Pâté végétal aux champignons et aux graines de moutarde

Original, qui change du Pâté de mami Adeline, ici un pâté végétarien aux champignons, aux noix et aux graines de moutarde.

J’ai ajouté un cèpe frais pour corser le goût, et l’ajout de noix m’a été inspiré par le magazine Cuisine Actuelle.

Pour l’assaisonnement j’ai opté pour les Graines de moutarde du Domaine des terres rouges, bio et françaises s’il vous plaît !

Elles m’ont apporté le peps qu’il manquait.

A l’apéritif ou sur des toasts pour accompagner un velouté de potiron par exemple, nous avons adoré.

L’ajout du cèpe a apporté du caractère, bien sûr, mais avec des champignons bruns de Paris ça passe aussi.

J’avais goûté une préparation similaire dans un panier garni pour Noël et l’idée m’était venu de le réaliser maison.

J’ai préféré le haché un peu grossier, c’est au goût de chacun, le pot qui m’avait été offert, était lui parfaitement lisse.

Ingrédients pour un pot de 350ml:

2 échalotes

300g de champignons brun

100g de cèpe

100g de noix décortiquées

2 gousses d’ail

1/2 cuillère à café de graines de moutarde moulues

Huile d’olive

2 cuillères à soupe de sauce soja

Poivre du moulin

Peler et hacher les échalotes.

Peler et hacher les 2 gousses d’ail.

Nettoyer et couper les champignons en lamelles.

Dans un filet d’huile d’olive faire revenir le tout jusqu’à coloration.

Ajouter la sauce soja, couvrir et laisser mijoter 5 mn.

Faire griller les noix dans une poêle à sec pour obtenir une légère coloration.

Poivrer, ajouter les graines de moutarde aux champignons.

Mixer les noix et les champignons à la consistance désirée.

Mettre en pot et réfrigérer au moins 1 nuit.

Sur du pain grillé un délice.

A vos tabliers !!!

Zaalouk marocain

Dans la série de dips à poser sur les tables estivales, je vous propose ici un caviar d’aubergine très parfumé, aux saveurs marocaines.

A proposer avec de Mini pain pita pour l’apéro en version froid ou en accompagnement d’une viande ou d’un poisson en version tiède ou froid aussi d’ailleurs.

Même avec de simples oeufs au plat c’est terrible !

Il n’est pas réservé qu’aux amateurs d’aubergine, le fait qu’il soit couplé à une sauce tomate réduite et épicée peut même le rendre comestible pour les réfractaires à l’aubergine.

Un copain me disait détester l’aubergine, j’ai présenté un zaalouk marocain (oui je sais je suis vicieuse), j’espérais juste qu’il ne tombe pas sur un bout de peau caractéristique par sa couleur…. Ben c’est passé crème !!! Excellent ton troulouk !!!

Impeccable !!!

J’avoue que c’est mon petit plaisir ça, transformer un produit afin de « piéger » les réfractaires absolus.

Bon ça ne fonctionne pas toujours.

J’ai quand même fait aimer le pain à l’ail à quelqu’un qui déteste ça.

Ça fait partie de mes petites victoires personnelles….petites satisfactions quand j’y parviens…

Ingrédients pour un bol de troulouk:

3 aubergines moyennes

3 cuillères à soupe d’huile d’olive

400g de purée de tomates ( pour moi du Tomata maison)

4 gousses d’ail dégermées

1 cuillère à café de cumin moulu

1 cuillère à café de coriandre moulue

1 cuillère à café de paprika fumé

Une pointe de pimenton piquant

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Sel et poivre

Préchauffer le four à 200 degrés.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, disposer les tranches d’aubergines.

Les huiler avec environ 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Enfourner pour 10-15 mn elles doivent être grillées mais moelleuses.

On ne cherche pas à avoir des chips d’aubergines.

Pendant ce temps, dans une casserole, verser un filet d’huile d’olive.

Ajouter l’ail haché.

Veiller à ce qu’il ne colore pas.

Ajouter les épices.

Laisser revenir quelques minutes et ajouter la purée de tomate.

