Dés d’espadon et crevettes au lait de coco et garam massala

Une recette prête en 20mn!

Elle fait partie de ses recettes que j’ai fait vite vite, en improvisation totale et le résultat wahouu!

Je vous la partage sans aucun souci 😉

J’avais acheté l’espadon la veille et les crevettes crues en promotion m’avaient fait de l’œil.

Initialement c’était crevettes et espadon à la plancha, mais je ne change jamais l’espadon est toujours grillé.

Comme c’est un poisson qui tient bien à la cuisson, je suis partie sur une sauce toute simple à réaliser.

Et en effet, le poisson était ferme et la sauce bien nappante.

Pour 4 personnes :

2 tranches d’espadon

12 crevettes crues

1 échalote

10cl de vin blanc sec

200g de coulis de tomate

200ml de crème de coco

1 cuillère à café de garam massala

Quelques feuilles de coriandre hachée

Sel et poivre

Décortiquer chaque crevette.

Ôter le côté peau de l’espadon et le couper en gros cubes.

Peler et hacher l’échalote.

Dans une sauteuse, faire chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Ajouter l’échalote, faire suer 1mn.

Ajouter le poisson et les crevettes.

Remuer peu et délicatement.

Laisser juste blanchir (5mn)

Ajouter les épices et le vin blanc.

Porter à ébullition.

Ajouter le coulis, la crème, sel et poivre.

À découvert porter 15 mn à ébullition.

Ajouter la coriandre c’est prêt !

A déguster chaud avec un riz blanc.

A vos tabliers !!!

Cannelés au café

L’idée initiale était de simples cannelés…au cours de la réalisation « oh il me reste du café soluble Ethiquable »

Ce genre de « oh tiens je vais rajouter ça » ne donne pas toujours un article hein, je vous préserve.

Et pourtant si je faisais un item spontanéité en cuisine il y aurait 80% des recettes présentes ici.

Et je mesure l’intérêt d’avoir un blog, je note et je pèse tout mes ingrédients au cas où…

Je peux les réaliser à l’identique…enfin jusqu’au prochain « oh tiens… » 😁

La recette ne comporte aucune difficulté, prévoyez simplement une nuit de pause au frigo avant de cuire vos cannelés.

La cuisson est longue, il faut qu’ils caramélise.

Ingrédients pour 12 cannelés :

1 gousse de vanille

500ml de lait entier

1 cuillère à soupe de café soluble de qualité (pour éviter l’amertume)

25g de beurre pour le moule

2 œufs

200g de sucre

1 pincée de sel

100g de farine

Faire chauffer le lait avec la gousse de vanille fendue et grattée sans atteindre l’ébullition.

Laisser infuser 15 mn.

Retirer la gousse.

Ajouter le café soluble, bien le diluer.

Fouetter les œufs, le sel et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter la farine, remuer.

Ajouter le lait au café refroidi.

Mélanger et placer au frais au moins 12h.

Préchauffer le four à 200 degrés.

Beurrer les moules, verser la préparation à 1cm du bord et enfourner.

Cuire 1heure.

Il faut un résultat bien caramélisé.

Laisser refroidir avant de démouler.

Déguster tiède ou froid.

A vos tabliers !!!

Paris-brest au chocolat

Le Paris Brest est le dessert par excellence à partager, il fait son petit effet quand il arrive sur la table.

Je vous avez déjà posté la recette du traditionnel Ici, monsieur m’a suggéré l’inclusion du chocolat dans la crème pâtissière.

Je suis donc partie sur une crème à la pâte à tartiner, j’ai garder l’insert de praliné toujours apprécié quand la cuillère tape dedans.

Pour la recette de la pâte à choux c’est toujours le bout de papier de mon papa que je vais chercher, absolument inratable !

Pour 6 personnes :

Pour la pâte à choux:

1/4 de litre d’eau

125g de beurre

200g de farine

6 œufs

Pour la crème pâtissière au chocolat :

5 jaunes d’œufs

25g de sucre en poudre

40g de farine

50cl de lait entier

50g de beurre

200g de pâte à tartiner chocolat noisette

220g de praliné

Pour la pâte à choux:

Dans une casserole à fond épais faire bouillir l’eau avec le beurre et une pincée de sel.

