Supions au chorizo

Un petit air de liberté, les beaux jours sont là.

Je vous propose aujourd’hui une assiette de tapas à déguster en terrasse en trinquant avec les pots.

Je vous propose donc un moment de convivialité, de chaleur humaine autour d’un apéro.

De délicieux supions ou petits encornets, revenus dans un filet d’huile d’olive et agrémentés de chorizo et persil du jardin…un régal !!!

Ultra simple et très parfumée une de mes recettes fétiches.

Je prends des encornets nettoyés, histoire de me simplifier la vie.

Ingrédients :

400g de petits encornets nettoyés

150g de chorizo en dés

Un bouquet de persil

Huile d’olive

Sel et poivre du moulin

Le jus d’un 1/2 citron

Faire chauffer un filet d’huile d’olive dans une poêle.

Mettre les encornets à cuire.

Quand ils ont rendu leurs eaux, les égoutter.

Remettre un filet d’huile d’olive à chauffer.

Placer les dés de chorizo et les encornets égouttés.

Faire revenir le tout à feu vif 5-7 mn.

Ajouter le persil haché, le sel et le poivre.

Poursuivre 2-3 mn la cuisson.

Verser le jus de citron et servir aussitôt.

Manger chaud, tiède ou froid.

A vos tabliers !!!

Beurek à la fêta et aux herbes du jardin

Börek, Burek ou Beurek …au choix est une pâtisserie salée originaire d’Asie centrale, composés de feuilles filo, garnis à la viande hachée ou au fromage et ensuite traditionnellement frit dans l’huile.

J’ai choisi de les badigeonner d’huile d’olive et de les cuire au four pour plus de légèreté.

Le résultat est idéal avec une bonne salade verte ou en apéro en portion individuelle ou bien à partager comme ici.

Je me suis largement inspiré du magnifique blog https://tangerinezest.com

J’ai utilisé le sésame grillée Ethiquable, pour cette recette.

Cette recette est un condensé de tout ce que j’aime : elle est facile, croustillante à souhait, peu d’ingrédients sont nécessaires, les saveurs sont généreuses et j’aime les plats à partager à l’apéro.

En clair elle a tout bon, d’ailleurs je la déclinerais en différentes versions : épinards /chèvre ; viande hachée; légumes grillés…

Vous l’aurez compris, elle m’a inspiré cette recette!

Le beurek ? Ma nouvelle passion!

Pour 6 personnes :

8 feuilles de pâte filo

150g de fêta nature

1 oeuf

1 gousse d’ail dégermée et écrasée

10 feuilles de menthe

10 feuilles de coriandre (ou persil)

10 brins de ciboulette

Le zeste d’1/2 citron

Graine de sésame

Huile d’olive

Sel et poivre

Préchauffer le four à 220 degrés.

Dans un saladier, émietter la fêta.

L’écraser à l’aide d’une fourchette.

Ajouter l’œuf, les herbes ciselés.

L’ail, le citron.

2 cuillères à soupe d’huile d’olive, peu de sel et du poivre.

Dérouler chaque rectangle de pâte filo.

Superposer 2 rectangle et dans la longueur 2 autres, pour former un grand rectangle et à la soudure des 2 feuilles poser 2 autres rectangles.

Garnir le bord de farce sur toute la longueur.

Saupoudrer généreusement de sésame.

Replier pour former un boudin.

Le plier pour former un escargot.

Badigeonner d’huile et de graines de sésame.

Enfourner 20-25 mn.

Déguster chaud ou tiède.

La définition du simple et efficace : le Beurek est définitivement mon ami!!!

A vos tabliers !!!

Croquettes au thon de Laurent Mariotte

Une recette express et pleine de saveurs, j’avais relevé cette recette lors de sa diffusion et j’avais complètement oublié de la réaliser.

Lorsque ma copine Happy Papilles l’a publié, évidemment elle est remontée dans ma liste de recette à faire.

