Grenadin de veau sauce morilles.

Le grenadin késako???

Le grenadin correspond à un tournedos, découpée dans le filet et parée, c’est un morceau de choix.

Les déplacements étant à nouveau autorisés, j’ai pu me rendre chez mon boucher fétiche à Fraïsse-sur-Agoût pour récupérer ma commande.

Et vraiment l’expression « comme du beurre » prend tout son sens, une viande ultra tendre, avec une sauce aux morilles…un plat de Noël parfait !

J’ai opté pour des morilles déshydratées de la marque LE LOZERIEN, j’avais entamé le paquet pour réaliser mon Beurre aux morilles .

Et je vous conseille, lorsque vous avez un produit de qualité comme celui là, ne jetez pas l’eau de réhydratation des champignons, pour un risotto ou une soupe cette eau apportera le goût des morilles.

Pour 4 personnes :

4 grenadins de veau

Une vingtaine de morilles déshydratées

15 cl de vin blanc (j’ai pris du sauvignon)

1 grosse échalote

Graisse de canard

1 cuillère à soupe de fond de veau

5 cl d’armagnac

20cl de crème fraîche

Sel et poivre du moulin

Réhydrater les morilles en les couvrant largement d’eau bouillante pendant 30mn.

Les égoutter en conservant l’eau.

Ciseler l’échalote et la faire revenir dans une cuillère à soupe de graisse de canard.

Ajouter les morilles, coupées en 2 pour les plus grosses ( j’en détaille toujours une en petits dés pour qu’elle infuse un peu plus dans la sauce).

Faire revenir quelques minutes.

Déglacer au vin blanc.

Faire bouillir pour l’évaporation de l’alcool.

Ajouter le fond de veau.

Bien mélanger.

Ajouter la crème.

Bien poivrer.

À ébullition couper le feu.

La sauce est prête.

Dans une autre poêle,

Faire fondre 1 cuillère de graisse de canard.

Saisir les grenadins, étant assez épais j’ai fait 4 mn de chaque côté.

Saler peu et poivrer chaque face.

Au terme de la cuisson, verser l’armagnac dans la poêle.

Attendre l’ébullition et flamber la viande (ma partie préférée 😁)

Lorsqu’il n’y a plus de flamme ajouter la sauce.

Vous pouvez réaliser cette partie à l’avance.

Au moment de servir….

Laisser 7-8 mn à petit bouillon et servir chaud.

Avec cette cuisson la viande était rosée à cœur.

Un délice que je vous recommande.

A vos tabliers !!!

Saltimbocca de veau à la sauge

Une panure croustillante et parfumée, une viande tendre, la saveur de la sauge…

C’est juste une tuerie ces saltimbocas !!!

J’aime une panure grossière, c’est vraiment un choix pour moi je préfère largement, je grille le pain et donne juste quelques impulsions rapides pour avoir ce résultat.

La panure apporte du coup une vraie texture.

Vous pouvez remplacer la mozzarella par un fromage de caractère, pour ma part j’ai voulu garder les saveurs de la viande et des parfums.

C’était parfait !!!

Pour 4 personnes:

400g d’escalopes de veau tranchées fines

4 tranches de jambon sec fumé

2 poignées de persil haché

1 cuillère à café d’ail semoule

4 tranches de mozzarella

4 petites feuilles de sauge

300g de pain grillé et mixé

Poivre

huile d’olive

Commencer si vous possédez un attendrisseur par frapper la viande pour l’attendrir.

Dans une assiette creuse verser l’huile d’olive.

Dans une autre assiette le pain mixé, le persil, l’ail et le poivre.

Tremper une escalope dans l’huile puis dans la panure.

Reserver.

Sur chaque escalope, déposer une tranche de jambon, une feuille de sauge et de mozzarella.

Rouler l’escalope comme un nem, en serrant bien les bords pour ne pas que la mozzarella s’échappe!

Maintenir avec une pique en bois.

Enfourner dans un four préchauffé à 200 degrés 25mn.

Servir chaud.

A vos tabliers!!!

Paupiettes à l’ancienne

Voilà une vieille recette, des paupiettes, des champignons, du vin blanc…

Aucune difficulté mais un plat efficace et bon.

Je privilégie les champignons frais qui, pour moi font une vraie différence.

Je ne suis pas une grande fan du fond de veau, je ne l’utilise que pour ce plat, mais je n’ai jamais réussi à le supprimer et à retrouver cette sauce épaissie…

Un plat servi avec des pâtes, du riz ou des pommes de terre vapeur et encore meilleur réchauffé.

Pour 6 personnes :

6 paupiettes

2 échalotes

2 gousses d’ail

6 gros champignons de Paris frais

25cl de vin blanc sec

25cl d’eau

Un peu de thym et de romarin

2 cuillères à soupe de fond de veau

20cl de crème

Huile d’olive

Sel/poivre

Verser un filet d’huile d’olive dans une sauteuse.

Peler et hacher les échalotes et l’ail.

Faire revenir les paupiettes sur toutes les faces et les retirer.

Placer les condiments hachés, les faire revenir.

Ajouter les paupiettes et le vin blanc.

Mélanger les 2 cuillères de fond de veau au 25cl d’eau chaude et ajouter le tout dans la cocotte.

Faire cuire à couvert 20 mn.

Pendant ce temps, tailler les champignons en lamelles et les faire revenir dans une poêle chaude avec l’huile d’olive.

5 mn avant la fin de cuisson ajouter la crème et les champignons.

Servir chaud avec l’accompagnement de votre choix.

A vos tabliers !!!