Magret de canard laqué

Le magret de canard laqué est toujours un succès assuré à la maison.

D’une part c’est la viande préférée de ma fille et d’autres part nous aimons le sucré – salé.

La peau est ultra croustillante et caramélisée, nous l’aimons rosé mais libre à vous de rallonger le temps de cuisson, la chair est parfumée et fond en bouche.

Je prends toujours mes magrets chez mon boucher lorsqu’il propose les foires au gras, la qualité est top et je les congèle sous vide individuellement.

Pour un repas de fête où lors d’un dîner entre amis c’est un plat qui est toujours apprécié.

La préparation ne présente aucune difficulté et la cuisson est rapide…bref il a tout bon ce magret avec son petit air festif.

Ingrédients :

1 magret de canard

1 cuillère à soupe de miel

1 cuillère à soupe de sauce soja

1 gousse d’ail hachée

1/2 cuillère à café de gingembre moulu

1 cuillère à café de 5 épices

1 cuillère à café de vinaigre de riz

1 cuillère à café de maïzena

1/2 cuillère à café de sel

Poivre du moulin

Entailler le gras du magret en croisillon.

Dans une poêle chaude, faire fondre le magret côté gras uniquement.

Jusqu’à ce qu’il soit bien doré.

Jeter le gras ( vous pouvez vous en servir pour faire sauter quelques pommes de terre persillées)

Dans un petit plat aux dimensions du magret si possible, poser la viande.

Dans un bol mélanger le miel, la sauce soja, l’ail, les épices, la maïzena et le vinaigre de riz.

Bien enduire la viande sur les 2 faces.

Laisser mariner au moins 2 h.

Passer ce temps, bien masser le magrets avec la marinade à nouveau.

Préchauffer le four à 200 degrés et enfourner pour 20mn côté peau dessous.

Déguster immédiatement.

Un pur délice, vous m’en direz des nouvelles !!!

A vos tabliers !!!

Saltimbocca de veau à la sauge

Une panure croustillante et parfumée, une viande tendre, la saveur de la sauge…

C’est juste une tuerie ces saltimbocas !!!

J’aime une panure grossière, c’est vraiment un choix pour moi je préfère largement, je grille le pain et donne juste quelques impulsions rapides pour avoir ce résultat.

La panure apporte du coup une vraie texture.

Vous pouvez remplacer la mozzarella par un fromage de caractère, pour ma part j’ai voulu garder les saveurs de la viande et des parfums.

C’était parfait !!!

Pour 4 personnes:

400g d’escalopes de veau tranchées fines

4 tranches de jambon sec fumé

2 poignées de persil haché

1 cuillère à café d’ail semoule

4 tranches de mozzarella

4 petites feuilles de sauge

300g de pain grillé et mixé

Poivre

huile d’olive

Commencer si vous possédez un attendrisseur par frapper la viande pour l’attendrir.

Dans une assiette creuse verser l’huile d’olive.

Dans une autre assiette le pain mixé, le persil, l’ail et le poivre.

Tremper une escalope dans l’huile puis dans la panure.

Reserver.

Sur chaque escalope, déposer une tranche de jambon, une feuille de sauge et de mozzarella.

Rouler l’escalope comme un nem, en serrant bien les bords pour ne pas que la mozzarella s’échappe!

Maintenir avec une pique en bois.

Enfourner dans un four préchauffé à 200 degrés 25mn.

Servir chaud.

A vos tabliers!!!

Champignons farcis de ma maman

Un plat que je réalise souvent, ici une farce on ne peut plus classique, que je décline au gré de mes envies et de ce qui se trouve dans mon frigo.

Je peux y rajouter de la mozzarella, changer la viande par de l’agneau ou du jambon, jouer sur les épices ils sont déclinables à l’infini.

C’est un plat simple, pas très long en préparation.

Maman en faisait souvent les dimanches d’hiver, l’été nous passions aux légumes du jardin farcis avec la même préparation.

Ingrédients pour 3 personnes :

6 -8 gros champignons

200g de chair à saucisse

2 tranches de pains de campagne rassis

1 oeuf

15cl de lait chaud

1 gousse d’ail

Persil

Sel et poivre

Huile d’olive

Préchauffer le four à 180 degrés

Brosser les champignons pour les nettoyer, retirer les pieds.

(Vous pouvez faire une petite sauce avec les pieds: je les hache et les fais revenir dans un peu d’huile d’olive avec une gousse d’ail hachée , j’ajoute de la crème et je mixe)

Mettre un filet d’huile d’olive au fond du plat.

Déposer les champignons.