Et j’ai pris d’ailleurs son astuce, j’ai moi aussi remplacé la mayonnaise par de la moutarde.

Et dans le cadre de mon partenariat avec le domaine des terres rouges, j’ai reçu un pot de moutarde au citron vert.

En vente Ici.

Et elles ont été boostée mes croquettes, c’était délicieux !!!

Je suis allée piocher dans mon cellier une conserve De thon au naturel , je vous conseille vivement de vous lancer, rien à voir avec le thon en boîte du commerce.

Ingrédients pour 4 personnes :

400g de thon au naturel

150g de pain de mie sans croûte

1 bonne cuillère à soupe de moutarde au citron vert

1 oeuf

1 cuillère à soupe de persil haché

Sel et poivre du moulin

Huile d’olive

Mettre le thon à égoutter avec le pain de mie découper grossièrement, afin qu’il s’imbibe.

Dans un saladier, mélanger le persil, le thon, le pain, l’œuf, la moutarde, le sel et le poivre.

Bien mélanger.

Faire chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Former des boules légèrement aplaties avec vos doigts et les faire dorer 3 mn de chaque côté.

J’ai choisi de les servir avec une sauce Tzatziki c’était juste terrible !

C’est la recette dépannage par excellence !

A vos tabliers !!!

Coeurs de canard au poivre

Cette sauce au poivre est une de mes premières recettes que j’ai réalisé.

A 18 ans!!! ( c’était hier donc)

Mon mari qui ne l’était pas encore, était abonné aux programmes télés de Télé Loisirs (pas de smartphone et 6 chaînes…oui c’était donc HIER!!!)

Et chaque semaine, des petites recettes à la fin du magazine et dont cette sauce aux poivres.

Je n’ai jamais rien changé à cette recette, le rendu nous plaît toujours autant.

Nous sommes restés plusieurs années sans en manger, inutile de vous dire qu’étant la seule sauce que je savais faire, la sauce aux poivres au bout d’un moment nous est sortie par les yeux !

Mais c’est toujours avec grand plaisir et nostalgie que nous y replongeons dans notre sauce.

Ici j’ai choisi le merveilleux poivre sauvage de Madagascar de chez Ethiquable.

Un poivre très légèrement piquant mais au parfum incroyable !!!

Vous le trouverez Ici

Vous pouvez choisir de le moudre grossièrement ou pas, j’ai préféré en plus des quelques grains dans la sauce, le moudre grossier.

Le résultat était vraiment bluffant, le parfum a envahi la sauce et avec des coeurs de canard c’était vraiment top!

J’avais l’habitude de réaliser cette recette avec un basique poivre vert…l’expérience est édifiante, il y a poivre et poivre!!!

Et c’est une façon originale de consommer les coeurs de canard qui change de la traditionnelle persillade à la plancha que j de vous avez proposé Ici

Pour être honnête, c’est très clairement ma recette préférée pour les consommer.

Ingrédients pour 3 personnes :

350g de coeurs de canard

Moulin à poivre sauvage Ethiquable

15cl d’armagnac

2 cuillères à soupe de crème liquide

Sel

Couper chaque cœur en 2 dans la longueur pour une cuisson uniforme.

Réserver 1 cuillère à café de grains de poivre entier.

Placer le moulin à poivre sur concassé, et moudre généreusement sur chaque bout de viande le poivre.

Appuyer avec la paume de main pour incruster les bouts de poivre dans la viande.

Chauffer une poêle.

Placer les morceaux de viande.

Vider le surplus de gras, s’il y en a trop.

Ajouter les grains de poivre entier.

Cuire les coeurs jusqu’à ce qu’ils dorent.

Saler et poivrer généreusement.

Ajouter l’armagnac et flamber (mon moment préféré 😁)

Une fois les flammes éteintes, ajouter la crème.

Remuer bien pour homogénéiser.

