Moules à la moutarde

Les petites moules de Bouchot sont un de mes péchés mignon.

A la plancha, à la marinière, à la crème ou comme ici à la moutarde je les trouve absolument délicieuses.

Rapide et hyper simple, cette idée m’est venue il y a quelques années alors que j’avais un fond de pot de moutarde à l’ancienne qui traînait au fond du frigo.

Depuis je les prépare très souvent comme ça.

Avec un bon vin blanc sec, on est pas loin du bonheur !!!

A déguster à l’apéro en guise de tapas, ou au repas avec des frites par exemple.

La saison des moules de Bouchot est de mi juillet à février, profitez en!!!

Ingrédients pour 2 personnes :

1 kg de moule de Bouchot

1 oignon

1 verre de vin blanc sec

1 grosse cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne

2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

1/2 gousse d’ail hachée

Persil

Huile d’olive

Poivre du moulin

Nettoyer bien les moules (sachant que les bouchots ont aussi l’avantage d’être souvent nettoyées )

Éliminer celles ouvertes ou abîmées.

Dans une cocotte, verser un filet d’huile d’olive, y faire revenir l’oignon coupé.

Lorsqu’il est translucide, ajouter les moules et l’ail.

Mouiller avec le vin blanc et couvrir.

Remuer les moules, une fois ouverte ajouter la moutarde dans le jus, un tour de moulin à poivre et la crème.

Remuer, couvrir pour finir la cuisson en remuant les moules.

Parsemer de persil et déguster chaud ou tiède.

Une copine me disait il y a peu : les choses les plus simples sont souvent les meilleures…..illustration parfaite!

A vos tabliers !!!

Houmous allégé au lait d’amande

Traditionnellement le houmous se monte à l’huile d’olive pour un résultat onctueux, on y trempe un bout de pain ou un gressin et tout le monde est content.

Même si je l’ai toujours apprécié, surtout quand il est bien parfumé, j’avoue préféré sans hésitation cette version allégée.

Je ne change rien à la recette sauf l’huile d’olive que je remplace par du lait d’amande non sucré de chez Bjorg.

Le résultat est onctueux avec l’indispensable tahini; parfumé par le cumin, l’ail et le citron; et très digeste avec le lait d’amande qui vient lié le tout.

Il sera bien sûr meilleur avec de bon pois chiche cuits longuement mais à la maison c’est souvent un apéro à l’improviste, le tout dans le mixeur et c’est prêt !

Et c’est très bien comme ça 😁

J’ai toujours une boîte de pois chiche dédié au « on arrive pour l’apéro »… indispensable dans mon kit de survie.

Ingrédients :

200g de pois chiche en bocal

1 grosse cuillère à soupe de tahini

1 cuillère à café de cumin moulu

1 gousse d’ail

1/2 jus de citron

2 cuillères à soupe de lait d’amande non sucré

4 feuilles de coriandre

1 pointe de piment d’Espelette

Sel et poivre

Égoutter les pois chiche.

Placer dans le bol du mixeur l’ensemble des ingrédients et mixer.

Le résultat doit être parfaitement lisse.

N’hésitez pas à goûter pour rectifier l’assaisonnement.

Selon qui vient trinquer avec nous je rajoute plus ou moins du piment pour le corser un peu, cependant attention à ne pas dénaturer le goût du pois chiche.

Servir frais.

A vos tabliers !!!

Falafel et sa sauce au tahin

Picorer du bout des doigts fait parti de mes instincts primaires qui n’ont pas évolué, je suis resté à l’homme de cromagnon pour ça…

Je préfère de loin des tapas posés sur la table qu’un repas structuré…allez savoir pourquoi…

Je m’éloigne un peu de mon Espagne chérie et au milieu de ma table pleine de tapas figure souvent les falafels.

Les saveurs différent, mais j’aime leurs goûts généreux en épices, légèrement pimentés, croquant en bouche.

Le tout trempé dans une sauce au tahin c’est sublime.

Ma recette est libanaise et s’inspire largement du livre « Julie cuisine le monde  » de Julie Andrieu.

Je tire beaucoup de recette de ce livre que je trouve particulièrement bien fait.

Je les fait exclusivement aux pois chiches, dans sa recette originale elle y rajoute des févettes séchées.

