Houmous allégé au lait d’amande

Traditionnellement le houmous se monte à l’huile d’olive pour un résultat onctueux, on y trempe un bout de pain ou un gressin et tout le monde est content.

Même si je l’ai toujours apprécié, surtout quand il est bien parfumé, j’avoue préféré sans hésitation cette version allégée.

Je ne change rien à la recette sauf l’huile d’olive que je remplace par du lait d’amande non sucré de chez Bjorg.

Le résultat est onctueux avec l’indispensable tahini; parfumé par le cumin, l’ail et le citron; et très digeste avec le lait d’amande qui vient lié le tout.

Il sera bien sûr meilleur avec de bon pois chiche cuits longuement mais à la maison c’est souvent un apéro à l’improviste, le tout dans le mixeur et c’est prêt !

Et c’est très bien comme ça 😁

J’ai toujours une boîte de pois chiche dédié au « on arrive pour l’apéro »… indispensable dans mon kit de survie.

Ingrédients :

200g de pois chiche en bocal

1 grosse cuillère à soupe de tahini

1 cuillère à café de cumin moulu

1 gousse d’ail

1/2 jus de citron

2 cuillères à soupe de lait d’amande non sucré

4 feuilles de coriandre

1 pointe de piment d’Espelette

Sel et poivre

Égoutter les pois chiche.

Placer dans le bol du mixeur l’ensemble des ingrédients et mixer.

Le résultat doit être parfaitement lisse.

N’hésitez pas à goûter pour rectifier l’assaisonnement.

Selon qui vient trinquer avec nous je rajoute plus ou moins du piment pour le corser un peu, cependant attention à ne pas dénaturer le goût du pois chiche.

Servir frais.

A vos tabliers !!!

Falafel et sa sauce au tahin

Picorer du bout des doigts fait parti de mes instincts primaires qui n’ont pas évolué, je suis resté à l’homme de cromagnon pour ça…

Je préfère de loin des tapas posés sur la table qu’un repas structuré…allez savoir pourquoi…

Je m’éloigne un peu de mon Espagne chérie et au milieu de ma table pleine de tapas figure souvent les falafels.

Les saveurs différent, mais j’aime leurs goûts généreux en épices, légèrement pimentés, croquant en bouche.

Le tout trempé dans une sauce au tahin c’est sublime.

Ma recette est libanaise et s’inspire largement du livre « Julie cuisine le monde  » de Julie Andrieu.

Je tire beaucoup de recette de ce livre que je trouve particulièrement bien fait.

Je les fait exclusivement aux pois chiches, dans sa recette originale elle y rajoute des févettes séchées.

Ingrédients pour 15 falafels:

450g de pois chiches secs

1 bouquet de persil plat

2 gousses d’ail

2 oignons verts avec leurs tiges

1/2 oignon jaune

1 cuillère à café de sel fin

1 cuillère à café de graines de coriandre

1 cuillère à café de graines de cumin

1 cuillère à café de cannelle moulue

1 petit piment doux

poivre du moulin

1 cuillère à soupe de farine

1 cuillère à café de bicarbonate

Huile de friture

Pour la sauce:

80g de tahin

1/2 jus de citron

10 feuilles de menthe

2 cuillères à soupe de feuilles de coriandre hachées

3 cuillères à soupe de crème d’avoine ou de soja

sel et poivre

La veille faire tremper les pois chiche dans un grand saladier d’eau avec 1 cuillère à soupe de bicarbonate.

Compter au moins 12h.

Au maximum 48h.

Si l’eau se trouble, changez-la.

Le jour même rincer et égoutter soigneusement les pois chiches, dans une passoire puis dans un torchon pour bien les sécher.

Dans le bol du mixeur, dans un premier temps hacher l’ail, le persil et les oignons.

Ajouter les pois chiches, le piment et les épices.

Débarrasser dans un saladier et ajouter la farine et le bicarbonate.

