Tartare de dorade au citron caviar

Le temps est morose, les actualités effrayantes…à chacun ces protections, moi c’est les préparatifs de Noël.

J’assume être une dingue de Noël absolue!!!

Et dans cette morosité ambiante, tester mes entrées de fêtes suffit à me mettre du baume au cœur.

Dans le cadre de mon partenariat avec le Domaine des terres rouges, j’ai reçu entre autres une huile de noix En vente ici et un vinaigre à la pulpe de mirabelle Ici

Des produits de qualité, du goût, je voulais les consommer tel quel pour que le goût soit mis à l’honneur, et je ne l’ai pas regretté.

Je suis ravie de ce partenariat, leurs produits sont juste extraordinaires!!!

Résultat un mélange subtil des saveurs, un tartare à tomber!

Le citron caviar et le tartare, il suffit d’y goûter pour comprendre qu’il est indispensable.

Comme les guirlandes ou les boules sur le sapin, le citron caviar dans un tartare c’est sublime.

Vous pouvez désormais en trouver dans les magasins comme grand frais.

Mais quand vous croquez dans une de ses billes parfumées, sans qu’il y ait l’acidité du citron vert classique, mélanger au poisson, aux aromates c’est vraiment parfait.

Pensez à bien assaisonner votre tartare, c’est primordial.

Ingrédients pour 4 personnes :

2 beaux filets de dorade

2 échalotes

1 citron caviar ou 1 citron vert

1 cuillère à soupe de petites câpres

4 cuillères d’huile de noix

1 cuillère à soupe de vinaigre de mirabelle

1 cuillère à soupe de ciboulette

1 cuillère à soupe d’aneth

Sel et poivre

Couper le filet de dorade, avec un couteau bien aiguisé, en petit dés.

Réserver dans une boîte hermétique.

Hacher au couteau les herbes, les câpres et l’échalote.

Les mélanger au poisson.

Ouvrir le citron et prélever les petites graines ou le jus du citron vert.

Les ajouter à la préparation avec l’huile et le vinaigre.

Bien saler, poivrer.

Bien mélanger et laisser reposer au frais au moins 1h.

Ici servi avec des jeunes pousses d’épinards, une bonne salade de roquette ferait tout aussi bien l’affaire.

Une idée pour les fêtes

A vos tabliers !!!

Bonbons Caramels au beurre salé

Ultra simple à réaliser, l’ensemble des ingrédients est simplement portés à ébullition dans une casserole, ensuite le degrés de température définira la texture de vos bonbons.

Les miens ne sont pas tout à fait durs…mais ne sont pas mous non plus…. j’ai visé cette texture pour pouvoir les glisser dans mes pochettes cadeaux.

Comme tous caramels ils collent au dent et c’est juste parfait 😁

Ingrédients pour 2 petits sachets :

250g de sucre

100g de crème liquide

4g de fleurs de sel

30g de beurre

1 cuillère à café d’arôme vanille

60g de miel

Placer tout les ingrédients dans une casserole et porter à ébullition sur feu moyen en remuant régulièrement.

Avec un thermomètre de cuisson porter le tout à 130 degrés et couper le feu.

Ajouter la fleur de sel, mélanger.

Et couler immédiatement dans un plat chemiser de papier sulfurisé de 20*20 environ.

Laisser refroidir.

Et découper.

A vos caries !!!

Euhhh à vos tabliers bien sûr!!!

Velouté d’oignons, crémeux à la châtaigne et foie gras poêlé

Je vous livre ici mon entrée de Noël 2019.

J’ai détourné une recette du blog d’Audrey cuisine (bien sûr il a fallu que j’y colle mon grain de sel) cette recette m’a plus par sa simplicité et hormis la cuisson du foie minute, elle peut être réalisée à l’avance.

Tout le monde a apprécié je l’ai parfumé délicatement à la cardamome, et l’association châtaigne / oignons / foie gras était vraiment extra!!!

J’ai utilisé des oignons de Roscoff comme indiqué sur la recette originale et leurs saveurs sucrées et douces m’a vraiment plu.