Tourner les morceaux pour finir de la cuire.

Servir aussitôt.

A vos tabliers !!!

Poulpe à la sauce tomate

Réservée aux amateurs de poisson, cette recette est sans aucun doute ma préférée pour accommoder le poulpe.

La sauce tomate assaisonnée à l’anchois vient apporter du peps à la chair fade du poulpe.

Cela dit le goût de l’anchois lui ne ressort pas du tout, il est fondu dans la sauce.

Et il a l’avantage de la saler naturellement.

J’ai acheté chez ma poissonnière des tentacules de poulpe décongelées, ainsi les fibres sont déjà cassées.

Je me suis largement inspiré d’une recette d’un chef italien dont j’ai vu la vidéo sur les réseaux sociaux.

Je l’ai accommodé en version tapas, lui ne faisait d’ailleurs pas bouillir le poulpe, il le cuisait directement entier dans la sauce tomate, et y ajouter des pastas pour un plat complet.

J’ai opéré un petit virage vers mon Espagne pour le proposer en apéro sous le soleil printanier.

Bref j’ai ajouté mon grain de sel !!!

J’ai préféré faire bouillir 20 mn mon poulpe, car même si les fibres ont été cassées par la congélation, il est beaucoup plus tendre en bouche.

Je les découpais en tronçons pour une cuisson plus homogène.

J’ai bien fait réduire ma sauce pour qu’elle enrobe chaque morceau et je l’ai aromatisé de câpres et d’anchois.

Avec une sauce plus allongée, vous pouvez le servir avec des pâtes.

Ingrédients :

2 « grosses pates » de tentacules de poulpe décongelé

250g de purée de tomate ( une conserve pour moi Recette ici de mon tomata )

3 filets d’anchois à l’huile d’olive

1/2 cuillère à café de pimenton

1 cuillère à café de câpre

3 gousses d’ail

1 feuille de laurier

1 branche de thym

1 brin de romarin

Huile d’olive

Poivre du moulin

Persil

Bien nettoyer les tentacules de poulpe sous l’eau froide.

Préparer une grande casserole d’eau avec 2 gousses d’ail pelées, le thym, le laurier et le romarin.

Placer le poulpe et le recouvrir d’eau froide.

Mettre sur feu vif, compter 20mn de cuisson à ébullition.

Laisser refroidir dans l’eau, il va s’imprégner des saveurs.

Égoutter dans une passoire.

Tronçonner la chair en morceaux.

Dans une poêle, mettre 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Ajouter la gousse d’ail pelée.

Laisser frémir quelques minutes pour parfumé l’huile.

Ajouter la chair découpée.

Faire revenir 3 minutes.

Ajouter les filets d’anchois.

Puis la sauce tomate, le piment et le poivre.

Cuire 20 mn à petits bouillon, 5 mn avant la fin ajouter les câpres.

La sauce doit être bien réduite.

Servir chaud, tiède ou froid.

Avec une bonne Sangria on est en vacances !!!

A vos tabliers !!!

Bricks au thon

J’ai toujours dans mon cellier des conserves de thon au naturel Recette ici, et dans les recettes vite faites qui dépanne, il y a les bricks au thon.

Traditionnellement préparés avec du thon à l’huile, je préfère alléger l’intérieur et avoir le croustillant de la cuisson à la poêle.

Vous trouverez sur le net, à l’inverse une farce avec du thon à l’huile et une cuisson au four.

À vous de voir.

La cuisson à la poêle est plus rapide, une bonne salade verte, un filet de citron, le tour est joué !

Pour le pliage, vous avez des vidéos pour les samoussas sur le net, une fois le tour de main compris c’est très facile.

Cette recette ne demande que peu d’ingrédients à la base, j’ajoute selon la saison les herbes aromatiques de mon jardin.

Ici simplement du persil et du pimenton, mais avec de la coriandre fraîche, de la ciboulette ou de la menthe c’est tout aussi bon.