Saler et poivrer.

Bien mélanger.

Le mélange doit être sec.

Laisser reposer 1 h au frais.

Pendant ce temps préparer la sauce:

Placer le tahin dans un bol avec le jus de citron, le persil et la coriandre hachés.

Mélanger avec la crème d’avoine pour avoir plus d’onctuosité.

Saler et poivrer.

Réserver au frais.

Au moment de passer à table, faire chauffer l’huile de friture.

Façonner entre vos mains de petites boulettes et les plonger dans l’huile chaude.

La cuisson est très rapide 4-5 mn.

Égoutter le surplus d’huile et déguster chaud accompagner de la sauce au tahin.

Vous pouvez les déguster avec des pains pita et une bonne salade verte, en apéro ou en accompagnement.

Rien à voir avec les falafels sous plastique de votre supermarché.

C’est un peu laborieux mais le goût est extra!!!

A vos tabliers!!!

La vraie pissaladière

Réservée aux amateurs d’anchois, dans la vraie recette c’est le pissalat qui aromatise les oignons.

Kezaco le pissalat???

Des anchois écrasés au mortier qui viennent parfumés les oignons longuement fondus.

Oubliez donc l’idée d’une tarte aux oignons avec 4 anchois en décoration, des anchois il y en a partout.

Les oignons doivent être parfaitement fondus, pas question qu’ils soient encore craquants sous la dent ou noirs et trop cuits, mon secret et de rajouter un peu d’eau pour qu’ils fondent tranquillement.

Leur cuisson est longue, compter 30-40 mn pour arriver au résultat attendu.

J’en fais peu car monsieur n’aime pas les anchois, je profite d’avoir du monde pour la proposer à l’apéro.

Certains privilégient la pâte à pain pour la pâte.

Personnellement je préfère une pâte parfumée à l’huile d’olive, elle doit être assez épaisse et présente en bouche.

Elle contrebalance le goût des oignons et des anchois.

Les proportions sont pour une plaque de four, je la découpe en portions à partager.

Pour la pâte :

250g de farine 65

5g de sel

5g de sucre

15cl d’eau tiède

13g de levure fraîche

2 cuillères à soupe bombées d’huile d’olive

Pour la garniture :

1 kg d’oignons

1 bocal de 60g de filet d’anchois à l’huile d’olive

Quelques olives noires

Huile d’olive

Commencer par la préparation de la pâte :

Verser dans la cuve du robot le sucre, le sel, la farine et la levure.

Commencer par pétrir au crochet en ajoutant l’eau tiède, puis l’huile d’olive.

Augmenter la vitesse doucement et pétrir jusqu’à ce que la pâte se décolle parfaitement de la paroi.

Laisser reposer 1h sous un torchon.

Dégazer la pâte avec le poing.

Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte aux dimensions de votre plaque de four.

Disposer la sur la plaque recouverte de papier sulfurisé.

Et laisser pousser 15mn.

Pour la garniture :

Peler et couper les oignons en lamelles.

Dans une poêle chaude verser l’huile des anchois et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.

Y placer les oignons.

Quand les oignons deviennent translucides ajouter 1/2 verre d’eau.

Continuer la cuisson 20 mn en ajoutant de l’eau si ils colorent trop rapidement.

Pendant ce temps préparer le pissalat : avec un mortier écraser les anchois en prenant soin d’en garder quelques un pour la déco.

Les ajouter en fin de cuisson, poursuivre 10mn pour qu’ils fondent bien.

Repartir le tout sur la pâte qui aura levée.

Décorer de filets d’anchois et d’olives noires.

Enfourner dans un four préchauffer à 200 degrés 25 mn.

Déguster chaud, tiède ou froid.

A vos tabliers !!!

Tarte au pesto, tomates et cantal

L’été, avec la chaleur, pas question de plat lourd ou mijoté

Chez nous c’est beaucoup de grillades ou de plancha, des tartines ou des tartes salées le tout accompagné de salade c’est parfait!