Remuer sans cesse afin que la sauce n’accroche pas mais qu’elle réduise bien.

Lorsque les aubergines sont bien moelleuses et grillées, les couper grossièrement et les ajouter à la sauce épaissie.

Saler et poivrer.

Avant de servir, verser un filet d’huile d’olive et parsemer de coriandre fraîche hachée si vous en avez…

A vos tabliers !!!

Dips de chèvre au citron

Vous voulez changer des incontournables chips/cacahuète ? C’est par ici!

Une crème onctueuse au chèvre frais, aromatisée au citron, au basilic et au poivre vert.

Servi à l’apéro avec de Mini pain pita

Ou en guise d’entrée, goût frais aux saveurs généreuses c’est vraiment un coup de cœur pour nous.

J’ai souvent l’été du chèvre frais dans le frigo, un zeste de citron, les herbes du jardin et hop un apéro original.

La simplicité efficace comme j’aime.

Bon soyons honnête les chips/cacahuète ont même un placards dédiés.

Évidemment qu’ils me sauvent la mise un paquet de fois, alors oui j’aime préparer des tas de petites choses colorées et bien disposées.

Et puis des fois, une copine passe à l’improviste, on ouvre un paquet de chips, une bouteille de rouge et on refait le monde…et ce sont les meilleurs apéros à mon sens 🥰

Ingrédients pour un bol:

200g de chèvre frais

Le zeste d’un 1/2 citron

Le jus d’un 1/2 citron

10 feuilles de basilic

Poivre vert au moulin

Huile d’olive

A la fourchette, écraser dans un saladier le chèvre avec le jus et le zeste de citron.

Ciseler le basilic et l’ajouter.

Poivrer à votre goût.

Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Au moment de servir, ajouter un trait d’huile d’olive de caractère.

A vos tabliers !!!

Pain pita

Au choix en version mini pour l’apéro ou en version plus grande à garnir.

Pour nos dimanches soir télé je privilégie les grandes, ici des versions mini pour accompagner mes dips.

Je prévois toujours une grande panière remplie au centre de la table et j’ai beau en faire et en faire, elle finit toujours vide.

La recette est très simple et il n’y a qu’un temps de pause.

Je l’ai déniché sur le site d’Herve cuisine et elle est parfaite !

Je les aime cuit à la poêle mais vous pouvez les cuire 7 mn à 200 degrés pour un résultat plus gonflé.

Je les aime un peu épais, aussi je les étale très simplement entre mes 2 paumes de mains et direction la poêle.

La cuisson se réalise à sec, dans le même esprit que les Naans.

Ingrédients pour 4 personnes :

200g de farine

1 cuillère à café de levure de boulanger déshydratée

1/2 cuillère à café de sel

1 pincée de sucre

100ml d’eau tiède

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Dans la cuve de votre robot, placer le sel, le sucre, la farine dessus et la levure.

Mouiller avec l’eau tiède en pétrissant doucement.

Ajouter l’huile et pétrir à vitesse moyenne 5 bonnes minutes.

Pour avoir une boule bien homogène.

Laisser pousser 1h filmé d’un film plastique au contact de la pâte, pour éviter qu’elle ne croûte.

Dégazer la pâte sur un plan de travail fariné.

Pour avoir ce rendu, découper des dés de pâtes de 2*2 cm et les aplatir simplement entre vos paumes de main.

Pour un rendu plus homogène, aplatir au rouleau et découper à l’emporte pièce.

Faire chauffer une poêle à sec et placer les pains dessus.

Cuire 5 mn en retournant à mi-cuisson.

Servir chaud, tiède ou froid..,, honnêtement peu importe il n’y en aura plus avant la fin du repas 😁.

A vos tabliers !!!

Babka salée au basilic et aux noix de cajou

Dans le cadre de mon partenariat avec le Domaine des terres rouges j’ai reçu un pot de tartinable au basilic.

J’ai décidé de l’intégrer dans ma babka salée pour l’apéro.

Le goût de basilic est authentique et la présence de noix de cajou pilée est vraiment intéressante.

J’ai renforcée ce goût en pilant très grossièrement quelques noix de cajou et en les intégrant à la pâte.