Pour 4 personnes :

Pour le velouté d’oignons :

3 oignons de Roscoff

2 pommes de terre

10g de beurre

60cl de Bouillon de légumes

3 cardamomes placées dans une boule à thé

Pour le crémeux à la châtaigne :

10g de beurre

1 petit bocal de châtaigne bio

20cl de lait

10cl de crème liquide

Pour les croûtons :

4 tranches épaisses de pain rassis en dés

Huile d’olive

Ail en poudre

Pour le foie gras :

4 tranches de foie gras frais

Fleur de sel

Velouté d’oignons :

Couper l’oignon en tranches, et les pommes de terre pelées en dés.

Faire revenir les oignons et les pommes de terre dans le beurre fondu jusqu’à ce que les oignons soient transparents .

Mettre le bouillon, la boule à thé avec la cardamome et couvrir d’eau

Laisser frémir 25 mn.

Saler et poivrer

Enlever la boule à thé

Mixer pour obtenir un velouté homogène.

Réserver.

Crémeux à la châtaigne :

Faire fondre le beurre et faire revenir les châtaignes quelques minutes.

Mouiller avec le lait et la crème

Porter à ébullition 5 mn.

Saler, poivrer et mixer finement le tout.

Si votre mélange est trop épais mouiller avec un peu de lait.

Réserver.

Croûtons :

Préchauffer votre four sur position grill à 190 degrés

Placer une feuille de papier sulfurisé sur une plaque allant au four

Étaler dessus vos dés de pains durs

Arroser d’un filet d’huile d’olive

Saupoudrer d’ail semoule

Enfourner 5-6 mn que les croûtons soient dorés

Réserver

Au moment de servir, placer au fond de l’assiette 2 cuillères à soupe de crémeux à la châtaigne, ajouter 2 louches de velouté d’oignons

Foie gras poêlé :

Trancher votre foie gras frais

Faire bien chauffer la poêle à feu vif

Déposer les tranches 1mn30 sur chaque face

Saler avec une pincée de fleur de sel, déposer sur l’assiette et servir aussitôt accompagné de quelques croûtons.

La consigne est vraiment de prendre chaque composants à chaque cuillère c’est vraiment délicieux.

Cette recette ne présente aucune difficulté dans sa réalisation, dans sa version originale elle était servie avec des œufs pochés, j’ai opté pour un foie gras poêlé pour un aspect plus festif.

Et je le referai c’était parfait

A vos tabliers !!!

Foie gras au naturel

La première fois que nous avons gouté ce foie gras c’était chez des amis, ils nous présente un foie roulé comme un saucisson, au fondant incomparable.

Avec mon mari nous étions conquis, je demande comment ils ont cuit ce foie pour avoir un résultat pareil et la réponse a été ben il n’est pas cuit!!!

Première réaction oh b…. il est cru et dis comme ça, un foie gras cru c’est juste impossible, n’ayons pas peur des mots c’est degueu !!!

Mais après explications de la recette faite 8 jours avant ben il est cuit au sel, comme le serait du jambon ou ma Poitrine sechée.

Bon ben maintenant qu’on a compris on se ressert tiens !!! Pour calmer nos émotions…

Et très rapidement cette recette est de loin la préférée de la famille.

Je vous donne les proportions pour 500g à vous les règles de 3 pour convertir en fonction du poids de votre foie.

Petit clin d’œil à Claire et oui la règle de 3 encore et toujours, merci pour ta patience lorsque j’avais 9 ans sans quoi mon foie serait trop fade ou trop salé.

Ingrédients :

1 lobe de 500g

6 g de sel

1 g de poivre

1cl d’armagnac

Lait

Lorsque je déballe mon foie gras, je le laisse toujours plusieurs heures, voire une nuit dans du lait pour éliminer le fiel et l’amertume.

Bien le sécher.

Et arrive l’étape du deveinage et j’avoue que malgré le nombre incalculable de tutos internet le deveinage n’est pas mon ami.

Je fais au mieux pour ne pas trop l’abîmer..

Une fois cette étape passée mettre le foie dans un saladier pour le peser et à vous la règle de 3.

