre dans une sauteuse avec un filet d’huile.

Lorsqu’ils sont bien réduits, ajouter l’ail et la crème.

Cuire quelques minutes et couper le feu.

Dans une casserole, faire fondre le beurre dans le lait.

Une fois les pommes de terre cuites, les écraser à la fourchette avec le lait et le beurre chaud.

Saler, râper un peu de noix de muscade et poivrer.

Une fois le poisson juste cuit, l’écraser grossièrement à la fourchette en le répartissant dans tout le plat.

Étaler la fondue d’épinards dessus.

Terminer par la purée.

Parsemer de fromage râpé et enfourner pour 15-20 mn.

Déguster chaud.

A vos tabliers !!!

Montgolfière de lotte et gambas au safran

J’aime bien réaliser ce plat, il en jette lorsqu’on le pose sur la table et surtout qu’est-ce que c’est bon.

Il est vrai que j’apprécie particulièrement la saveur du safran, mes origines espagnoles peut-être…

Avec des noix de saint Jacques, des dos de cabillaud ou comme ici de la lotte et des gambas c’était délicieux !

La cuisson est rapide, il faut de toutes façons le préparer à l’avance pour que le dôme repose au froid.

C’est en effet le choc thermique qui va provoquer le gonflement de la pâte.

Effet garantie !

Sous la croûte: une sauce safranée généreuse, avec des bâtons de carotte croquants et un poisson cuit à cœur.

Ingrédients pour 4 personnes :

600g de lottes en gros cubes

16 gambas

3 carottes

1 cuillère de fumet de poisson

1 échalote

15 cl de vin blanc

20cl de crème fraîche

3 échantillons de safran

5 cl d’armagnac

1 bloc de pâte feuilletée

Sel et poivre

2 jaunes d’œufs pour la dorure

Ciseler l’échalote.

Tailler les carottes en fin bâtonnet.

Dans une poêle, verser un filet d’huile d’olive.

Faire revenir l’échalote.

Mouiller avec le vin blanc.

Porter à ébullition.

Ajouter les carottes.

Mettre le fumet et bien le délayer.

Ajouter la crème et le safran.

Mélanger bien, saler peu (le fumet est déjà saler) et poivrer.

2 mn d’ébullition et arrêter la cuisson.

Réserver votre sauce est prête.

Dans une poêle, chauffer un filet d’huile d’olive.

Faire revenir quelques minutes les cubes de lotte (sans atteindre la coloration).

Ajouter les gambas décortiquées.

Dés la coloration rose atteinte, couper le feu.

Arroser d’armagnac, porter le tout à ébullition et flamber.

Mélanger la préparation à la sauce.

Repartir dans des soupières.

Étaler la pâte feuilletée.

Découper dans votre pâte feuilletée 4 cercles, 1 cm plus grand que la soupière.

Badigeonner le tour avec les jaunes d’œufs battus, afin que la pâte adhère au bol.

Bien le souder et placer au frigo au moins 1 heure.

Préchauffer le four à 200 degrés.

Badigeonner de jaunes d’œufs restant et enfourner aussitôt.

Il faut que le dôme soit bien doré, dans mon four 20 mn ont suffit.

Servir chaud.

A vos tabliers !!!

Saumon fumé au bois de hêtre

Je vous avez présenté ma recette de saumon fumé à chaud Ici, la texture est fondante, la chair est cuite et fumée, c’est un délice.

Ici je vous présente un dos de saumon fumé à froid.

C’est une portion de dos pour être exacte, le dos entier sera fumé à Noël.

Cette technique est une à froid, dans mon nouveau joujou, cadeau de mon mari…

Si vous voulez investir dans un fumoir je vous recommande le site Tompress, le rapport qualité / prix est plus qu’intéressant, la robustesse, les accessoires pour le fumage vous avez tout Ici.

Au niveau du fumage à froid, le rendu de votre filet de saumon est identique à celui sous vide de votre supermarché, mais comme dit ma fille 1000 fois meilleur!!!