Ingrédients pour 6 personnes :

Je compte 2 / personne :

6 feuilles de brick

250g de thon au naturel

2 cuillères à soupe de câpres

3 œufs durs

1 cuillère à soupe de persil haché

1 cuillère à café de pimenton moulu

1 échalote hachée

Poivre du moulin

Huile pour friture

Égoutter le thon.

L’écraser avec les œufs durs à la fourchette.

Ajouter les câpres, le poivre, le persil, le pimenton et l’échalote.

Couper chaque feuille de brick en 2.

Procéder au pliage jusqu’à épuisement de la préparation.

Faire chauffer l’huile dans une poêle.

Faire dorer 3 mn de chaque côté.

Servir chaud.

A vos tabliers !!!

Les Bhagis de Sandrine

Ce blog, depuis plus d’un an maintenant, est un vrai plaisir pour moi.

Vraiment! je reçois vos photos, nous partageons, échangeons virtuellement sur nos recettes respectives, je n’imaginais pas un tel échange.

Il m’aura aussi apporté, des échanges de savoir faire, dans ma cuisine ou dans les cuisines des copines, de précieux moments où je note, j’observe, j’écoute, consciente que ce moment est un cadeau.

Je vous partage ici un de ces moments.

Sandrine a monté son restaurant / traiteur à Azille dans l’Aude: Curry and cie.

Allez visiter son site Ici.

Un lieu tout en couleur, une patronne toute aussi colorée, une cuisine généreuse, précise, elle achète des épices de qualité qu’elle torréfie et broient elle-même.

Elle propose une cuisine exotique variée, de l’indien bien sûr mais a aussi enrichie sa carte avec une cuisine asiatique.

Elle ne lésine pas sur les temps de macération, ni sur les produits de qualité.

Autodidacte, ce sont les rencontres qui ont peaufiné son grimoire épicé.

Pour Sandrine c’est le goût avant tout!!!

Je suis une fan de la première heure, et ses beignets d’oignons parfumés, croustillants sont mon péché mignon.

Je vous livre tout les secrets des bhagis de Sandrine.

Elle a accepté de me partager sa recette, nous avons passé 3 heures ensemble et j’ai adoré son univers.

Pour une dizaine de bhagis:

1 gros oignons ou 2 petits

100g de farine de pois chiches

50ml d’eau environ

1 cuillère à café de cumin moulu

1 pincée de graines de cumin

1 pincée de piment

1 cuillère à café de coriandre moulue

1/2 cuillère à café de sel

1 pincée de bicarbonate

Huile de friture

Mélanger la farine de pois chiches avec les cumins, la coriandre, le piment moulu, le sel et le bicarbonate.

Faire chauffer votre friteuse.

Peler l’oignon et sortir la partie dure du socle.

Le couper en deux puis en tranche assez fines.

Ajouter l’eau progressivement dans la farine parfumée, il faut que la cuillère tienne droite, la pâte est prête.

C’est une pâte dense.

Mélanger aux lamelles d’oignons en les séparant bien.

Dans le creux de votre main sans trop les tasser pour qu’il soient aériens, former des petits tas allongé.

Plonger les dans l’huile chaude.

Lorsqu’ils sont bien dorés retirer les.

Déguster chaud immédiatement pour un croustillant assuré.

Attaché votre ceinture, voyage assuré.

A vos tabliers !!!

Tarte soleil au roquefort et aux pignons

Les tartes soleil sont parfaites pour un apéro convivial, posée au milieu de la table : chacun se sert à sa guise.

Elles sont déclinables à l’infini, ici l’association d’une crème au roquefort et de pignons grillés et simple mais très efficace.

Elles demande peu d’ingrédients et la recette est prête en un temps record.

J’utilise toujours la plaque de cuisson d’Emile Henry, elle passe facilement du four à la table, plus de corvée de transfert délicat.