Saler, poivrer et arroser d’armagnac en frottant bien partout.

Laisser reposer au minimum 2 heures.

Poser un papier film sur votre plan de travail

Déposer votre foie dessus et rouler le plus serrer possible.

Renouveler l’opération en serrant fort.

Placer au fond du frigo pendant une bonne semaine avant de déguster.

Accompagné de Confit d’oignons c’est absolument divin.

A vos tabliers !!!

Sapin feuilleté

Soirée fille avant les fêtes, j’ai voulu du simple mais attention du bon et du goût et si en plus le rendu peut être joli ma foi ….

J’ai opté pour 2 sapins feuilletés : un à la tapenade maison et l’autre au pesto.

Vous pouvez varier les plaisirs à l’infini en version salé comme en sucré d’ailleurs.

Il ne faut simplement pas hésiter à être généreux sur la couche de garniture au risque sinon que vos feuilletés soient un peu sec.

J’ai utilisé des pâtes du commerce par manque de temps, la fille du boulanger comme toutes femmes parfois elle a le temps et l’envie et puis parfois le supermarché du coin lui sauve la mise…et c’est très bien comme ça 😁

Pour 1 sapin feuilleté

2 rouleaux de pâte feuilleté rectangulaire

Garniture au choix

1 oeuf battu pour la dorure

Préchauffer votre four à 180 degrés

Étaler la première pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Tartiner généreusement l’ensemble de la pâte de la préparation de votre choix.

Recouvrir de la deuxième pâte.

Découper à l’aide d’une roulette à pizza un grand triangle, retirer les bords.

Découper comme sur la photo des bandes de 1 cm de part et d’autres et les rouler sur elle même.

Badigeonner au pinceau avec l’œuf battu et enfourner 25 mn que votre sapin soit doré mais sans plus sinon il sera sec.

Laisser refroidir avant de le transvaser sur le plat de service.

Pour un apéritif de fêtes la présentation est parfaite !!!

A vos tabliers !!!

Sablés de Noël

Des sablés oui mais avec un bon goût d’amande, de citron et de cannelle.

Délicieusement parfumés ici nous avons du mal à les laisser refroidir.

Les sablés étaient une de nos activités week-end pluvieux quand ma fille était plus jeune, avec des emportes pièces ludiques nous y avons passé des heures.

Ingrédients pour 40 sablés :

500g de farine

270g de beurre demi-sel pommade

250g de sucre

2 oeufs

2 cuil à soupe de cannelle

Le zeste d’un citron

150g d’amandes en poudre

1 oeuf pour la dorure

Dans la cuve de votre robot placer la farine et le beurre.

Pétrir à vitesse lente.

Ajouter les œufs, l’amande, le zeste, la cannelle et le sucre.

Pétrir quelques minutes jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

Filmer le paton et entreposer au frigo quelques heures.

Préchauffer votre four à 180 degrés

Au bout de ce temps étaler la pâte à la main sur une épaisseur de 5mm.

A l’aide d’un emporte-pièce prélever la pâte et la placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Dorer à l’œuf battu et enfourner pour 20mn il faut qu’ils soient dorés.

Ils conservent très bien dans une boîte en fer.

A vos tabliers !!!

Foie gras au micro ondes

Nous commençons maintenant à nous côtoyer depuis quelques temps et vous avez bien compris le micro-ondes n’est pas mon copain.

Je suis plus cuisine à la cheminée qu’au micro-ondes et pourtant j’ai une recette pas deux pas 15 … 1 pour laquelle je l’utilise c’est le foie gras.

J’apprécie aussi la cuisson au sel, mais j’ai un petit penchant pour ce mode de cuisson je l’avoue.

Après avoir je pense tout tenter en cuisson de foie gras celle là est simple et efficace.

Pas de risque de trop le cuire le résultat est bluffant et j’aime la présentation en terrine.

Ingrédients

1 lobe de 500g environ

6g de sel

1g de poivre

1 pincée de sucre

1cl d’armagnac

50cl de lait

Retirer le fiel si vous en voyez et plonger le foie dans le lait pendant 12h.