Elle a eu du mal à attendre que je finisse les photos.

Ingrédients :

Un filet de saumon entier

2kgs de gros sel de Guérande

2 tasses de sucre

Retirer à l’aide d’une pince les arrêtes du filet.

Mélanger le sucre et le sel.

Dans un plat adapté, faire un lit de gros sel.

Poser le saumon côté peau dessus.

Recouvrir du reste de sel/sucre.

Laisser 2h au frigo.

Rincer ensuite le filet sous l’eau froide afin de le débarrasser du sel.

Bien bien l’éponger.

Lancer le fumoir pour 4 heures.

J’ai choisi la classique sciure de hêtre, vous pouvez varier les saveurs.

Garder 24h au frigo avant de déguster.

A vos tabliers !!!

Maquereau à la chermoula

Je ne vous avais pas encore parlé de la chermoula, pourtant elle est souvent présente sur ma table ou dans mes marinades.

C’est une sauce marocaine à base d’épices, de citron, d’huile d’olive.

Ultra parfumée !!!

Je m’en sers de marinade comme ici ou de condiment à poser sur la table avec du poisson grillé.

Ma poissonnière fétiche, Catherine avait des maquereaux magnifiques et cette sauce s’y prête à merveille.

Au four doux 25 mn c’est parfait.

Ingrédients :

1 citron bio (zestes et jus)

1 cuillère à café de cumin

1/2 cuillère à café de paprika fumé

1 cuillère à café de coriandre moulue

4 cuillères à soupe d’huile d’olive

3 gousses d’ail pelées

1 bouquet de coriandre

1 pointe de piment

3 maquereaux vidés et étêtés

Sel et poivre

Préchauffer le four à 160 degrés.

Dans un pilon, placer les zestes râpés, l’ail et les épices.

Ajouter la coriandre ciselée.

Réduire en purée.

Ajouter l’huile d’olive, le jus de citron et assaisonner.

Mettre les maquereaux dans un plat allant au four.

Badigeonner chaque poisson de la sauce, intérieur et extérieur.

Enfourner pour 25 mn.

Il faut que le poisson reste cuit à cœur et que la sauce ne brûle pas.

C’est absolument parfait, même froid!!!

A vos tabliers !!!

Tartare de dorade au citron caviar

Le temps est morose, les actualités effrayantes…à chacun ces protections, moi c’est les préparatifs de Noël.

J’assume être une dingue de Noël absolue!!!

Et dans cette morosité ambiante, tester mes entrées de fêtes suffit à me mettre du baume au cœur.

Dans le cadre de mon partenariat avec le Domaine des terres rouges, j’ai reçu entre autres une huile de noix En vente ici et un vinaigre à la pulpe de mirabelle Ici

Des produits de qualité, du goût, je voulais les consommer tel quel pour que le goût soit mis à l’honneur, et je ne l’ai pas regretté.

Je suis ravie de ce partenariat, leurs produits sont juste extraordinaires!!!

Résultat un mélange subtil des saveurs, un tartare à tomber!

Le citron caviar et le tartare, il suffit d’y goûter pour comprendre qu’il est indispensable.

Comme les guirlandes ou les boules sur le sapin, le citron caviar dans un tartare c’est sublime.

Vous pouvez désormais en trouver dans les magasins comme grand frais.

Mais quand vous croquez dans une de ses billes parfumées, sans qu’il y ait l’acidité du citron vert classique, mélanger au poisson, aux aromates c’est vraiment parfait.

Pensez à bien assaisonner votre tartare, c’est primordial.

Ingrédients pour 4 personnes :

2 beaux filets de dorade

2 échalotes

1 citron caviar ou 1 citron vert

1 cuillère à soupe de petites câpres

4 cuillères d’huile de noix

1 cuillère à soupe de vinaigre de mirabelle

1 cuillère à soupe de ciboulette

1 cuillère à soupe d’aneth

Sel et poivre

Couper le filet de dorade, avec un couteau bien aiguisé, en petit dés.

