Cake au chocolat et beurre de cacahuète

Depuis que j’ai découvert le beurre de cacahuète de chez Ethiquable, j’ai fait la paix avec un goût qui est ici authentique et non sucré.

Et du coup pas du tout écœurant, je vous l’ai présenté en version sucré dans Le brownie et en version salée avec Un poulet sauce cacahuète .

En vente Ici

Ici je reviens à l’association avec le chocolat qui matche quand même super bien.

Une version cake pour le goûter, j’ai ajouté des chouchous sur le dessus pour amener du croquant.

J’ai opté pour du cacao non sucré de la même marque

Le résultat est aussi beau que bon, à la sortie du four difficile de résister… l’odeur est alléchante.

Ingrédients :

200g de farine

3 oeufs

25cl de crème liquide entière

100g de sucre

1 sachet de sucre vanillé

2 grosses cuillères à soupe de beurre de cacahuète

2 grosses cuillères à soupe de cacao en poudre

75g de chouchous

(Si vous voulez les réaliser : 50g de cacahuète non salées et 25g de sucre)

Préchauffer le four à 180 degrés.

Si vous réaliser vous même les chouchous faire caraméliser les 25g de sucre et y ajouter les cacahuètes, bien les enrober.

Laisser refroidir sur une plaque.

Dans un saladier, placer les sucres et les œufs.

Battre au fouet électrique jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.

Ajouter la crème, mélanger quelques secondes.

Ajouter la farine et la levure.

Mettre la moitié de cette pâte dans un autre saladier.

Ajouter le beurre de cacahuète d’un côté et le chocolat de l’autre.

Beurrer et fariner un moule à cake.

Verser en alternance une cuillère de chaque préparation jusqu’à épuisement.

Concasser grossièrement les chouchous et les disposer en appuyant légèrement sur toute la surface du cake.

Enfourner 40mn.

Déguster tiède ou froid.

A vos tabliers !!!

Chocolat aux cacahuètes et aux bretzels

J’ai voulu réaliser une tablette de chocolat pour offrir à Mathys, fan absolu de chocolat et de bretzels.

Après mon essai apprécié de Bouchées chocolat cacahuète j’ai voulu y ajouter des Bretzels pour y faire un petit clin d’œil.

Je n’étais pas sure de publier la recette pour ne pas faire de doublon avec la recette précédente sauf que le résultat est canon!

J’ai pris des cacahuètes non salées et un lot de bretzels apéritif bâtons et 🥨 , j’ai mixé grossièrement les bâtons et coupé en deux les mini 🥨

Je voulais qu’on les retrouve à la dégustation.

Le résultat est addictif!!!

Pour une tablette de 350g:

300g de chocolat noir dessert

1 cuillère à café d’huile de coco

100g de cacahuète non salée

25 bâton et 10 🥨 en lot apéritif salés

Faire fondre le chocolat au bain marie, à la tempéreuse à chocolat ou au micro onde, selon vos habitudes.

Dans une poêle à sec, faire légèrement colorer les cacahuètes, attention de bien remuer et surveiller.

Nous voulons une coloration légère.

Couper grossièrement les bâtons de bretzels et les placer dans le bol du mixeur.

Mixer en petites pressions afin de garder quelques morceaux.

Couper les petits 🥨 en 2.

Lorsque le chocolat est fondu, ajouter l’huile de coco, mélanger bien.

Ajouter ensuite les cacahuètes et les bretzels hachés et coupés.

Mélanger délicatement à la maryse.

Étaler à la spatule dans un moule à tablette, ou faire des petits paquets sur une feuille de papier sulfurisé, vous pouvez également remplir des moules à chocolat.

Laisser refroidir pour que le chocolat fige et déguster.

A vos tabliers !!!

Bouchées chocolat – cacahuète

On est vraiment pas loin de la recette minute: faire fondre le chocolat et verser les cacahuètes point!