Et après tout les vacances sont pour tout le monde, le rythme change, si on ne relâche pas la pression l’été quand peux-t-on le faire?

La maison vit au ralenti et la cuisinière aussi 😉

Dans le cadre de mon tout nouveau partenariat avec SACLA j’ai découvert leur nouveau pesto allégé en sel et en matières grasses, avec l’ajout de fromage dans ma tarte j’avoue qu’un peu de légèreté tombait à pic!!!

Et le résultat était très savoureux, un vrai succès pour une cuisinière au ralentie…que demander de plus?

Lorsque je réalise une Pâte à pizza j’en congèle toujours une portion pour un dépannage ou du monde à l’improviste.

Et voilà comment je sauve la mise à 19h pour le repas du soir!!!

Ingrédients:

1 pâte à pizza

2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne

3 cuillères à soupe de pesto SACLA allégé

3 belles tomates

10 tranches de cantal

Sel et poivre

Préchauffer le four à 200 degrés.

Étaler la pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Étaler la moutarde sur toute la surface.

Découper les tomates en rondelles et les déposer sur la tarte.

Étaler le pesto sur les rondelles de tomates.

Disposer les tranches de fromage.

Personnellement je poivre mais ne sale pas.

Enfourner 35-40mn.

Déguster chaud ou tiède.

A vos tabliers!!!

Salsa de tomates à la pêche

J’aime beaucoup les salsas, sous toutes leurs formes.

Pleines de saveurs, colorées à souhait, j’aime les servir en apéro avec des chips mexicain ou en accompagnement de poisson grillés.

C’est mon amie mexicaine Noah pour qui j’avais réalisé mes Pan de muerto qui m’a fait découvrir les salsas.

Depuis je les agrémente au grès de mes envies et du contenu de mes placards.

Je l’avais servi avec une tranche d’espadon mariné à L’huile citronnée et cuite à la plancha.

Sincèrement c’est un délice !!!

Ingrédients pour un bol:

1 tomate

1 petit piment jalapeño

1/2 cuillère à café de cumin

1 cuillère à soupe de coriandre ciselée

1 cuillère à soupe de persil haché

1/2 cuillère à café de gingembre râpé

1 échalote hachée

2 petites pêches ou brugnons

Sel et poivre

Laver, sécher et couper la tomate en dés.

Épépiner et couper en petit dés le piment (le doser selon vos goûts).

Peler et couper les pêches en dés également.

Dans un bol mélanger le tout et ajouter l’ensemble des ingrédients.

Saler et poivrer.

Garder au frais.

Servie avec un steak d’espadon grillé, ma maman qui découvrait la salsa a adoré et en a repris.

Elle m’en reparle à chaque fois.

A vos tabliers !!!

Tzatziki de concombre au sésame

Voilà une de mes recettes découpées et agrafées dans la marge de mon grimoire:

J’aime l’association concombre, sésame et menthe.

Voilà une tartinade fraiche et toujours appreciée pour les apéritifs estivaux.

La saison des concombres débutant j’ai réalisé ce mezze lors d’un barbecue dominical…

Le tahin ou tahini est une pâte de sésame, c’est un des ingrédients qui entre dans la composition du houmous.

Il s’achète en magasin bio assez facilement, il y a quelques années trouver du tahin relevait du parcours du combattant.

Lorsque j’en trouvais j’en prenait 3 pots, aujourd’hui même ma petite épicerie bio du coin en vend.

Idem pour l’huile de sésame que l’on trouve même en supermarché au rayon asiatique.

C’est personnel mais je rape mes concombres assez gros pour avoir un peu de texture, vous pouvez bien sur les râper beaucoup plus fin voir même les mixer pour avoir une texture lisse.

Si tel est votre choix, n’oubliez pas de faire dégorger vos concombres au sel, dans un chinois ou un linge, sinon votre préparation sera gorgée d’eau.