Passer ce temps, égoutter et sécher le foie, séparer les 2 lobes et le deveiner (ne pas trop insister plus vous l’abîmer plus il va fondre)

Peser le foie et assaisonner le, ajouter l’armagnac.

Filmer et laisser 12h au frais.

Placer ensuite le foie dans une terrine avec couvercle.

Faire cuire 15 mn au micro onde à une puissance de 150W.

Laisser refroidir et entreposer au frigo 3 jours avant de déguster.

A vos tabliers !!!

Pain d’épice

Ce blog me montre quand même à quel point je suis ritualisée 😂

Le week-end de mon anniversaire on fait le sapin et on décore la maison, avec l’odeur du pain d’épice chaud et un chocolat dans nos mugs kitch de Noël fumants, c’est notre tradition à nous.

Cette recette je la fais depuis plusieurs années et je la tiens du Petit Larousse pâtissier et pour moi elle est absolument parfaite car très généreuse en miel.

Pour un moule à cake :

10cl de lait

200g de miel corsé de préférence

80g de sucre en poudre

2 jaunes d’œufs

1 cuil à café de bicarbonate de soude

300g de farine

2 cuil à café bombées d’épice à pain d’épice

20g de beurre pour le moule

Verser dans une casserole le lait, le sucre et le miel.

Faire chauffer en remuant.

Battre les jaunes œufs dans un bol , y ajouter la moitié du lait.

Bien remuer, ajouter le bicarbonate puis le reste du lait au miel et mélanger.

Préchauffer le four à 160 degrés

Dans un saladier verser la farine et peu à peu le mélange précédent en prenant soins d’éviter les grumeaux.

Ajouter les épices et fouetter la préparation 10 mn.

Beurrer généreusement un moule à cake.

Y verser la préparation et faire cuire 1 h en veillant qu’il ne colore pas trop.

Pour moi il est moelleux et parfumé c’est vraiment un délice !!!

A vos tabliers !!!!

Bûche de Noël chocolat / spéculos

Les spéculos chez nous on adore ça, sous toutes ces formes : en pâte, en biscuits bref les spéculos c’est la vie.

Et pourtant chaque année je change de saveurs et de parfums mes bûches de Noël et jamais je n’avais pensé à y intégrer sa saveur si particulière.

Nous avons récemment été invités chez des amis et je me suis avancé pour porter le dessert en spécifiant que ce serait mon test bûche de noël 🎄.

Nos amis sont habitués à tester mes repas et desserts de Noël et c’est avec courage et dévouement qu’ils ont acceptés de servir une fois de plus de cobaye.

Je propose toujours une bûche chocolatée et une fruitée il y en a donc pour tous les goûts…

J’ai pensé partir sur une feuillantine aux spéculos et au chocolat blanc, une mousse aux spéculos et une au chocolat extra noir, le tout finit par un glaçage miroir au chocolat.

Je fais toujours des tests et j’ai souvent changé ma recette d’ailleurs après .

Pour le coup la recette a été validée du premier coup, elle figurera donc sur ma table pour les fêtes.

Ingrédients pour une gouttière à bûche de 35cm

Pour la mousse spéculos :

250g de lait

350g de pâte de spéculos

4 feuilles de gélatine (8g)

400 g de crème entière liquide très froide

Pour la mousse au chocolat noir:

60g de crème liquide

160g de chocolat noir

2 jaunes d’œufs

4 blancs d’œufs

2 feuilles et demi de gélatine (5 g)

25g de sucre

1 pincée de sel

Pour la feuillantine au spéculos:

30g de chocolat blanc

80g de pâte de spéculos

60g de gavottes émiettées

Pour le miroir au chocolat :

150g de sucre

150g de glucose en sirop

80g d’eau

100g de lait concentré sucré

150g chocolat noir haché

4 feuilles et demi de gélatine (9g)

Au minimum la veille :

Commencer par chemiser votre moule avec une feuille de Rhodoïd qui vous facilitera grandement le démoulage et laissera une surface bien lisse qui facilitera le glaçage miroir.

Pour la mousse au spéculos:

Ramollir la gélatine dans une grande quantité d’eau froide.