Et pourtant terriblement addictive, j’ai choisi des cacahuètes grillées et salées pour plus de présence en bouche.

Un chocolat noir dessert classique fera parfaitement l’affaire, pour ma part j’utilise les pistoles de chocolat noir de chez Weiss.

J’attends les ventes privées pour faire le plein de bon chocolat.

J’ai voulu testé ma nouvelle tempéreuse à chocolat de chez Tompress en vente Ici, beaucoup de blogueur parle de tempéreuse afin de rendre le travail du chocolat et ses températures ultra simple.

Et en effet, vous réglez la température et vous allez vous doucher!!! 2 eme température vous sortez le chien, 3 eme température c’est prêt vous pouvez disposer de votre chocolat.

Pas de risque de dépasser, un thermomètre est offert avec pour vous rassurer et c’était très précis.

Ingrédients :

120g de cacahuètes grillées et salées

200g de chocolat noir dessert

Faire fondre le chocolat (micro ondes, bain marie ou bain marie électrique)

Vous pouvez bien sûr tempérer le chocolat pour un rendu brillant et éviter le blanchiment de votre bouchée.

Le tempérage du chocolat noir consiste à 3 étapes : faire fondre le chocolat jusqu’à une température de 55-58 degrés, sortir de la source de chaleur et le travailler jusqu’à ce que la température descende à 28-29 degrés et réchauffer pour atteindre 31-32 degrés.

Là vous pourrez le travailler et vous avez la garantie d’un chocolat brillant avec une belle couleur et croquant à souhait.

Une fois le chocolat fondu, selon la méthode choisie, verser les cacahuètes.

Remuer pour bien enrober chaque cacahuète.

Déposer des tas sur du papier sulfurisé et laisser durcir.

Déguster.

A vos tabliers !!!

Gâteau moelleux à l’amande et à la fleur d’oranger

Une recette ultra simple à réaliser puisque tout se fait dans la cuve de votre robot.

Il travaille pour vous.

En plus elle est rapide à faire et délicieuse !!!

De loin mes goûters préférés, bon sachant que ces petits gâteaux allient mes deux saveurs fétiches.

Évidemment qu’avec le combo amande et fleur d’oranger ils ont tout pour plaire.

Dans ma boîte en fer, je les ai conservé plusieurs jours sans aucun souci.

Une idée de goûter pour varier un peu les saveurs.

Ingrédients pour 12 gâteaux :

4 oeufs

115g de sucre

1 sachet de sucre vanillé

110g de farine

50g de poudre d’amande

1 pincée de sel

1 sachet de levure chimique

50g de lait entier

50g de beurre fondu

Amandes effilées

2 cuillères à soupe de fleur d’oranger

Préchauffer le four à 180 degrés.

Dans la cuve de votre robot muni du fouet, placer les œufs, la vanille et les sucres.

Fouetter à grande vitesse pour faire mousser la préparation.

Diminuer la vitesse et ajouter la poudre d’amande, le sel, la levure chimique et la farine tamisée.

Ajouter ensuite la fleur d’oranger, le lait et le beurre.

Verser dans des moules à muffins en silicone au 2/3.

Parsemer d’amandes effilées et enfourner pour 25mn.

Laisser refroidir avant de les démouler.

A vos tabliers !!!

Brioche chinois à l’amande

Je vous présentais ma recette de chinois classique aux pépites de chocolat Ici, et j’avais envie de vous présenter une brioche…

Une de mes saveurs fétiche c’est l’amande, sous toutes ses formes : j’adore !!!

Je vous présente donc un mix de mon chinois fourré avec la crème frangipane de ma galette des rois Ici.

2 recettes en 1!!!

Et mamamia que c’était bon!

Une pâte à brioche vanillée, la recette généreuse de la vraie frangipane, qui se nomme d’ailleurs crème à l’amande pour garniture sur le vieux livre de mon papa.

Et elle a idéalement garnie ma brioche.