Quand le beurre est fondu verser la farine d’un seul coup et tourner à la spatule jusqu’à ce que la pâte soit bien sèche ( c’est le secret de la pâte à choux) il faut que la pâte soit sèche et forme une boule

Retirer la casserole du feu

Débarrasser dans un saladier et ajouter les œufs un à un en prenant bien soin entre chaque œufs de l’assimiler complètement

Il faut que votre pâte soit souple et forme un bec quand vous retirer la cuillère.

Débarrasser dans une poche munie d’une douille et pocher en cercle (ici 22 cm environ)

Faire 2 cercles collés et les surmontés d’un troisième pour le relief.

Battre un jaune d’œuf avec 1 cuillère à café de lait et badigeonner la pâte à choux.

Préchauffer le four à 200 degrés et enfourner 35 mn (surveiller la coloration car certains fours sont plus forts que d’autres)

Pour la crème pâtissière:

Battre les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter la farine et melanger.

faire chauffer le lait sans bouillir.

Le verser sur les oeufs en remuant constamment.

Replacer le tout dans la casserole et faire épaissir sur feu doux en remuant avec une cuillère en bois jusqu’à épaississement.

Retirer du feu et ajouter la pate à tartiner et le beurre.

Melanger intimement.

Laisser refroidir.

Pour le montage:

Une fois refroidi, couper le chapeau du paris brest.

Oter le doucement sans le casser.

Placer l’insert de praliner tout le tour.

Pocher ensuite la crème pâtissière au chocolat à votre guise.

Replacer le couvercle saupoudré de sucre glace.

Et déguster.

A vos tabliers!!!

Brioche chinois aux pommes – noisette et cannelle

Les brioches chinois sont vraiment réputées pour leurs générosités.

Je vous avais déjà proposé une version classique que vous retrouverez en cliquant Ici

Et une version à la crème d’amande

Voilà quelques temps que je n’en avais pas fait, l’arrivée de l’automne demande quand même un peu de réconfort.

Les pommes arrivées sur nos étals m’ont donné l’idée de cette brioche.

J’ai misé sur une petite crème à la noisette, le tout parfumé à la cannelle.

J’ai reçu cette cannelle dans le cadre de mon partenariat avec Alice delice.

En vente Ici sur le site.

Le parfum de cannelle a embaumé la maison lors de la cuisson, l’arôme est généreux et le combo avec les pommes n’est plus à prouver.

Ingrédients :

Pour la pâte à brioche :

400g de farine

20g de levure fraîche

50g de sucre

1 pincée de sel

2 oeufs

100ml de lait

100g de beurre pommade

Pour la crème noisette :

125g de sucre

125g de beurre

125g de noisettes en poudre

2 oeufs

1 cuillère à café de cannelle en poudre

3 voir 4 pommes selon la grosseur

Dans la cuve de votre robot, placer le sel, le sucre, la farine et la levure dessus.

Ajouter les œufs et commencer le pétrissage au crochet à vitesse lente.

Verser le lait légèrement tiédi.

Pétrir pour l’incorporer à la pâte.

Ajouter le beurre pommade et augmenter la vitesse.

Pétrir 15 mn.

La pâte doit être souple et se détacher des parois.

Couvrir d’un torchon et laisser pousser 2h.

Préparer la crème à la noisette:

Fondre le beurre au micro onde.

Battre le beurre et le sucre afin de le fondre complètement.

Ajouter la poudre de noisette.

Bien remuer.

Finir par les œufs et la cannelle.

Réserver.

Une fois la pâte bien levée, l’étaler sur votre plan de travail fariné sur 1 cm d’épaisseur.

Étaler la crème à la noisette sur toute la surface.

Peler et couper les pommes en fines lamelles.

Au rouleau à pizza ou au couteau, couper des bandes de pâte de la largeur des lamelles de pomme.

Rouler chaque bande sur elle-même pour former un escargot.

Beurrer un plat rond.

Déposer chaque escargot côté pomme vers le haut.

Mettre sous un torchon 1h30 pour une deuxième pousse.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Au pinceau, badigeonner la brioche d’un peu de lait et enfourner pour 30 mn en surveillant la cuisson.

Elle a tout pour elle cette brioche, elle est canon, elle sent bon et elle est terriblement réconfortante.

A déguster tiède ou froide.

A vos tabliers !!!

Pâté en croûte au canard, figues et noix

Une idée pour vos fêtes de fin d’année ou pour un repas festif.

L’idée m’est venue en ramassant mes figues du verger en vue d’une traditionnelle confiture.

Sans transition aucune ahhh tiens et si je faisais un pâté en croûte ????