Ingrédients pour 15 falafels:

450g de pois chiches secs

1 bouquet de persil plat

2 gousses d’ail

2 oignons verts avec leurs tiges

1/2 oignon jaune

1 cuillère à café de sel fin

1 cuillère à café de graines de coriandre

1 cuillère à café de graines de cumin

1 cuillère à café de cannelle moulue

1 petit piment doux

poivre du moulin

1 cuillère à soupe de farine

1 cuillère à café de bicarbonate

Huile de friture

Pour la sauce:

80g de tahin

1/2 jus de citron

10 feuilles de menthe

2 cuillères à soupe de feuilles de coriandre hachées

3 cuillères à soupe de crème d’avoine ou de soja

sel et poivre

La veille faire tremper les pois chiche dans un grand saladier d’eau avec 1 cuillère à soupe de bicarbonate.

Compter au moins 12h.

Au maximum 48h.

Si l’eau se trouble, changez-la.

Le jour même rincer et égoutter soigneusement les pois chiches, dans une passoire puis dans un torchon pour bien les sécher.

Dans le bol du mixeur, dans un premier temps hacher l’ail, le persil et les oignons.

Ajouter les pois chiches, le piment et les épices.

Débarrasser dans un saladier et ajouter la farine et le bicarbonate.

Saler et poivrer.

Bien mélanger.

Le mélange doit être sec.

Laisser reposer 1 h au frais.

Pendant ce temps préparer la sauce:

Placer le tahin dans un bol avec le jus de citron, le persil et la coriandre hachés.

Mélanger avec la crème d’avoine pour avoir plus d’onctuosité.

Saler et poivrer.

Réserver au frais.

Au moment de passer à table, faire chauffer l’huile de friture.

Façonner entre vos mains de petites boulettes et les plonger dans l’huile chaude.

La cuisson est très rapide 4-5 mn.

Égoutter le surplus d’huile et déguster chaud accompagner de la sauce au tahin.

Vous pouvez les déguster avec des pains pita et une bonne salade verte, en apéro ou en accompagnement.

Rien à voir avec les falafels sous plastique de votre supermarché.

C’est un peu laborieux mais le goût est extra!!!

A vos tabliers!!!

Cœur de canard à la plancha

Une recette incontournable, festive, de nos bars à vin locaux.

Les cœurs de canard sont vite cuits et une simple persillade suffit à les sublimer.

Ils se picorent à l’apéro autour d’un bon Minervois, le bonheur n’est pas loin.

Mon boucher organise chaque année des foires au gras dans l’hiver, je prends toujours des paquets que je congèle.

Et qui me dépanne bien aux beaux jours.

Il a une bonne qualité, sur ce type de produits cela fait toute la différence.

Une fois nettoyés je découpe chaque cœur en 2 dans l’épaisseur, ainsi la cuisson et plus rapide et aucun risque d’un manque de cuisson à cœur qui pour des abats est juste impensable pour moi.

Justement lors d’un bar à vin les cœurs étaient restés entiers et l’intérieur était saignant, ben croyez moi il m’a fallu un moment pour en remanger.

Coupés en 2, c’est bien plus rapide, pas de mauvaise surprise et c’est tout aussi bon.

Ingrédients :

Une dizaine de cœurs de canards

1 gousse d’ail

1 petit bouquet de persil

Huile d’olive

Sel et poivre

Je lave toujours mes cœurs de canard dans une eau claire additionnée de vinaigre c’est une habitude familiale.

Dans un saladier d’eau je rajoute un trait de vinaigre de vin et je remue rapidement avant de les essorer.

Hacher l’ail et le persil.

Couper chaque cœur en deux.

Faire chauffer la plancha sur feu vif.

Mettre un filet d’huile d’olive et mettre les cœurs à saisir.

Une fois cuit parsemer de persillade et poursuivre la cuisson quelques minutes.

Saler et poivrer.

Servir aussitôt.

A vos tabliers !!!

Tentacules de poulpe à la plancha

Ça fait presque 30ans que le poulpe je n’en mange qu’au resto…

Je n’en avais jamais acheté, jamais !!!

Trop compliqué il faut le faire bouillir avec le risque qu’il soit caoutchouteux ou dur, ça avait suffit à me décourager.

J’avais même vu des recettes où il fallait frapper la chair pour la ramollir.

Non merci!!!!

Et ma poissonnière préférée me voyant lorgner dessus me dit c’est très simple et très bon le poulpe!

Très simple???

Déjà il n’y avait que les tentacules, me suit dis que ça me simplifierait un peu le travail, et le fait qu’ils soient décongelés m’épargnait la scène de violence.