Dans le même esprit que mon Pain à l’ail , j’aime que chacun effeuille sa part de brioche à l’apéro, c’est original, très goûteux il se suffit à lui-même.

Ingrédients pour 1 moule à cake:

370g de farine

15g de levure fraîche

2 cuillères à soupe de sucre en poudre

250ml d’eau tiède

70ml d’huile d’olive

1 grosse pincée de sel

1 pot de tartinable au basilic (ou de pesto)

Une dizaine de noix de cajou salées

100g de gruyère râpé

Dans la cuve de votre robot, placer le sucre, le sel, verser dessus la farine.

Émietter la levure.

Lancer le pétrissage au crochet en ajoutant l’eau et l’huile.

Piler grossièrement les noix de cajou et les ajouter.

Pétrir 10 mn à vitesse moyenne.

Couvrir d’un linge et laisser pousser 1h30.

La pâte aura doublé de volume.

Dégazer sur un plan de travail fariné.

Étaler au rouleau sur une longueur de 24cm* 20cm à peu près.

Tartiner de pâte au basilic.

Parsemer de gruyère.

Rouler la pâte sur elle même afin de former un gros boudin.

Partager le en 2 dans la longueur avec un couteau large.

Et entremêler les 2 brins en tournant.

Placer dans un moule à cake huilé.

Laisser pousser 1h.

Préchauffer le four à 200 degrés.

Enfourner pour 30 mn de cuisson.

Déguster tiède ou froid.

A vos tabliers !!!

Supions au chorizo

Un petit air de liberté, les beaux jours sont là.

Je vous propose aujourd’hui une assiette de tapas à déguster en terrasse en trinquant avec les pots.

Je vous propose donc un moment de convivialité, de chaleur humaine autour d’un apéro.

De délicieux supions ou petits encornets, revenus dans un filet d’huile d’olive et agrémentés de chorizo et persil du jardin…un régal !!!

Ultra simple et très parfumée une de mes recettes fétiches.

Je prends des encornets nettoyés, histoire de me simplifier la vie.

Ingrédients :

400g de petits encornets nettoyés

150g de chorizo en dés

Un bouquet de persil

Huile d’olive

Sel et poivre du moulin

Le jus d’un 1/2 citron

Faire chauffer un filet d’huile d’olive dans une poêle.

Mettre les encornets à cuire.

Quand ils ont rendu leurs eaux, les égoutter.

Remettre un filet d’huile d’olive à chauffer.

Placer les dés de chorizo et les encornets égouttés.

Faire revenir le tout à feu vif 5-7 mn.

Ajouter le persil haché, le sel et le poivre.

Poursuivre 2-3 mn la cuisson.

Verser le jus de citron et servir aussitôt.

Manger chaud, tiède ou froid.

A vos tabliers !!!

Beurek à la fêta et aux herbes du jardin

Börek, Burek ou Beurek …au choix est une pâtisserie salée originaire d’Asie centrale, composés de feuilles filo, garnis à la viande hachée ou au fromage et ensuite traditionnellement frit dans l’huile.

J’ai choisi de les badigeonner d’huile d’olive et de les cuire au four pour plus de légèreté.

Le résultat est idéal avec une bonne salade verte ou en apéro en portion individuelle ou bien à partager comme ici.

Je me suis largement inspiré du magnifique blog https://tangerinezest.com

J’ai utilisé le sésame grillée Ethiquable, pour cette recette.

Cette recette est un condensé de tout ce que j’aime : elle est facile, croustillante à souhait, peu d’ingrédients sont nécessaires, les saveurs sont généreuses et j’aime les plats à partager à l’apéro.

En clair elle a tout bon, d’ailleurs je la déclinerais en différentes versions : épinards /chèvre ; viande hachée; légumes grillés…

Vous l’aurez compris, elle m’a inspiré cette recette!

Le beurek ? Ma nouvelle passion!