Bam sitôt dit sitôt fait !

Je vous recommande grandement les moules démontables ou comment se simplifier la vie.

Je l’ai découvert chez mes chouchous Tompress

Vous l’avez en vente Ici

Il facilite bien entendu l’étape du démoulage mais il sert aussi d’emporte pièce pour la pâte….c’est tout bon!

Vous l’avez en 2 dimensions pour ma part j’ai le 35cm, à faire un pâté en croûte je distribue aux copines.

Il m’est resté un peu de farce, aucun gâchis dans une petite terrine et au four.

Je vous avez proposé une recette de pâté en croûte traditionnel Recette ici, j’ai enlevé le chapeau de pâte qui ajoute une lourdeur à ce plat.

Dans l’optique d’un repas festif, le rendu est du coup plus léger.

J’ai remplacé la traditionnelle gelée par une confiture de figues gélifiée et elle a toute sa place, la note sucrée salée accentuée par l’ajout de noix grossièrement hachées est très agréable avec le canard.

Ingrédients pour 1 moule de 35 cm

Pour la pâte: (à faire la veille)

500g de farine

250g de beurre pommade

10g de sel

2 oeufs

100g d’eau froide

Pour la farce:

250 de poitrine de porc désossée

250g de sauté de veau

500g de magret de canard

250g de foie gras mi cuit

2 blanc d’œufs

125g de cerneaux de noix

1 bonne cuillère à soupe de porto

350g de confiture de figue

2 feuilles de gélatine

13g de sel/kg de farce

4g de poivre/kg de farce

La veille :

Préparer la pâte :

Dans la cuve du robot placer la farine et le beurre pommade, pétrir doucement pour sabler la préparation.

Ajouter le sel et les œufs.

En augmentant la vitesse, ajouter l’eau froide jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

Filmer au contact et garder 24h au frais.

Préparer également la farce la veille :

Débarrasser les magrets de leurs couches de gras tout en la conservant.

En vous aidant d’un couteau fin et en tirant dessus c’est assez facile.

Couper le maigre du magret en dés d’1cm environ.

Réserver dans un saladier.

Hacher au hachoir le veau, la poitrine désossée et le gras des magrets, je privilégie la grosse grille personnellement.

Réunir les viandes dans le saladier.

Peser et saler, poivrer et mélanger intimement.

Il est important de peser la viande une fois hachée, il reste toujours un peu dans le hachoir, ainsi l’assaisonnement sera parfait !

Ajouter les blancs d’œufs.

Mélanger.

Hacher grossièrement au couteau les cerneaux de noix et les ajouter à la préparation.

Ajouter le porto, mélanger et placer au frais 24h.

Le lendemain, sortir la pâte du frigo, la débarrasser sur un plan de travail fariné.

L’étaler sur une épaisseur de 5-8 mm environ.

Ouvrir le moule et découper à 1cm du bord.

Idem avec le papier sulfurisé.

Placer le papier avec la pâte dans le moule.

Veiller à ce que les bords soient bien soudés.

Remplir de la farce préparer la veille jusqu’au 1/3.

Couper le foie gras en gros tronçons et le déposer au centre sur toute la longueur.

Ajouter le reste de farce en tassant bien autour du foie gras.

Jusqu’à 1 cm du bord.

Rouler la pâte pour former un petit boudin autour.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Enfourner pour 1h.

Laisser refroidir.

Placer au frais.

Le lendemain

Faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide 5mn.

Verser la confiture de figues dans une casserole et faire chauffer.

À ébullition, éteindre le feu, essorer la gélatine dans vos mains et la dissoudre dans la confiture chaude.

Remuez bien.

Passer au chinois afin d’éliminer les bouts et graines de figues.

Laisser refroidir une vingtaine de minutes et couler le jus de figues sur le pâté froid.

Replacer au frais et déguster idéalement le lendemain voir le surlendemain.

La recette peut paraître longue mais elle comprend beaucoup de temps de pause.

Et elle peut être faite plusieurs jours avant et oubliée dans le frigo…c’est un sacré avantage.

À vos tabliers !!!

Focaccia à l’ail et aux tomates cerises

Pour moi la recette parfaite, je me l’a suis accommodé, je voulais un vrai moelleux, des saveurs marquées.

Je me suis inspirée de la recette de mon pain à l’ail pour l’aromatiser recette Ici

Le secret réside dans les temps de pousse à respecter pour que la pâte gonfle et développe ses saveurs.