Dans un saladier placer le pain rassis avec le lait chaud.

Attendre que le pain se ramollisse pour pouvoir l’écraser.

Ajouter la chair à saucisse, mélanger.

L’oeuf et mélanger.

Hacher le persil et l’ail.

Et l’ajouter, saler et poivrer.

Garnir les champignons de cette farce.

Arroser d’un filet d’huile d’olive et enfourner pour 45 mn.

Déguster chaud.

A vos tabliers !!!

Paupiettes à l’ancienne

Voilà une vieille recette, des paupiettes, des champignons, du vin blanc…

Aucune difficulté mais un plat efficace et bon.

Je privilégie les champignons frais qui, pour moi font une vraie différence.

Je ne suis pas une grande fan du fond de veau, je ne l’utilise que pour ce plat, mais je n’ai jamais réussi à le supprimer et à retrouver cette sauce épaissie…

Un plat servi avec des pâtes, du riz ou des pommes de terre vapeur et encore meilleur réchauffé.

Pour 6 personnes :

6 paupiettes

2 échalotes

2 gousses d’ail

6 gros champignons de Paris frais

25cl de vin blanc sec

25cl d’eau

Un peu de thym et de romarin

2 cuillères à soupe de fond de veau

20cl de crème

Huile d’olive

Sel/poivre

Verser un filet d’huile d’olive dans une sauteuse.

Peler et hacher les échalotes et l’ail.

Faire revenir les paupiettes sur toutes les faces et les retirer.

Placer les condiments hachés, les faire revenir.

Ajouter les paupiettes et le vin blanc.

Mélanger les 2 cuillères de fond de veau au 25cl d’eau chaude et ajouter le tout dans la cocotte.

Faire cuire à couvert 20 mn.

Pendant ce temps, tailler les champignons en lamelles et les faire revenir dans une poêle chaude avec l’huile d’olive.

5 mn avant la fin de cuisson ajouter la crème et les champignons.

Servir chaud avec l’accompagnement de votre choix.

A vos tabliers !!!

Nouilles chinoises au poulet

Comme le disait mamie Adeline on ne jette rien !!!

Il m’arrive souvent de recycler mes restes de poulet rôti en plat complet au saveurs asiatiques.

En ces temps de confinement j’exploite tout ce que j’ai sous la main.

La semaine dernière ma maraîchère bio avait récolté ses premiers pois gourmand…et oui le printemps est à notre porte.

Donc reste de poulet- pois gourmand une poêlée qui dépayse.

L’hiver je fais avec des bâtonnets de carottes, du chou…

A vous d’innover.

C’est toujours bon!!!

Pour 5 personnes :

250g de nouilles chinoises

1/2 paquet de champignons noirs

3 cuillères à soupe de sauce soja

2 cuillères à soupe de gingembre en cube

1 cuillère à café de 5 épices

1 gousses d’ail

2 échalotes

300 g de pois gourmand

Reste de poulet rôti

Huile de sésame

Sel et poivre

Mettre les pois gourmand au cuit vapeur 15 mn.

Faire bouillir de l’eau.

Recouvrir d’eau bouillante les champignons noirs et laisser gonfler.

Idem avec les nouilles chinoises à couvert.

Dans un wok verser 1 filet d’huile de sésame

Faire revenir les échalotes ciselées, l’ail et le gingembre.

Ajouter dans votre wok la viande en dés.

La sauce soja et les épices.

Saler et poivrer.

Ajouter les champignons hydratés et les pâtes.

Faire revenir.

Débarrasser dans un saladier en intervertissant avec les pois.

Rajouter de la sauce soja selon vos goûts.

Servez chaud.

Voilà une idée pour accommoder des restes de volaille.

A vos tabliers !!!

Lapin à la moutarde

Nous consommons peu cette viande, je n’en achète que rarement.

Sauf qu’une patiente qui élève ses propres lapins , comme le faisait ma grand mère, me fait l’honneur de m’en donner un de temps en temps.

La viande est ferme et le goût me rappelle mon enfance.

Nourris exclusivement à l’herbe de nos garrigues c’est un privilège et j’en suis consciente.

Je l’ai agrémenté de moutarde, vin blanc et aromates….un délice !!!

La sauce a été fini avec du pain à même le plat…

J’ai privilégié la moutarde à l’ancienne pour son côté plus doux.

Ingrédients

1 lapin prêt à cuisiner

1 verre de vin blanc

3 verre d’eau

4 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne

2 oignons

2 gousses d’ail

Thym- romarin

8 cl d’armagnac

1 brique de crème de soja ou de crème fraîche

Sel-poivre

Huile d’olive

Découper le lapin.