Vous la trouverez en vente Ici

Ingrédients :

2 ronds de pâte feuilletée

150g de roquefort

4 cuillères à soupe de crème fraîche

Poivre du moulin

50g de pignon de pin

1 jaune d’œuf battu pour la dorure

Préchauffer le four à 200 degrés.

Torréfier dans une poêle à sec les pignons de pin.

Lorsqu’ils sont légèrement colorés, débarrasser dans une assiette.

Dans une casserole faire fondre le roquefort en morceaux avec la crème.

Poivrer bien.

Réserver jusqu’à refroidissement.

Étaler le premier disque de pâte feuilletée sur la plaque du four.

Étaler la crème de roquefort de façon uniforme.

Parsemer de pignon.

Recouvrir avec le deuxième disque.

Placer un verre retourné au centre, pour repère.

Tailler les rayons de votre soleil de façon régulière.

Tourner deux fois chaque rayon.

Badigeonner avec l’œuf battu et enfourner.

Au bout de 30mn, la tarte est dorée et cuite.

Déguster tiède.

A vos tabliers !!!

Mousse aux asperges et au saumon

Dans le cadre de mon partenariat avec le Domaine des terres rouges j’ai reçu un pot un pot d’asperges blanches au naturel.

J’avoue que ce pot ne m’inspirait pas de recette hivernale ou réconfortante pour affronter le froid ambiant.

Et en cherchant une idée pour mon entrée de Noël, je me suis dit qu’une pana cotta à l’asperge pour manger avec mon saumon fumé serait parfaite.

Ultra simple et à préparer à l’avance : choix idéal et en plus gros succès pour cette entrée que tout le monde a apprécié.

Présentées dans des verres à martini pour le côté festif et élégant.

J’ai parfumé le tout à l’estragon, saveur qui je trouve s’accorde parfaitement avec l’amertume de l’asperge blanche.

Ingrédients pour 4 verrines:

Un petit pot d’asperges blanches 110g

1 cuillère à café d’estragon

25cl de bouillon de volaille

10cl de crème

2 feuilles de gélatine

4 tranches de saumon fumé en dés

Sel et poivre

Mettre les feuilles de gélatine à tremper dans l’eau froide 10 mn.

Couper les asperges en tronçons.

Dans le bol du robot mixer les asperges, l’estragon et la crème.

Faire chauffer le bouillon.

Y dissoudre les feuilles de gélatine essorée.

L’ajouter dans le bol du mixeur, mixer.

Saler et poivrer.

Repartir dans les verrines de votre choix.

Placer au frigo au moins 2h.

Parsemer de dés de saumon.

Servir frais.

A vos tabliers !!!

Blinis super facile

J’avais réalisé l’an dernier des blinis à la farine de sarrasin Recette ici.

J’ai voulu pour accompagner mon saumon fumé, des blinis plus traditionnel et j’ai dégainé ma recette Marmiton.

Recopiée il y a quelques années, cette recette et ultra simple et excellente.

Les blinis sont gonflés, moelleux, la cuisson est toujours ultra rapide.

Dans une crêpière, j’en cuit 4-5 à la fois.

Voilà des années que je n’achète plus de blinis, l’essayer c’est l’adopter!

Pour une douzaine de blinis:

1 yaourt grec

100g de farine

1 sachet de levure chimique

1 oeuf

1 pincée de sel

Placer dans un saladier la farine.

Ajouter l’œuf, le yaourt et la levure.

Saler.

Bien mélanger.

Placer au frais au moins une heure.

Beurrer une crêpière avec un pinceau, déposer des petits tas de pâte.

Au première bulle, retourner vos blinis.

Cuire 2 mn sur l’autre face.

Déguster tiède ou froid.

Dans une boîte hermétique il conserve leurs moelleux.

Quelques secondes au micro ondes et vous les aurez tièdes.

A vos tabliers !!!