Le résultat est hyper moelleux et parfumée, elle se suffit à elle même.

Une salade de roquette et une tranche de jambon de Parme voilà un repas du soir qui vous fera voyager en Italie.

J’aime la présenter lors d’un apéro dînatoire, chacun pioche un bout c’est convivial et toujours apprécié.

De plus dans une boîte métallique elle se conserve plusieurs jours.

Ingrédients pour une plaque à four:

700g de farine

2 sachets de levure de boulanger sèche (11g)

380g d’eau

20g de sel

25g d’huile pour la pâte

Pour les saveurs :

1 paquet de tomates cerises

70ml d’huile d’olive

100g de comté râpé

4 gousses d’ail hachées

2 brins de thym effeuillé

1 cuillère à café d’origan sec

Fleur de sel et poivre du moulin

Dans un saladier, mélanger l’huile d’olive, le fromage râpé, les herbes et l’ail.

Laisser infuser à température ambiante.

Dans le bol du robot, placer le sel, la farine, la levure dessus et pétrir à vitesse lente en ajoutant l’eau puis l’huile d’olive.

Augmenter la vitesse jusqu’à l’obtention d’une boule homogène (au moins 10 mn)

Laisser reposer 2h la pâte va doubler de volume.

Placer une feuille de papier sulfurisé sur la plaque du four.

Débarrasser la pâte dessus.

À la main étaler votre pâte sur toute la surface.

Verser la préparation parfumée et avec vos doigts appuyer pour faire des trous dans la pâte.

Ainsi elle va se parfumer.

Couper les tomates cerises en 2 et les disposer de façon harmonieuse.

Saler à la fleur de sel, poivrer.

Laisser pousser à nouveau 2h.

Préchauffer le four à 220 degrés et enfourner pour 1h30 de cuisson.

Déguster tiède ou froid.

À vos tabliers !!!

Anneaux d’encornet et crevettes sauce au pastis

Une recette qui n’était pas prévue pour être publiée.

Une recette sortie de mon imagination un dimanche midi mais après dégustation, je vous la partage sans aucune hésitation !

Grosse surprise gustative et vraiment cette recette a largement sa place sans rougir.

Je voulais la réaliser avec des lamelles de seiche ma poissonnière n’avait que des anneaux j’ai rajouté quelques crevettes, un petit riz basmati et voilà mon plat du dimanche midi.

J’allais mettre du vin blanc et l’idée m’est venue du pastis pour sa saveur anisée et évidemment ça change tout!

Pour 3 personnes

500g de lamelles d’encornets

6 grosses crevettes

1 gousse d’ail

1 petit oignon

1 petite boîte de tomates entières pelées (5 tomates)

3 cuillères à soupe de pastis

2 doses de spigol (épice à paella)

Huile d’olive

Sel et poivre

Dans une poêle verser un bon filet d’huile d’olive.

Ajouter l’ail et l’oignon coupés finement.

Dés qu’il y a une légère coloration ajouter les tomates et les écraser grossièrement dans la poêle.

Ajouter les épices, sel, poivre.

Laisser réduire 10 mn.

Ajouter les encornets.

Le pastis et laisser compoter une vingtaine de minutes.

Servir chaud accompagné de riz.

A vos tabliers !!!

Ceviche de saumon et thon au lait de coco et citron caviar

Les tartares et ceviches nous adorons ça à la maison.

C’est frais, plein de saveurs et sans aucune difficulté.

Ici j’ai misé sur un ceviche à la tahitienne et j’ai utilisé un de mes citrons caviar qui poussent sur ma terrasse.

Les petites billes des citrons caviar explosent en bouche avec un parfum incroyable sans l’acidité du citron.

Je vous avais déjà parlé de ce citron dans ma recette de Tartare de daurade

Essayer c’est adopté c’est un agrume qui vaut le détour.

J’ai laissé reposer ma préparation 1h au frais pour un résultat canon.

J’ai choisi le lait de coco léger de chez Bjorg, et des feuilles de coriandre fraîches très finement ciselées.

Ingrédients pour 4 personnes

200g de dos de saumon

200g de cœur de thon rouge

1 petite échalote ciselée

1/2 botte de coriandre frais ciselé fin

Le jus d’1/2 citron vert

1 citron caviar

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

15cl de lait de coco

Fleur de sel et poivre du moulin

Détailler le poisson en cubes et les placer dans une boîte hermétique.

