Crêpes de sarrasin

Quand le frigo se vide la crêpe de sarrasin devient ma copine, champignon, fond de fromage, lardon ou jambon, oh tiens un œuf….crêpe de sarrasin!!!!

J’avais recopié cette recette sur mon magazine télé il y a plusieurs années et elle est immanquable

Ingrédients pour 8 grandes crêpes:

200g de farine de sarrasin

1 pincée de fleur de sel

1 œuf

40cl d’eau

Verser la farine dans un saladier, creuser un puits pour y déposer le sel et l’œuf

Remuer avec un fouet en ajoutant l’eau petit à petit

Remuer bien pour éviter les grumeaux

Laisser reposer plusieurs heures

Au moment du repas remuer à nouveau la pâte, beurrer une poêle à crêpe et les faire cuire comme des crêpes classique

A vous de vider votre frigo pour les agrémentées 😉

Brioche du boulanger

Voilà la recette …THE recette la vrai brioche à la mie filante et moelleuse

Une odeur à tomber de fleur d’oranger qui va embaumer votre maison à la sortie du four.

Je fais cette recette 1 à 2 fois / mois pour le petit déjeuner et ce depuis des années, jamais déçue elle répond toujours présente pour commencer la journée sous le signe de la gourmandise et de la douceur d’enfance .

Ingrédients:

250g de farine 55

5g de sel

25g de sucre

12g de levure fraîche (en grande surface ou chez votre boulanger du coin, mais il est à mon sens primordial d’utiliser de la levure fraîche)

3 oeufs

2cuil. à soupe d’eau tiéde

150g de beurre

3 cuil à soupe de fleur d’oranger

2 jaunes d’oeufs pour la dorure

sucre grains

Délayer la levure dans 2 cuil à soupe d’eau tiéde (le but est de l’activer)

Dans la cuve de votre robot mettre le sel, le sucre, la farine et enfin votre levure humidifiée

Pétrir à vitesse moyenne en ajoutant les oeufs un à un

Quand la pâte commence à être élastique ajouter le beurre mou en plusieurs fois et la fleur d’oranger (pour ma part j’ai un peu la main lourde… on adore ça)

Poursuivre le pétrissage 10 mn

Laisser pousser la pâte dans la cuve du robot recouverte d’un torchon propre 1h

Mettre au frigo 1h30 que le pâte refroidisse bien

Au bout de ce temps chasser l’air former 3 boudins et remettre au froid 1h

Passer ce temps tresser les boudins de pâte à brioche et la disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé

Oublier votre brioche sous un torchon pendant 2h elle aura doubler de volume

Préchauffer votre four à 180 degrés je place toujours un ramequin plein d’eau chaude en bas de mon four (pour que l’humidité active encore un peu ma levure)

Dorer aux jaunes d’oeufs votre brioche, pour ma part j’aime rajouter des grains de sucre c’est au choix

Et au four pour 15 à 20mn

Vous sentez l’odeur????

Régalez-vous!!!

Pate à pizza

A la maison les repas sur la table devant la télé c’est une fois par semaine et la pizza est souvent mon alliée

L’idée me vient d’ailleurs de créer un menu mal bouffe du dimanche soir sur le blog tiens….

Je vous livre ici la recette de la pâte à pizza, pour mes garnitures pour la première j’ai fait un Confit d’oignons parfumé au thym frais avec du fromage de chèvre ; la seconde tomate,chorizo et fromage de chèvre

C’est une recette pour 2 grandes pizzas à pâte épaisse et 3 à pâte fine :

Ingrédients:

500g de farine 55

20g de fécule

10g de sucre

10g de sel

25g de levure fraîche

30cl d’eau

4cuil à soupe d’huile d’olive

Mélanger dans la cuve de votre robot le sucre, le sel, la fécule et la farine

Ajouter ensuite la levure émiettée

Pétrir à vitesse moyenne en ajoutant l’eau légèrement tiédie et l’huile

Pétrir 10 mn il faut que la pate se décolle des parois

Laisser pousser 1h sous un torchon

Passer ce temps dégazer la pate avec le poing, l’étaler sur une plaque et garnir selon vos goûts

Petite astuce si vous aimez les pâtes plus épaisses une fois étalée patientez encore 30 mn avant de garnir, la pâte aura pris du volume

Cuire à 220 degrés et surveiller la cuisson en fonction de votre garniture

Figues confites de tati Carmen

Une image qui me vient dés qu’on évoque Tati Carmen se sont ses placards plein de confiture de toutes sortes,

Et parmi elles …les figues confites, plus précisément des petites figues noires confites dans un sirop qu’il m’arrive d’épicer avec de la badiane, de la vanille ou autres.