Pour 6 personnes :

8 feuilles de pâte filo

150g de fêta nature

1 oeuf

1 gousse d’ail dégermée et écrasée

10 feuilles de menthe

10 feuilles de coriandre (ou persil)

10 brins de ciboulette

Le zeste d’1/2 citron

Graine de sésame

Huile d’olive

Sel et poivre

Préchauffer le four à 220 degrés.

Dans un saladier, émietter la fêta.

L’écraser à l’aide d’une fourchette.

Ajouter l’œuf, les herbes ciselés.

L’ail, le citron.

2 cuillères à soupe d’huile d’olive, peu de sel et du poivre.

Dérouler chaque rectangle de pâte filo.

Superposer 2 rectangle et dans la longueur 2 autres, pour former un grand rectangle et à la soudure des 2 feuilles poser 2 autres rectangles.

Garnir le bord de farce sur toute la longueur.

Saupoudrer généreusement de sésame.

Replier pour former un boudin.

Le plier pour former un escargot.

Badigeonner d’huile et de graines de sésame.

Enfourner 20-25 mn.

Déguster chaud ou tiède.

La définition du simple et efficace : le Beurek est définitivement mon ami!!!

A vos tabliers !!!

Croquettes au thon de Laurent Mariotte

Une recette express et pleine de saveurs, j’avais relevé cette recette lors de sa diffusion et j’avais complètement oublié de la réaliser.

Lorsque ma copine Happy Papilles l’a publié, évidemment elle est remontée dans ma liste de recette à faire.

Et j’ai pris d’ailleurs son astuce, j’ai moi aussi remplacé la mayonnaise par de la moutarde.

Et dans le cadre de mon partenariat avec le domaine des terres rouges, j’ai reçu un pot de moutarde au citron vert.

En vente Ici.

Et elles ont été boostée mes croquettes, c’était délicieux !!!

Je suis allée piocher dans mon cellier une conserve De thon au naturel , je vous conseille vivement de vous lancer, rien à voir avec le thon en boîte du commerce.

Ingrédients pour 4 personnes :

400g de thon au naturel

150g de pain de mie sans croûte

1 bonne cuillère à soupe de moutarde au citron vert

1 oeuf

1 cuillère à soupe de persil haché

Sel et poivre du moulin

Huile d’olive

Mettre le thon à égoutter avec le pain de mie découper grossièrement, afin qu’il s’imbibe.

Dans un saladier, mélanger le persil, le thon, le pain, l’œuf, la moutarde, le sel et le poivre.

Bien mélanger.

Faire chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Former des boules légèrement aplaties avec vos doigts et les faire dorer 3 mn de chaque côté.

J’ai choisi de les servir avec une sauce Tzatziki c’était juste terrible !

C’est la recette dépannage par excellence !

A vos tabliers !!!

Coeurs de canard au poivre

Cette sauce au poivre est une de mes premières recettes que j’ai réalisé.

A 18 ans!!! ( c’était hier donc)

Mon mari qui ne l’était pas encore, était abonné aux programmes télés de Télé Loisirs (pas de smartphone et 6 chaînes…oui c’était donc HIER!!!)

Et chaque semaine, des petites recettes à la fin du magazine et dont cette sauce aux poivres.

Je n’ai jamais rien changé à cette recette, le rendu nous plaît toujours autant.

Nous sommes restés plusieurs années sans en manger, inutile de vous dire qu’étant la seule sauce que je savais faire, la sauce aux poivres au bout d’un moment nous est sortie par les yeux !

Mais c’est toujours avec grand plaisir et nostalgie que nous y replongeons dans notre sauce.

Ici j’ai choisi le merveilleux poivre sauvage de Madagascar de chez Ethiquable.

Un poivre très légèrement piquant mais au parfum incroyable !!!

Vous le trouverez Ici

Vous pouvez choisir de le moudre grossièrement ou pas, j’ai préféré en plus des quelques grains dans la sauce, le moudre grossier.

Le résultat était vraiment bluffant, le parfum a envahi la sauce et avec des coeurs de canard c’était vraiment top!

J’avais l’habitude de réaliser cette recette avec un basique poivre vert…l’expérience est édifiante, il y a poivre et poivre!!!