Ingrédients:

Pour la pâte à brioche :

400g de farine

2 oeufs

100ml de lait

100g de beurre mou

50g de sucre

1 cuillère à café de vanille liquide

1 pincée de sel

20g de levure fraîche

Pour la crème à l’amande :

125g de sucre

125g de beurre

125 g d’amande en poudre

2 œufs

1 cuillère à café de vanille liquide

50g d’amandes effilées

Préparer le levain en mélangeant la levure émiettée, 1 cuillère à soupe de farine et 2 cuillère à soupe d’eau tiède.

Laisser pousser 30 mn dans un endroit tempéré.

Une fois gonflé, dans la cuve du robot placer: le sel, le sucre, la farine, le levain.

Commencer à pétrir au crochet, ajouter les œufs, le lait et finir par le beurre.

Pétrir 15 mn.

La pâte doit être souple mais se détache du bol.

Couvrir d’un torchon et laisser pousser 2h.

Préparer la crème à l’amande.

Faire fondre le beurre au micro ondes.

Battre le sucre avec le beurre.

Ajouter la poudre d’amandes.

Finir par les œufs et la vanille.

Mélanger de façon homogène.

Réserver à température ambiante.

Une fois la pâte bien levée, l’étaler sur le plan de travail fariné.

Sur 1cm d’épaisseur en un grand rectangle.

Tartiner toute la surface avec la crème à l’amande.

Rouler dans la longueur.

Découper en 7 portions.

Positionner chaque portions dans un plat la face crème en haut.

Laisser pousser 1h30 sous un torchon.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Badigeonner de lait, parsemer d’amandes effilées.

Enfourner 25mn à 30 mn selon les fours.

Déguster tiède ou froid.

Un délice !!!

A vos tabliers !!!

Cookies de la petite fille du boulanger

Une recette suivie à la lettre du grand livre de la cuisine du monde aux éditions Hachette et pour ma fille les meilleurs cookies.

Maintenant elle les réalise toute seule.

Aussi je cède ma place et je vous laisse entre de bonnes mains.

A vos tabliers !!!

Bonjour à tous,

Voilà mon premier article de cuisine, je suis donc la petite fille du boulanger 😁

Bon je ne pense pas que l’on va faire une catégorie spéciale pour mes recettes je ne sais en faire que 3 😂

Mais quand j’ai envie de cookies je fais cette recette là.

Maman rajoute des noix de pécan ou des noisettes, pour moi l’ingrédient principal se sont les pépites de chocolat 😁

Je ne sais pas vous, moi il faut qu’ils soient croustillants dessus et fondants dedans.

Pour 4 personnes :

115g de beurre mou

200g de sucre roux

1 gros oeuf

1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

1/2 cuillère à café de levure chimique

1/2 cuillère à café de sel

220g de farine

2 cuillères à café d’extrait de vanille

200g de pépites de chocolat (il y a écrit 180 sur la recette 😅)

Préchauffer le four à 180 degrés.

Dans un saladier mélanger le beurre mou et le sucre au fouet jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter l’œuf et bien mélanger.

Ajouter le bicarbonate, la levure, le sel et la farine.

Mélanger avec une cuillère en bois.

Verser la vanille et les pépites de chocolat, bien remuer.

Placer 15 mn au frigo.

Recouvrir une plaque de papier cuisson.

Faire des boules de pâte comme une noix avec vos mains.

Les placer sur la plaque, bien espacer chaque boule va s’étaler à la cuisson.

Aplatir chaque boule avec votre main légèrement.

Enfourner 15-20 mn selon votre four.

Laisser légèrement refroidir avant de les manipuler.

Déguster tiède ou froid.

Mais franchement tiède quand le chocolat est encore fondu c’est une tuerie !!!!!!

Bon app’

Gaufres de Liège à la cheminée

Absolument fan de mon nouveau joujou !!!