Ingrédients pour un grand bol:

2 concombres

1 gousse d’ail hachée

1 cuillère à café d’aneth

5 feuilles de menthe fraîche hachées

2 cuillères à soupe de fromage blanc

1 cuillère à café de tahini

1 cuillère à soupe d’huile de sésame

Sel et poivre

Râper les concombres et les placer dans le bol.

Saler et laisser dégorger 1 heure.

Vider l’eau rendue en pressant bien le concombre.

Ajouter l’ail, la menthe, l’aneth.

Dans un autre récipient mélanger le tahin et le fromage et l’intégrer aux concombres.

Finir par l’huile de sésame.

Rectifier le sel et le poivre.

Réserver au frais.

Servi avec des tartines de pain grillés ou des gressins.

A vos tabliers!!!

Tarte soleil au saumon

Il fallait que je teste mon dernier joujou: la planche de cuisson de chez Emile Henri reçue dans le cadre de mon partenariat avec Tompress.

Du monde dimanche midi, je m’oriente desuite vers une version salé de la tarte soleil.

J’aime beaucoup ces tartes, posées au centre de la table chacun se sert, elles font toujours leur petit effet, et si en plus le goût est là c’est le combo parfait.

A mon sens il faut une vraie garniture, bien présente et aux goûts généreux pour que les saveurs au final ne soient pas oubliées dans le feuilletage.

J’ai voulu faire plaisir à ma fille avec une version au saumon fumé.

Au final elle a été très appréciée et l’ajout de crème apportait une touche d’onctuosité intéressante.

Elle n’était absolument pas sèche et le goût était là.

Ingrédients :

2 cuillères à soupe de fromage ail et fines herbes

2 cuillères à soupe de crème légère semi épaisse

1/2 cuillère à café d’origan ciselé

1 cuillère à café d’aneth ciselé

6 tranches de saumon fumé

10 tranches d’emmental pour sandwich

Poivre du moulin

2 pâtes feuilletées

Pour la dorure: un jaune d’œuf battu et graine de sésame

Préchauffer le four à 180 degrés

Préparer dans un bol la sauce en mélangeant le fromage et la crème.

Saler très peu, poivrer bien.

Y incorporer l’estragon et l’aneth et bien mélanger.

Réserver.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, pour moi sur ma planche de cuisson; déposer un premier disque de pâte feuilletée.

Y étaler la crème aux herbes bien jusqu’au bord.

Placer le saumon pour qu’il recouvre toute la pâte.

Et recouvrir avec les tranches de fromage.

Recouvrir du second disque de pâte.

Poser un verre au centre du rond.

Tout autour avec un couteau bien aiguisé faire vos rayons de soleil en étant régulier.

Tourner ensuite 2 fois chaque parties découpées.

Retirer le verre.

Badigeonner d’un jaune d’œuf battu et parsemer de graines de sésame.

Enfourner pour 30 mn en surveillant la couleur.

Déguster de préférence chaud.

A vos tabliers !!!

Tapas crevettes à la plancha

La plancha étant opérationnelle, elle chauffe quasiment tous les jours.

Je suis fan de ce mode de cuisson !!!

Une bonne marinade fait toute la différence.

Ici les classiques mais délicieuses crevettes à l’ail et au pimenton pour se croire en Espagne.

Pour 3 personnes

12 crevettes crues

1 gousse d’ail

1 cuillère à café de pimenton en poudre

Coriandre

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Citron

2 heures avant le repas : décortiquer les crevettes en ne gardant que la queue.

Les placer dans un tupp avec la gousse d’ail hachée, l’huile d’olive et le pimenton.

Remettre le couvercle et remuer.

Placer au frais.

Au moment de passer à l’apéritif faire chauffer la plancha.

Déposer l’intégralité de votre tupp sur la plancha bien chaude.

4mn d’un côté.

Retourner et 4mn de l’autre.