Et c’est une façon originale de consommer les coeurs de canard qui change de la traditionnelle persillade à la plancha que j de vous avez proposé Ici

Pour être honnête, c’est très clairement ma recette préférée pour les consommer.

Ingrédients pour 3 personnes :

350g de coeurs de canard

Moulin à poivre sauvage Ethiquable

15cl d’armagnac

2 cuillères à soupe de crème liquide

Sel

Couper chaque cœur en 2 dans la longueur pour une cuisson uniforme.

Réserver 1 cuillère à café de grains de poivre entier.

Placer le moulin à poivre sur concassé, et moudre généreusement sur chaque bout de viande le poivre.

Appuyer avec la paume de main pour incruster les bouts de poivre dans la viande.

Chauffer une poêle.

Placer les morceaux de viande.

Vider le surplus de gras, s’il y en a trop.

Ajouter les grains de poivre entier.

Cuire les coeurs jusqu’à ce qu’ils dorent.

Saler et poivrer généreusement.

Ajouter l’armagnac et flamber (mon moment préféré 😁)

Une fois les flammes éteintes, ajouter la crème.

Remuer bien pour homogénéiser.

Tourner les morceaux pour finir de la cuire.

Servir aussitôt.

A vos tabliers !!!

Poulpe à la sauce tomate

Réservée aux amateurs de poisson, cette recette est sans aucun doute ma préférée pour accommoder le poulpe.

La sauce tomate assaisonnée à l’anchois vient apporter du peps à la chair fade du poulpe.

Cela dit le goût de l’anchois lui ne ressort pas du tout, il est fondu dans la sauce.

Et il a l’avantage de la saler naturellement.

J’ai acheté chez ma poissonnière des tentacules de poulpe décongelées, ainsi les fibres sont déjà cassées.

Je me suis largement inspiré d’une recette d’un chef italien dont j’ai vu la vidéo sur les réseaux sociaux.

Je l’ai accommodé en version tapas, lui ne faisait d’ailleurs pas bouillir le poulpe, il le cuisait directement entier dans la sauce tomate, et y ajouter des pastas pour un plat complet.

J’ai opéré un petit virage vers mon Espagne pour le proposer en apéro sous le soleil printanier.

Bref j’ai ajouté mon grain de sel !!!

J’ai préféré faire bouillir 20 mn mon poulpe, car même si les fibres ont été cassées par la congélation, il est beaucoup plus tendre en bouche.

Je les découpais en tronçons pour une cuisson plus homogène.

J’ai bien fait réduire ma sauce pour qu’elle enrobe chaque morceau et je l’ai aromatisé de câpres et d’anchois.

Avec une sauce plus allongée, vous pouvez le servir avec des pâtes.

Ingrédients :

2 « grosses pates » de tentacules de poulpe décongelé

250g de purée de tomate ( une conserve pour moi Recette ici de mon tomata )

3 filets d’anchois à l’huile d’olive

1/2 cuillère à café de pimenton

1 cuillère à café de câpre

3 gousses d’ail

1 feuille de laurier

1 branche de thym

1 brin de romarin

Huile d’olive

Poivre du moulin

Persil

Bien nettoyer les tentacules de poulpe sous l’eau froide.

Préparer une grande casserole d’eau avec 2 gousses d’ail pelées, le thym, le laurier et le romarin.

Placer le poulpe et le recouvrir d’eau froide.

Mettre sur feu vif, compter 20mn de cuisson à ébullition.

Laisser refroidir dans l’eau, il va s’imprégner des saveurs.

Égoutter dans une passoire.

Tronçonner la chair en morceaux.

Dans une poêle, mettre 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Ajouter la gousse d’ail pelée.

Laisser frémir quelques minutes pour parfumé l’huile.

Ajouter la chair découpée.

Faire revenir 3 minutes.

Ajouter les filets d’anchois.

Puis la sauce tomate, le piment et le poivre.

Cuire 20 mn à petits bouillon, 5 mn avant la fin ajouter les câpres.

La sauce doit être bien réduite.

Servir chaud, tiède ou froid.

Avec une bonne Sangria on est en vacances !!!

A vos tabliers !!!