Ajouter le lait de coco, l’huile d’olive, la coriandre, le demi jus de citron vert, les billes du citron caviar, l’échalote, le sel et le poivre.

Mélanger bien.

Goûter pour rectifier en sel et poivre comme pour un tartare l’assaisonnement est primordial !

Réserver au frais au minimum 1h.

Déguster frais

A vos tabliers !!!

Aubergines à la catalane

Cette recette est un coup de cœur qui remonte des années en arrière.

Lors d’un pique-nique (alors que je mise habituellement sur charcuterie, chips, grillade) Annette, elle, sort la petite nappe à pois s’il vous plaît, des œufs mimosas et un plat d’aubergines confites (recette de sa maman)… c’est un concept de pique-nique auquel on s’habitue facilement 😁

D’autant que les aubergines de sa maman c’est vraiment quelque chose !

J’ai juste mis mon grain de sel avec l’ajout de chapelure panko qui apporte un vrai croustillant au plat.

Les aubergines sont confites et cuisent avec une farce et de la sauce tomate, montées comme des lasagnes le rendu est vraiment délicieux !

Je choisis un plat en terre pour les cuire à couvert.

Pour 6 personnes

6 aubergines

500g de chair à saucisse

6 cuillères à soupe de chapelure panko (chapelure asiatique ultra croustillante)

1 belle branche de persil

4 gousses d’ail dégermées

300g de pulpe de tomate

1 oignon

Un brin de thym

Huile d’olive

Sel et poivre

Préchauffer le four à 200 degrés en position grill.

Couper les aubergines en tranches assez fines.

Les badigeonner d’huile d’olive, de sel et de poivre et les enfourner jusqu’à ce qu’elles dorent légèrement.

Placer le four en position chaleur tournante.

Dans une casserole, verser un beau filet d’huile d’olive et ajouter l’oignon pelé et émincé.

Une fois translucide, ajouter la pulpe de tomate, le sel, le poivre, le thym émietté et une pincée de sucre.

Laisser réduire 10 mn environ, il faut que la sauce soit épaisse.

Ciseler le persil, hacher l’ail les placer dans un saladier avec la chair à saucisse et la chapelure.

Bien mélanger.

Disposer dans un plat allant au four, une couche de lamelles d’aubergines cuites, puis de farce et pour finir un peu de sauce tomate, continuer jusqu’à épuisement des ingrédients en finissant par la farce.

J’ai ajouté 1 cuillère à soupe de chapelure avant d’enfourner.

Enfourner pour 20-25mn il faut que le dessus soit bien doré.

Déguster chaud ou tiède.

Un délice !!!

A vos tabliers !!!

Salade de tagliatelles de courgettes à la fêta

Des tagliatelles de courgettes justes snackées à la plancha, des dés de fêta, un plat qui met tout le monde d’accord.

Alors que la même courgette coupée en cube rapide…j’ai droit à un j’aime poooo la courgette comme ça !!!

Ça fait partie de l’affirmation….bla-bla-bla

Ça fait parti des affirmations qui me font monter la tension, surtout quand du haut de ses 15 ans elle enfonce le clou avec « non mais le goût rien à voir, j’aime pooo en cube »

Voilà voilà…

Je prends une grande respiration, je vais chercher mon économe et je découpe la fameuse courgette en tagliatelles pour m’éviter un débat stérile pas très bon pour le cardio 😁

Et avouons le ici pour les photos c’est plus sympa.

J’ai mixé courgettes vertes et jaunes pour le visuel également.

Ingrédients pour 4 personnes :

2 belles courgettes

1 gousse d’ail

Un pot de fêta marinée à l’huile d’olive

1 pincée de pimenton

Huile d’olive

Crème de vinaigre balsamique

Quelques feuilles de basilic

Tailler les courgettes avec un économe afin d’obtenir de belles tagliatelles.

Éviter d’arriver jusqu’ au cœur de la courgette pour éviter les pépins.

Placer dans un saladier avec un trait d’huile d’olive, la gousse d’ail dégermée et hachée et la pincée de pimenton.

Laisser mariner 15 mn.

Chauffer la plancha et verser le contenu du saladier.

Remuer avec une pince afin de ne pas casser les tagliatelles.

Cuire 5 mn et débarrasser dans un plat.

Laisser tiédir.

Saler, poivrer, parsemer de dés de fêta et arroser de crème de vinaigre balsamique.

Ciseler le basilic et décorer.

Servir tiède ou froid.

A vos tabliers !!!