Ici elles sont natures

Ingrédients:

1kg de petites figues noires bien mûres

350g de sucre

300ml d’eau

Nettoyer les figues, et ôter le pédoncule de chaque figue à ras (sans trop enlever de fruit)

Mettre dans un saladier les figues, le sucre et l’eau (dans cet ordre là l’eau va dissoudre le sucre ) et laisser poser une nuit

Le lendemain mettre sur feu doux et laisser cuire 1h à l’ébullition vous pouvez aller jusqu’à 1h30 (au delà de ce temps elles vont commencer à compoter et je voulais vraiment le fruit entier)

Couper le feu, vous pouvez débarrasser dans des bocaux préalablement lavés et retourner vos pots encore bouillants ou stériliser 30 mn à ébullition

Mon mari les déguste avec un yaourt nature ou le matin au petit déjeuner pour ma part avec une portion de cantal ou un fromage de chèvre c’est absolument extraordinaire …chacun son truc 😉

Mousse au chocolat de Mr Conticini

Il suffit de monter son blog de cuisine pour se rendre compte que faire une photo de mousse au chocolat aussi succulente soit-elle … ben ce n’est pas de la tarte (humour de patissier ;-))

La photo vous l’aurez compris n’est pas à la hauteur du goût de cette mousse

Elle fond en bouche avec des arômes marqués bref quand on pioche dans le grimoire du maître Conticini on est jamais déçu

Taaadaaaaaam la photo!!!!

Ingrédients:

7 blancs d’oeufs

230g de chocolat noir

150g de crème fraîche liquide

70g de lait

35g de sucre roux

1 pincée de fleur de sel

Faire fondre le chocolat au bain marie

Dans une casserole, porter à ébullition le lait et la crème fraîche et verser le contenu sur le chocolat en mélangeant au fouet

Laisser tiédir le mélange.

Monter les blancs en neige avec le sucre roux que l’on incorpore d’emblée

Battre à vitesse moyenne lorsque qu’ils sont mousseux les serrer à vitesse maximum une quinzaine de seconde pas plus

Mélanger délicatement les blancs au chocolat jusqu’à complète absorption des blancs

Laisser reposer 2h minimum au frais et au moment de servir ajouter simplement quelques cristaux de sel….si si vraiment vous m’en direz des nouvelles

Merci Mr Conticini

Guignolet de ma maman

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans …..les bouteilles entreposées au grenier faites au beaux jours pour le restant de l’année, ça doit être mon côté fourmi je suis toujours contente quand mon cellier est plein.

Le guignolet était un incontournable de nos apéritifs du dimanche en famille et c’est ma maman qui en est l’experte.

Ingrédients:

100 feuilles de cerisier aigre (ou guigne)

1 litre de vin rouge

40 morceaux de sucre

1 verre d’alcool de fruits

Cueillir 100 feuilles de cerisier bien vertes, les laver et les sécher

Les mettre dans une bonbonne avec le sucre, le vin et l’alcool

Bien remuer pour dissoudre les grains de sucre

Fermer la bonbonne et quotidiennement penser à la remuer

Laisser reposer 10 jours

Filtrer et mettre en bouteille

Patienter encore 2 semaines avant dégustation

Servie bien frais et avec modération bien entendu

Far pas tellement breton

J’avais recopié il y a des années une recette de far breton traditionnel aux pruneaux que je n’avais d’ailleurs jamais fait … personne n’est fan de ce fruit à la maison

Mon mari m’ayant ramené hier un petit saladier de figues l’idée m’est venu de revisiter cette spécialité bretonne avec des figues

Le résultat est vraiment succulent et change de l’éternelle tarte ou clafoutis aux figues

Ingrédients:

200g de farine

200g de sucre

4 œufs

1 cuil à café de vanille en poudre

12 figues noires

1 litre de lait

3cuil à soupe de rhum

Commencer par prechauffer votre four à 200 degrés

Chauffer le lait (je le préfère entier pour les dessert) sans le laisser bouillir (si vous utilisez une gousse de vanille fendez la en deux, gratter les graines et mettez la à infuser dans le lait)

Melanger le sucre, les oeufs, et la farine puis ajouter le lait chaud

Bien remuer et ajouter le rhum

Beurrer un plat allant au four

Disposer vos figues et ajouter la préparation

Enfourner pour 1h

Laisser le bien brunir

Déguster froid

Ici ce dessert à gagner sa place dans mes desserts désormais fétiches tout ce que j’aime simple et bon!