Des plaques à gaufres d’un autre temps pour cuire à la flamme d’un feu de bois.

En vente chez Tompress en suivant ce lien.

Dans le même esprit j’ai les plaques à croque monsieur.

Tout ce que j’aime ces plaques, rétro à souhait.

Je suis partie sur une recette de gaufres de liège, le côté « pâte » me garantissait une réussite sans que la préparation ne s’échappe de mon moule.

Recette largement inspirée par mes collègues Belges avec qui je suis une formation de médecine traditionnelle chinoise.

Mes sources étaient toutes trouvées 😁 et la recette est vraiment top!

La gaufre de Liège se suffit à elle même, un extérieur caramélisé, un intérieur moelleux parfumé à la cannelle.

Traditionnellement les gaufres de Liège se font avec des plaques à large trous… c’est vrai, les puristes vont me tomber dessus, mais s’ils les gouttent à coup sûr je leur cloue le bec 😂

On est quand même pas loin du bonheur !

Ingrédients pour 10 gaufres environ :

500g de farine

200g de beurre

100g de sucre perlé

70g de sucre roux

1 sachet de sucre vanillé

1 cuillère à café de cannelle

20cl de lait

2 oeufs

1 sachet de levure boulangère

1 pincée de sel

Faire tiédir le lait et délayer le sachet de levure.

Dans la cuve de votre robot, placer le sel et la farine.

Ajouter en pétrissant à faible vitesse, le lait, les œufs et les sucres.

Ajouter ensuite le beurre mou.

Laisser pousser 2h.

Ajouter le sucre perlé et mélanger à la maryse.

Faire des patons de la taille d’une mandarine.

Les poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Laisser pousser 30mn.

Je les ai fait cuire à la cheminée, dans un appareil à gaufres électriques, pensez à bien le faire chauffer pour que le sucre caramélise.

3-4 mn de cuisson suffisent à obtenir une coque croustillante.

Déguster chaud, tiède ou froid.

A vos tabliers !!!

Le chocolat chaud qui fait la moustache

Chacun ses astuces réconfortantes, après une balade hivernale, après une journée de boulot fatigante ou sous un plaid devant un téléfilm de Noël, le chocolat chaud qui fait la moustache ça fait plaisir, il réchauffe le coco, on ferme les yeux pour le déguster celui-là.

Soyons clair : ce n’est pas le chocolat chaud que l’on prend sur le pouce le matin, celui là il demande juste de prendre le temps, le temps de le faire et celui de le déguster.

Même si je ne retrouve pas le goût de mon enfance sur ce coup là.

Maman râpait le chocolat pâtissier de papa…qui bien sûr à bien changer et comme il était amer, elle le sucrait beaucoup.

J’ai beau eu chercher je n’ai pas le goût.

Mais je crée des souvenirs à ma fille avec le chocolat d’aujourd’hui, il reste épais et fait toujours la moustache.

Et elle adore ça !!!

En Espagne on y trempe des churros bien chaud qui sorte du bain de friture, healthy à souhait !!!

Je me sers de cette marque là, pour moi le meilleur résultat mais l’essentiel reste dans le 100% cacao non sucré.

Le test d’un chocolat réussi ? Une cuillère en bois ne s’enfonce pas 😋

Ingrédients pour 1 mug:

300ml de lait

2 cuillères à soupe soupe de chocolat en poudre non sucré à 100% de chocolat

2 cuillères à soupe de sucre en poudre

1 cuillère à café de maïzena

Verser le lait froid dans une casserole.

Incorporer la maïzena (dans le lait froid, sinon bonjour les grumeaux).

Bien remuer au fouet.

Ajouter le chocolat et le sucre et mettre sur le feu.

Laisser épaissir en remuant.

A la première ébullition c’est prêt !!!

Fouetter un bon coup pour faire mousser.

Verser dans un mug et servir aussitôt.

A vos moustaches!!!