Détendre la pâte de spéculos au micro ondes ou au bain marie.

Faire chauffer le lait, une fois chaud y dissoudre la gélatine essorée, y ajouter la pâte de spéculos et mélanger intimement.

Laisser tiédir, presque froid à température ambiante.

Monter la crème froide en chantilly, et la mélanger délicatement à la préparation aux spéculos.

Une fois prête couler la préparation dans votre moule chemisé jusqu’à mi hauteur.

Placer au congélateur au moins 2 heures.

Pour la mousse au chocolat :

Ramollir la gélatine dans une grande quantité d’eau froide.

Placer la crème et le chocolat sur feu doux afin de le fondre.

Hors du feu ajouter la gélatine, bien là dissoudre.

Ajouter les jaunes d’œufs, bien remuer.

Monter les blancs en neige avec la pincée de sel et quand ils sont pris ajouter le sucre pour les serrés.

Mélanger délicatement les blancs au chocolat pour obtenir une mousse homogène.

Sortir le moule à bûche du congélateur et couler la mousse au chocolat sur celle au spéculos jusqu’à 1-2cm du bord.

Replacer au congélateur au moins 2h.

Pour la feuillantine au spéculos :

Faire fondre au bain marie le chocolat blanc et la pâte de spéculos pour la détendre.

Mélanger intimement avec les gavottes émiettées.

Sortir le moule du congélateur et déposer la feuillantine uniformément sur la mousse au chocolat congelée.

Replacer au congélateur jusqu’au jour du repas.

Le jour du repas :

Pour le miroir chocolat :

Ramollir la gélatine dans une grande quantité d’eau froide.

Placer le sucre, le glucose et l’eau dans une casserole et porter à ébullition à 103 degrés et couper le feu.

Incorporer la gélatine et bien la dissoudre, le lait concentré et le chocolat haché.

Bien mélanger en prenant soin de ne pas incorporer d’air.

Attendre la température de 35 degrés

Sortir la bûche, la démouler sur une grille et la glacer sur le lèche frite du four.

Il est primordial de glacer la bûche congelée avec le glaçage à 35 degrés pour un brillant incomparable.

Placer au frigo au moins 6h pour décongélation.

Mon papa réalisait toujours les bûches à la crème au beurre que mes beaux frères et belles sœurs adorent d’ailleurs, pour ma part je préfère après un bon repas une mousse plus aérienne.

A vos tabliers !!!!

Et joyeuses fêtes !!!!

Florentin

Noël pour moi c’est sacré, et depuis quelques années mes cadeaux sont comestibles c’est toujours apprécié et c’est original.

Je voulais dans mes paniers garnis proposer en note sucré un assortiment de mignardises et je voulais essayer les florentins.

Je les ai volontairement fait sans note d’agrumes parceque ma fille n’aime ni le citron ni l’orange confite…

Et pour me faciliter la vie je les ai fait dans des moules à muffins en silicone et ils étaient parfaits.

Attention cependant à ne pas les faire trop épais ils manqueraient de croustillant.

Mon groupe de testeuses a approuvé, étalées devant la cheminée allumée, un bon thé il n’en ai pas resté un seul, ils auront donc leur place dans mes cadeaux de Noël.

Ingrédients pour 15 florentins

130 g de sucre

70g de miel

70g de crème fraîche liquide

150g d’amandes effilées

150 g de chocolat noir

Préchauffer votre four à 170 degrés

Dans une casserole à fond épais mettre le sucre, le miel et la crème.

Porter à ébullition en atteignant la température de 118 degrés.

Éteindre le feu et ajouter les amandes en remuant bien.

Mettre 1 cuil à soupe de ce mélange dans des moules à muffins .

Enfourner pour 15 mn il faut que le dessus soit doré.

Laisser durcir.

Démouler vos florentins, laver les moules et bien les sécher.

Faire fondre le chocolat au bain mari.

Verser 1 cuil à soupe de chocolat fondu dans chaque empreinte et remettre le florentin en appuyant pour qu’il adhère au chocolat.

Laisser durcir et démouler délicatement.

A vos tabliers !!!