Et voilà son astuce à laquelle j’ai rajouté des aromates pour plus de goût

2 paquets de tentacules de poulpe décongelés

4 gousses d’ail

2 feuilles de laurier

3 brins de thym

1/2 bouquet de persil

20 cl d’huile d’olive

1 grand verre de vin blanc sec

Sel et poivre

Citron

Nettoyer le poulpe à l’eau claire.

Bien l’égoutter.

Le mettre dans une marmite avec l’huile, le vin, 3 gousses d’ail pelées mais entières, le thym et le laurier.

Recouvrir d’eau froide.

Porter à ébullition sur feu doux à couvert pendant 1 heure.

Éteindre le feu et laisser complètement refroidir.

Égoutter les tentacules.

Les placer dans un tupp avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et la dernière gousse d’ail hachée.

Laisser mariner 1 heure en remuant.

Faire chauffer la plancha et y déposer les tentacules.

8-10 mn de chaque côtés (en fonction de la grosseur) en appuyant sur la partie épaisse avec la spatule.

Une fois cuits saler et poivrer.

Parsemer de persil haché et de jus de citron.

Franchement je m’en suis fait un monde pour pas grand chose en travail et c’est absolument délicieux.

Beaucoup de gens l’apprécie le poulpe mais peu se lance.

J’ai suivi à la lettre ces conseils et c’était top!!!

A servir découpé en rondelles pour picorer en salade ou tel quel avec un assortiment de poisson.

Merci Catherine !!!

A vos tabliers !!!

Lamelle d’encornets à la plancha

Les lamelles d’encornets c’est souvent mal cuits, caoutchouteux, et pas toujours agréable sous la dent.

Voilà ce qu’il me vient à l’esprit quand on me parle de lamelles d’encornet.

Je préfère habituellement les seiches mais voila plus de seiche chez ma poissonnière fétiche.

Des lamelles en promotion !!!

Je me suis rabattue dessus et franchement pas déçue du tout.

Elles avaient été décongelées, je les ai donc bien rincées sous l’eau froide,avant de les faire longuement marinées.

Il faut leur donner un peu de peps, je les ai entaillé pour que les parfums pénètrent mieux et que la marinade ramollisse la chair.

Et direction ma plancha fétiche !!!

Ingrédients :

1kg de lamelles d’encornets

1/2 verre de vin blanc sec

1 bouquet de persil

1 gousse d’ail hachée

1 pincée de piment

Huile d’olive

Le jus d’un citron

Laver sous l’eau froide chaque lamelle.

Les égoutter.

Entailler chacune dans la longueur puis plusieurs incisions en travers.

Dans un tupp ou un saladier placer les lamelles avec le vin, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, l’ail, le persil, le piment à doser selon vos goûts.

Bien remuer pour imbiber l’intérieur des lamelles.

Laisser reposer 1h minimum 1 nuit c’est idéal.

Faire chauffer votre plancha ou barbecue.

Récupérer les lamelles en les égouttant, attention bien garder la marinade.

Les placer sur la plancha.

Cuire bien 10 mn côté peau, qu’il soit légèrement grillé.

Arroser les entailles de la marinade avant de retourner.

Il faut que les lamelles soient grillées des 2 côtés.

Arroser d’un jus de citron avant de servir.

Elles sont traditionnellement servies en tapas en Espagne à l’heure de l’apéro en guise de tapas.

A vos tabliers !!!

Tapas crevettes à la plancha

La plancha étant opérationnelle, elle chauffe quasiment tous les jours.

Je suis fan de ce mode de cuisson !!!

Une bonne marinade fait toute la différence.

Ici les classiques mais délicieuses crevettes à l’ail et au pimenton pour se croire en Espagne.

Pour 3 personnes

12 crevettes crues

1 gousse d’ail

1 cuillère à café de pimenton en poudre

Coriandre

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Citron

2 heures avant le repas : décortiquer les crevettes en ne gardant que la queue.

Les placer dans un tupp avec la gousse d’ail hachée, l’huile d’olive et le pimenton.

Remettre le couvercle et remuer.

Placer au frais.

Au moment de passer à l’apéritif faire chauffer la plancha.

Déposer l’intégralité de votre tupp sur la plancha bien chaude.

4mn d’un côté.

Retourner et 4mn de l’autre.

Réserver parsemer de coriandre et de jus de citron.