Fougasse aux gratons de mon papa

Mon papa était originaire de Carcassonne, et une des spécialités qu’il aura apprise chez son patron en tant qu’ouvrier il y a 70 ans est la fougasse aux gratons.

C’est une brioche sucrée malgré la présence de gratons de canard.

L’association peut sembler étrange et pas très vendeuse mais je vous assure c’est délicieux !

Il suffit d’y goûter pour être convaincu.

J’ai réalisé il y a quelques jours des Confits de canard pour mes paniers gourmands de Noël, j’ai profité des gratons obtenus.

Ingrédients pour une grande fougasse:

500g de farine (+70g pour le levain)

170g de beurre à température ambiante.

2 oeufs

5 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger

2 cuillères à café de sel

140g de sucre

40g d’eau (pour le levain)

25g de levure fraîche

200g de gratons de canard

Commencer par préparer le levain avec 70g de farine, la levure et l’eau.

Réserver 30mn.

Dans la cuve de votre robot, placer le sel, le sucre, la farine.

Commencer à pétrir.

Y ajouter le levain, les œufs, le beurre et la fleur d’oranger.

Pétrir 10 mn environ.

3 mn avant la fin ajouter les gratons.

Couvrir et laisser pousser 2h.

Fariner votre plan de travail

Dégazer la pâte.

Placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Avec le plat de la main l’étaler grossièrement sur toute la plaque.

Laisser pousser à nouveau 2h.

Préchauffer le four à 230 degrés .

Pratiquer des incisions en direction des 4 angles.

Enfourner pour 15mn.

Pendant que la brioche cuit, préparer un sirop avec 50g de sucre et le double d’eau.

Faire bouillir jusqu’à dissoudre le sucre.

Laisser légèrement tiédir et ajouter 2 cuillères à soupe d’eau de fleurs d’oranger .

A la sortie du four, badigeonner de sirop et saupoudrer de sucre.

A consommer tiède ou froid.

A vos tabliers !!!

Petit pain au lait de mon papa

Mon papa pétrissait les pains au lait à la main, un de ces grands jeux était de me donner un bout de paton pour faire pareil.

La magie des mains de boulanger imprégnée de farine naturellement, de tout ce temps passé à façonner, jamais il ne se farinait les mains…aucune pâte ne collait au doigt.

De mon côté tout le paton était dans ma main, je me bagarrais pour le décoller et il passait à l’autre main…les pates avec du lait c’est terrible.

A force d’ajouter de la farine il perdait de leurs textures et moi mon pari d’y arriver cette fois-ci.

Je les ai donc fait au robot sans rougir, c’était ça ou pas de pains au lait !!!

Je les aime parce qu’ils sont ultra fondants en bouche, aromatisés à la fleur d’oranger c’est un régal.

Il ne faut pas trop les cuire pour avoir ce fondant à souhait.

Pour 7 pains:

500g de farine

230g de lait ribot (petit lait pour moi ou lait entier)

20g de levure fraîche

40g de sucre en poudre

10g de sel

80g de beurre mou

1 oeuf pour la dorure

2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger

Sucre en grains pour le décor

Dans le bol du robot placer le sel, le sucre, la farine et la levure (dans cet ordre là, pour éviter le contact du sel avec la levure)

Mouiller avec le lait.

Pétrir à petite vitesse.

Ajouter la fleur d’oranger et le beurre mou.

Augmenter la vitesse et pétrir au crochet jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois (au moins 15 mn)

Éteindre et laisser pousser 2h.

Passer ce temps, dégazer la pâte et façonner vos pains au lait.

Badigeonner de l’œuf battu.

Laisser à nouveau pousser 2h.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Badigeonner à nouveau avec l’œuf, pratiquer des entailles avec le ciseau.

Parsemer de grains de sucre.

Enfourner dans un four chaud pendant 15 mn.

Laisser refroidir si vous résister avant de déguster.

A vos tabliers !!!