Moutarde au miel

Je me devais de vous partager une recette simple qui est devenu une base pour nous

Ma fille adorait la moutarde au miel d’une marque très connu et c’est sur un hors série du magazine cuisine actuelle que j’ai découvert la recette simplissime de la moutarde maison

Sitôt lu sitôt fait et devant le succès de cette recette je la fait de façon reguliére

Ingrédients:

100g de graines de moutarde blonde

2cuil à soupe de miel liquide

2 cuil à soupe de farine

10cl d’huile de tournesol

15cl de vinaigre de cidre

1cuil à café de sel

1/2 cuil à café de curcuma (facultatif)

Rassembler les graines de moutarde et le vinaigre dans un bol et laisser les gonfler 24h à température ambiante

Le lendemain transvaser le contenu dans le bol de votre mixer avec 10cl d’eau, l’huile, le miel, la farine et le sel pour ma part je rajoute le curcuma qui donne une joli couleur jaune vous pouvez ne pas en mettre elle sera plus pale ou le doser davantage pour plus de couleur.

Mixer longuement jusqu’à la consistance désiré

Ici elle est un peu grossière nous la préférons comme ça… mais vous pouvez l’avoir totalement lisse en mixant un peu plus

Mettre dans un pot et au frigo, laisser poser 48h avant de consommer

Vous pouvez l’agrémenter d’estragon, persil, curry…..si vous faites des expériences gustatives n’hésitez pas à les partager en commentaires

A vos tabliers!!!

Pains au lait fondant aux pépites de chocolat

Il n’y a pas que les livres de cuisine dans la vie il y a aussi Pinterest 😉

Sachant que des recettes de pain au lait j’en ai passé et la déception venait à chaque coup du manque de moelleux, le pain était sec il fallait un grand bol de café pour éviter de finir cyanosé aux urgences.

Et c’est sur le blog de Del’s cooking twist que j’ai enfin trouvé mon bonheur

A la sortie du four ces pains sont absolument extraordinaires!!!

Ingrédients:

10 cl de lait entier

10 cl de crème liquide

25g de levure fraiche de boulanger

3 cuil. à soupe de sucre

75g de beurre fondu

1 œuf + 1 jaune (pour la dorure)

475g de farine

100g de pépites de chocolat

1 pincée de sel que j’ai rajouté

Dans une casserole faire tiédir le lait et la crème très légèrement et y dissoudre la levure (attention une température trop haute « tue » la levure au risque de vous retrouver avec des crêpes )

Dans le bol du robot placer le sucre et le beurre fondu et battre au fouet à vitesse moyenne y ajouter l’œuf entier ainsi que le mélange lait/crème/levure

Pour ma part à ce moment je suis passer à la feuille de pétrissage avant d’incorporer la farine et le sel au mélange et j’ai pétrit à vitesse moyenne 10 mn jusqu’à ce que la pate devienne souple et se détache du bol (à ce moment la pate claque et papa avait l’habitude de dire la pate est prête elle t’appelle…) c’est un excellent indicateur

J’ai laissé pousser la pate recouverte d’un torchon 2h afin qu’elle double de volume

A la fin de ce temps j’ai ajouté les pépites de chocolat (et pour être honnête une poignée supplémentaire a été rajouté par pure gourmandise ma fille étant une fan de chocolat je savais que ce geste « maladroit » serait apprécié) et j’ai relancé quelques tours de pétrissage juste pour incorporer les pépites de façon uniforme

J’ai divisé la pate en 8 et façonné 8 boules que j’ai deposé sur une plaque recouverte de papier sulfurisé

Et pour ma part j’ai laissé 1h 30 de pousse sous un torchon

Les pains au lait avaient doublé et les aient enfournés après les avoir badigeonnés avec le jaunes d’œuf dans un four préchauffé à 220°C pendant 15mn

Vin de citron

Je vous présente une recette du grimoire paternel ce coup-ci et qui est la coqueluche des amateurs de citron

La recette étant à base de feuille de citronnier il n’y a aucune acidité….juste un parfum et un goût vraiment sympa

Ingrédients:

20 feuilles de citronnier coupées en petit bout

500g de sucre

1 gousse de vanille

5 litres de vin blanc

75cl d’alcool de fruit à 70 degrés

Mettre les feuilles en morceaux, le sucre, la gousse fendue en deux et grattée, le vin et l’alcool dans une bonbonne pendant 1 semaine en remuant quotidiennement

Filtrer avec un entonnoir et un filtre à café et en bouteille

Patienter 10 jours avant de déguster avec modération il va s’en dire…