Dans une cocotte verser un filet d’huile d’olive et faire revenir les morceaux de viande.

Retirer les.

Émincer l’oignon et l’ail dégermé.

Et les faire revenir à la place du lapin.

Une fois légèrement coloré remettre la viande dans la cocotte.

Verser l’armagnac et flamber.

Une fois les dernières flammes éteintes ajouter le vin blanc et l’eau.

Il faut que la viande soit quasiment immergée.

Mettre la moutarde, les herbes aromatiques, sel et poivre.

Laisser mijoter 30 mn à couvert.

Ajouter la crème et poursuivre 15 mn de cuisson.

C’est prêt à servir bien chaud.

J’ai choisi des tagliatelles fraîches pour accompagnement.

A vos tabliers !!!

Filet mignon feuilleté au pesto de roquette

Je vous parlais il y a quelques jours de ma découverte du pesto de roquette.

Il m’en restait un petit bol au fond du frigo et hors de question de le laisser sécher, c’est trop bon!

Le filet mignon sous cette forme là je vous l’avais déjà présenté sous des saveurs italiennes avec mon Filet mignon en croûte aux tomates séchées .

Ici soyons honnête j’ai scanné mon frigo et ça a été :du jambon et un reste de fromage à raclette les grands gagnants pour accompagner mon plat.

C’est ce que j’aime avec ce plat c’est toujours bon et en plus avec cette présentation, ça en jette!!!

Vraiment un régal !!!

Ingrédients :

250g de pâte feuilletée

3 cuillères à soupe de Pesto de roquette

5 tranches de jambon de parme

1 beau filet mignon

3 tranches de fromage à raclette ou autre

Poivre

1 jaune d’œufs pour dorer

Préchauffer le four à 180 degrés.

Étaler votre pâte feuilleté de façon à pouvoir enrobé aisément votre filet mignon.

Tartiner la pâte de pesto à l’endroit où vos poserez votre viande.

Placer les tranches de jambon en travers.

Poser le filet dessus.

Poivrer la viande.

Déposer le fromage.

Enrouler délicatement la pâte sur la viande.

Dorer avec le jaune d’œuf battu.

Enfourner pour 45 mn de cuisson.

Je trouve la viande cuite de cette manière particulièrement tendre et savoureuse.

A assaisonner au gré de vos envies.

A vos tabliers !!!

Joues de porc confites au banyuls de Tati Annie

Je vous ai déjà parlé du grimoire de ma Tati Annie….des recettes agrafées, celles déjà présentes entourées, les marges sont écrites bref il regorge d’idées…

Dans la famille la cuisine est une institution.

Parmi ses recettes fétiches figure une sorte de bourguignon mais avec des joues de porc et du vin de banyuls ou de Maury.

Une de ses voisines la lui a transmise après un dîner où selon elle : ils s’étaient léchés les babines avec son compagnon devant ce plat à tomber par terre.

Elle l’a refait à plusieurs reprises et succès à chaque fois.

Même avec moins d’enthousiasme cette recette m’aurait tenté 😁😁😁.

Et très sincèrement elle est à tomber par terre!!!

J’ai réalisé cette recette dans ma mijoteuse mais une cocotte fera tout à fait l’affaire.

La viande est ultra fondante et très parfumée ça a été franchement un coup de cœur.

Ingrédients :

2,5 kgs de joue de porc

300g de carottes

300g d’oignons

80g d’ail

Thym, laurier, romarin

1 tige de fenouil sauvage

50cl de vin rouge

30 cl de banyuls

Sel, poivre du moulin

Farine

Rouler chaque joue de porc dans la farine.

Les faire rissoler dans un peu d’huile d’olive sur chaque face.

Les retirer.

Couper les carottes en dés et émincer l’oignon.

Dans la cocotte faire revenir les carottes et les oignons en ajoutant un filet d’huile d’olive.

Y ajouter les joues.

Mouiller avec les vins afin de recouvrir la viande.

Ajouter le bouquet garnis et le fenouil.

Peler et hacher l’ail, le rajouter.

A la mijoteuse je l’ai laissé mijoter 5h.

A la cocotte laisser cuire 2h à feux doux.

Si la sauce s’épaissit trop mouiller avec un bouillon de poule.

Servir chaud accompagné de pomme de terre vapeur.

A vos tabliers !!!

Chili de Jeremy

Mon histoire avec le Chili con carné il y a un avant et après Jeremy.