Réserver parsemer de coriandre et de jus de citron.

Servir chaud.

A vos tabliers !!!

Fougasse garnie jambon-chèvre-olives

Je fais souvent des fougasses pour les apéros estivaux, c’est convivial.

La pâte est moelleuse et parfumée.

Il m’arrive de la garnir et avec une salade verte le repas est tout trouvé.

La garniture est à varier au gré de vos envies…pour ma part j’attends que mon basilic pousse pour en faire une au pesto.

Ici garniture classique chèvre – jambon- olive, simple mais efficace!!

Une pâte qui a pris le temps de bien levée, moelleuse à souhait.

Ce moelleux est le résultat d’un levain et de temps de pause un peu long…

Le temps de préparation peut décourager mais ce ne sont en fait que des pauses, vous pouvez même faire la sieste.

Elle peut être parfaite pour un apéro dînatoire.

Ingrédients :

500g de farine

15 g de levure fraîche

6g de sel

1 cuillère à café d’origan

1 cuillère à café d’ail semoule

25cl d’eau

15cl d’huile d’olive

3 tranches de jambon blanc

Une dizaine d’olives noires

3 rondelles de fromage de chèvre

Fromage râpé

Préparer le levain :

Prélever 15cl d’eau tiède sur les 25 prévu y émietter la levure dedans et 150g de farine sur les 500 de prévu.

Mélanger bien et laisser lever 1h30.

Au bout de ce temps verser dans la cuve de votre robot le sel, la farine, l’huile, le levain pétrir en ajoutant l’eau petit à petit.

Ajouter l’origan et l’ail.

Pétrir 10 mn.

Laisser pousser sous un torchon 1h.

Au bout de ce temps dégazer la pâte.

Étaler là sur un plan de travail fariné.

Sur la moitié poser les olives coupées, le jambon et le chèvre en dés, parsemer à nouveau d’origan.

Replier la partie nature dessus.

Poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Laisser pousser 1h.

Préchauffer le four à 220 degrés avec un ramequin d’eau chaude.

Faire 4 incisions et parsemer de gruyère râpé

Enfourner pour 20-25mn

Déguster chaud, tiède ou même froid.

A vos tabliers !!!

Cake moelleux jambon-olives

Je vous entends d’ici les cakes salés si on n’a pas 1 litre d’eau à côté on finit cyanosé aux urgences…

Et ben pas celui-là je vous assure l’association fromage ail et fines herbes et vin blanc apporte un vrai moelleux.

J’ai découpé cette recette il y a au moins 20 ans pour la coller sur mon cahier aux pages vierges tout neuf …qui est aujourd’hui agrafé de partout, les marges sont pleines, des recettes découpée qui déborde…mon grimoire à moi quoi!!!

Et 20 ans que je le réalise : preuve qu’il n’a pas été associé de près ou de loin à un séjour aux urgences 🤪.

Hiver printanier pique-nique improvisé avec les copains au bord de la rivière et oui avant ce foutu virus on avait des sorties improvisées avec les copains…

Je dégaine bien sur ma vieille recette.

Et succès au rendez-vous.

Ingrédients pour un moule à cake classique :

125g d’olive verte dénoyautées

150g de fromage frais ail et fines herbes

150g de jambon blanc en dés

200g de farine

1 sachet de levure chimique

4 oeufs

10cl d’huile d’olive

10cl de vin blanc sec

Sel, poivre

Préchauffer le four à 180 degrés

Couper les olives en anneaux.

Dans un saladier mélanger la farine, le sel et les œufs.

Verser le vin blanc et l’huile en fouettant.

Ajouter le fromage frais, les olives et le jambon.

Ajouter la levure chimique.

Huiler et fariner le moule à cake.

Verser la préparation et enfourner pour 50mn.

Tester la cuisson avec une lame de couteau qui doit ressortir sèche.

Et vous verrez que vous serez réconcilié avec les cakes salés.

A vos tabliers !!!