Réserver dans une boîte hermétique.

Hacher au couteau les herbes, les câpres et l’échalote.

Les mélanger au poisson.

Ouvrir le citron et prélever les petites graines ou le jus du citron vert.

Les ajouter à la préparation avec l’huile et le vinaigre.

Bien saler, poivrer.

Bien mélanger et laisser reposer au frais au moins 1h.

Ici servi avec des jeunes pousses d’épinards, une bonne salade de roquette ferait tout aussi bien l’affaire.

Une idée pour les fêtes

A vos tabliers !!!

Moules à la moutarde

Les petites moules de Bouchot sont un de mes péchés mignon.

A la plancha, à la marinière, à la crème ou comme ici à la moutarde je les trouve absolument délicieuses.

Rapide et hyper simple, cette idée m’est venue il y a quelques années alors que j’avais un fond de pot de moutarde à l’ancienne qui traînait au fond du frigo.

Depuis je les prépare très souvent comme ça.

Avec un bon vin blanc sec, on est pas loin du bonheur !!!

A déguster à l’apéro en guise de tapas, ou au repas avec des frites par exemple.

La saison des moules de Bouchot est de mi juillet à février, profitez en!!!

Ingrédients pour 2 personnes :

1 kg de moule de Bouchot

1 oignon

1 verre de vin blanc sec

1 grosse cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne

2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

1/2 gousse d’ail hachée

Persil

Huile d’olive

Poivre du moulin

Nettoyer bien les moules (sachant que les bouchots ont aussi l’avantage d’être souvent nettoyées )

Éliminer celles ouvertes ou abîmées.

Dans une cocotte, verser un filet d’huile d’olive, y faire revenir l’oignon coupé.

Lorsqu’il est translucide, ajouter les moules et l’ail.

Mouiller avec le vin blanc et couvrir.

Remuer les moules, une fois ouverte ajouter la moutarde dans le jus, un tour de moulin à poivre et la crème.

Remuer, couvrir pour finir la cuisson en remuant les moules.

Parsemer de persil et déguster chaud ou tiède.

Une copine me disait il y a peu : les choses les plus simples sont souvent les meilleures…..illustration parfaite!

A vos tabliers !!!

Thon au naturel en conserve

Mamie Adeline disait toujours il faut que le cellier soit plein…on ne sait jamais.

J’ai entendu cette phrase toute ma jeunesse.

Et les étagères de mon cellier sont toujours pleine : des confitures, du confit, des pâtés, et du thon au naturel.

Absolument rien à voir avec les conserves de thon industrielles.

La chair du poisson est ferme, se tient, parfumée avec du laurier c’est délicieux.

C’est vraiment la conserve de dépannage à la maison, dans une quiche, une salade de riz ou même tel quel avec une mayonnaise.

Je suis à la lettre la recette du site le parfait qui me convient tout à fait.

Ultra simple à réaliser, j’attends les promotions lors de la pleine saison du thon (juillet et août) et je remplis mes conserves.

Je prends des conserves moyennes et j’y mets 2 bouts à l’intérieur.

Ingrédients :

Thon frais

Gros sel

Poivre en grain

Feuille de laurier

Laver les bocaux sur le cycle intensif de votre lave vaisselle ( petite astuce je mets du vinaigre blanc en liquide de rinçage).

Dans les bocaux égouttés placer 2 morceaux de thon, 3 grains de poivre noir, 1/2 feuille de laurier et 1/2 cuillère à café de gros sel.

Fermer en prenant soins de mettre le caoutchouc adapté.

Stériliser 3h à 100 degrés.

Le thon va cuire dans sa graisse.

Laisser complètement refroidir avant de manipuler.

A vos tabliers !!!

Seiche à la catalane de mamie Adeline

Voilà une de mes recettes réconfortantes, de part les souvenirs qu’elle me procure.