Servir chaud.

A vos tabliers !!!

Croquetas au jambon de Mami Adeline

Les croquetas sont le résultat traditionnellement de la fin du jambon.

Ce jambon pendu dans le cellier qui nous a régalé des mois durant, on le regardait diminuer et nous savions que hormis l’os dans la soupe, les petits bouts qui pourraient être détachés finiraient en croquetas.

J’avoue en faire aussi au chorizo ou au thon mais mami le faisait histoire d’optimiser ce jambon jusqu’au bout.

Mon petit grain de sel est aussi l’ajout de fromage râpé.

Ayant fini mon jambon la tradition c’est la tradition !!!

Bon l’été sur la terrasse avec une sangria ça passe tout à fait aussi, je vous assure 😁

Ingrédients pour 4 personnes :

100g de jambon (ou chorizo)

1/4 litre de lait

1 grosse cuillère à soupe de farine

70g de comté râpé

Poivre

1 oeuf

1 assiette de chapelure

1 assiette de farine

Couper le jambon en petit bout et lui donner quelques coups de mixeur pour le réduire en miette.

Mettre le lait dans une casserole avec le jambon mixé à l’intérieur.

Laisser infuser 30 mn.

Mettre le tout à chauffer sans bouillir.

Une fois chaud poivrer et verser la farine.

Bien faire épaissir sur feu doux.

Ajouter le fromage.

Bien mélanger et laisser refroidir complètement.

Prélever des petites portions que vous façonner en croquettes.

Les passer dans la farine, l’œuf et la chapelure.

Mettre l’huile à chauffer dans une friteuse ou une poêle profonde et les faire frire.

Égoutter sur du papier absorbant.

Et déguster chaud.

A vos tabliers !!!

Champignons de Paris en persillade au four

De petits champignons de Paris à grignoter avec les doigts, ou un peu plus gros comme ici pour un accompagnement plus traditionnel, la recette est la même.

J’apprécie le côté craquant de la panure, le beurre demi-sel et la persillade pour le goût… c’est un plat simple qui demande très peu de préparation

Ingrédients

1 boite de champignons de Paris ( une quinzaine pour moi) vous pouvez acheter des plus petits modèles pour l’apéritif

2 cuil à soupe de persil

2 gousses d’ail

1 petite échalote

25 g de beurre demi-sel à température ambiante

2 cuil à soupe de chapelure

Sel-poivre

Mixer l’échalote, l’ail, le persil

Débarrasser dans un bol, saler et poivrer

Mélanger le beurre et la chapelure aux herbes

Et émietter grossièrement sur les champignons

Enfourner à 180 degrés pendant 25 mn

Servir chaud

A vos tabliers !!!!

Patatas Bravas qui déchirent!!!

Etant d’origine espagnole, et ayant la chance d’avoir la frontière pas très loin notre grand plaisir est d’aller manger des tapas en Espagne

Grignoter des mets différents du bout des doigts….un régal!!!

Je transpose d’ailleurs cette forme de repas à quasiment tout mes repas estivaux où je reçois du monde

Plein de tapas à grignoter en terrasse avec une bonne sangria de mamie Adeline …c’est une institution

Mais les patatas bravas telles qu’elles sont servies en Espagne très peu pour moi !

Elles s’apparentent à de simples frites servies avec une sauce au mieux légèrement pimentée

Vous l’aurez compris la fille du boulanger il lui faut du goût et la famille de celle ci idem!!!

Donc j’ai customisé ce plat pour qu’il est du peps, oléééé!

Ingredients

6 pommes de terre moyennes

1 bonne cuil à soupe d’ail semoule

1 cuil à soupe d’origan séché

1 cuil à soupe de piment doux en poudre de bonne qualité (ici il est légèrement fumé) vous pouvez choisir plus piquant comme des épices à chili

4 voir 5 cuil à soupe d’huile d’olive

1 sac congélation

sel / poivre

Peler et couper les pomme de terre en dés

Une fois lavées et séchées les placer dans le sac congélation

Rajouter l’ail, l’origan, le piment que vous aurez choisi et l’huile

Fermer le sachet et bien mélanger le tout

Laisser reposer 30 mn en remuant souvent

Verser sur une plaque recouverte de papier cuisson

Enfourner dans un four préchauffé à 220 degrés pour 30 mn il faut que les patatas soient dorées

Déguster chaud

A vos tabliers!!!!