Jeremy est marié à Noah mon amie mexicaine pour qui j’avais fait Les pans de muerto mexicain

Un soir d’été il nous invite à manger un chili con carné, j’en fais souvent et nous adorons ça !!!

Et là j’ai beau regarder son chili rien mais rien n’est comparable à ma recette dénichée sur un célèbre site commençant par marmi et finissant par ton…

Il se présente sous forme de bouillon, pas de maïs ni de tomates en quantité…

Et le goût évidemment rien mais rien à voir…

J’ai attendu les prochaines vacances pour demander si éventuellement je pouvais faire la recette avec eux.

Sitôt dit sitôt fait une matinée avec Jeremy en cuisine et un bon repas partagé…

Avec son accord bien sûr je vous livre sa recette originale.

Pour 8 personnes :

1 kg d’haricots rouges secs

700g de viandes de bœuf hachées ou de viandes coupées en dés

1 oignon rouge

1 citron vert bio de préférence

Cumin en poudre

Coriandre moulu

3 piments jalapeño

4 gousses d’ail

Chipotle en poudre ou paprika fumé ou pimenton fumé

La veille tremper les haricots rouges dans un grand volume d’eau froide avec 1 cuillère à soupe de bicarbonate.

Le lendemain égoutter et rincer les haricots.

Mettre à cuire dans un grand volume d’eau froide avec 2 gousses d’ail écrasées, ne pas saler.

Les miens ont cuits en 1h ne surtout pas jeter l’eau de cuisson c’est la base de votre bouillon, laisser les haricots dans leur eau.

Mettre 1 piment jalapeño à infuser dedans.

Dans une poêle, mettre 3 cuillères à soupe d’huile.

Une fois l’huile chaude mettre 2 piments jalapeño à griller et les retirer.

Dans l’huile mettre l’oignon rouge en dés, une fois fondant ajouter la viande et 2 gousses d’ail hachées.

Ajouter 3 cuillères à café de coriandre moulue, 4 cuillères à café de cumin, 1 cuillère à café de chipotle, 2 cuillères à café de sel et du poivre du moulin.

Hacher finement les piments que vous aviez mis à griller.

Personnellement à la maison nous aimons la saveur épicée, nous avons donc laissé les graines du piment.

Ajouter les piments hachés à la viande.

Et faire revenir le tout.

Remettre les haricots et leur eau de cuisson sur le feu.

Y ajouter 3 cuillères à café de coriandre moulue, 2 cuillères à café de cumin, et 1 cuillère à café de chipotle.

Couper le citron vert en deux et l’écraser au dessus du bouillon, écraser bien la pulpe et mettre le tout dans la marmite.

Y ajouter la viande.

Goûter pour rectifier l’assaisonnement.

Laisser mijoter 30-40 mn.

Nous l’avons servi avec du riz blanc et du citron vert.

Vous pouvez parsemer de coriandre fraîche avant de servir.

Un immense merci à Jeremy et Noah pour avoir partagé cette recette familiale.

Nous avons passé un super moment de partage.

À vous de vous régaler

A vos tabliers !!!

Poulet croustillant

A picorer à bout de doigts, très parfumées, ces bouchées de poulet croustillantes sont délicieuses.

Rapides à préparer pour mes plateaux télés ou pour comme ici accompagner d’une salade verte.

J’aime leurs saveurs généreuses avec une impression de légèreté, avant je passais mes morceaux de poulet dans l’œuf puis chapelure.

Le fait d’utiliser un sac congélation avec un peu d’huile allége la recette.

Ingrédients :

4 escalopes de poulet

125g de chapelure

1 cuillère à café d’origan

1 cuillère à café d’ail semoule

1 cuillère à café de piment fumé

2 cuillères à soupe de parmesan râpé

5 cuillères à soupe d’ Huile parfumée

Poivre du moulin, sel

Couper les escalopes en lanières.

Les placer dans un sac congélation avec 3 cuillères à soupe d’huile parfumée à l’ail ou nature.

Mélanger bien pour bien les enrober.

Dans une assiette creuse mélanger la chapelure, l’origan, l’ail, le piment fumé et le parmesan.

Bien mélanger.

Transvaser le contenu de l’assiette dans le sac congélation.

Et bien mélanger pour napper chaque bout de poulet de la panure.

Faire chauffer une poêle avec 2 cuillères à soupe d’huile et faire revenir les morceaux de poulet sans trop mélanger.

Une face et puis l’autre pour garder la panure.

Une fois cuit poivrer au moulin, saler légèrement et arroser de citron selon votre goût.

Servez chaud.

A vos tabliers !!!