Ma mamie sucrée, ma mamie câline qui savait me faire plaisir et titiller mes papilles.

Des lamelles de seiches parfumées, enrobées d’une sauce tomate, de câpres et c’est très personnel mais j’aime cuire le riz dans la sauce.

Ma mamie, et même ma maman cuisinent le lapin ou les fameuses seiches comme ça, elle ne servent pas le plat et le riz à part…un peu comme pour la paella.

Je trouve le tout bien plus savoureux.

L’ensemble est homogène, avec des saveurs agréables.

Vous pouvez bien sûr réaliser la sauce et la servir avec du riz blanc.

Moins complexe et plus rapide que la sauce américaine, la sauce n’en reste pas moins généreuse.

Ma mamie appelait cette sauce l’américaine du pauvre.

C’est un plat complet sans aucune difficulté de réalisation et assez rapide, vous pouvez en plus le congeler il n’en sera que meilleur réchauffé.

Ingrédients :

2 kgs de lamelles de seiche

1 oignon

1 gousse d’ail

1 verre de vin blanc sec

1 pot de Tomata

1 cuillère à soupe de câpres

1 pincée de safran

1 feuille de laurier

1 branche de thym

Sel et poivre

1 verre et demi de riz blanc

Huile d’olive

Découper la seiche en morceaux.

Dans une sauteuse verser l’huile d’olive.

Faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils soient translucides.

Ajouter l’ail haché et les morceaux de seiche.

Faire revenir 5-8mn.

Mouiller avec le vin blanc.

Ajouter le tomata, le safran, le thym, la branche de laurier, sel et poivre.

Couvrir et laisser cuire à feu doux 20 mn.

Ajouter les câpres et faire cuire à découvert 10 mn sur un feu un peu fort que la sauce réduise.

Si vous voulez cuire le riz dans la sauce, ajoutez le avec les câpres.

Au besoin ajouter un peu d’eau.

Sinon faites bien réduire la sauce et servez la avec du riz blanc.

Un plat qui plus est économique, que demander de plus…

A vos tabliers !!!

Dos de cabillaud au pesto d’amande

Nous consommons très peu de cabillaud, les ressources naturelles sont victimes de son succès, et les pêches intensives vont bientôt avoir raison de ce poisson à la chair si délicate.

Aussi habituellement je préfère le lieu noir.

Mais voilà ma fille adore absolument ce poisson en lisant bien les étiquettes, je lui fais de temps en temps plaisir.

Mon basilic cette année étant énorme, j’ai réalisé un pesto avec des amandes pour l’accompagner.

Le pesto est traditionnellement réalisé avec des pignons mais n’hésitez pas à varier les goûts vous serez surpris.

Je vous avais proposé il y a peu Un pesto de roquette qui est vraiment original et riche en saveurs.

J’aime beaucoup cette recette, les saveurs parfument délicatement le poisson, l’amande si on la laisse un peu grossière apporte un croquant vraiment intéressant.

Le pesto se réalise au pilon, et j’avoue affectionner cette méthode mais quelques coups de mixeur quand je suis pressée comme ici font très bien l’affaire.

Vous pouvez réaliser un pesto beaucoup plus lisse mais j’aime le jeu de texture avec un broyage grossier.

Ingrédients pour 4 personnes :

4 portions de dos de cabillaud

20 grosses feuilles de basilic frais

80g d’amandes effilées

4 cuillères à soupe d’huile d’olive fruitée

2 gousses d’ail dégermées

Sel et poivre

Préchauffer le four à 180 degrés.

Placer l’ail dans le bol du mixeur et le mixer fin.

Ajouter les feuilles de basilic et les amandes, mixer par petites pulsions pour un rendu grossier en ajoutant l’huile d’olive.

Saler et poivrer généreusement.

Dans un plat déposer les dos de cabillaud.

Saler et poivrer.

Et parsemer généreusement dessus le pesto.

Enfourner pour 20-25mn.

Déguster chaud.