Poulet aux épinards et à la moutarde

Pour honorer ma dernière récolte d’épinards de mon petit jardin (je vous conseille vivement les épinards géants d’hiver, j’ai fait 9 récoltes !!!)

Il faut simplement couper les feuilles dont vous avez besoin et d’autres repoussent, nous en avons eu tout l’hiver jusqu’au printemps.

Bon fin de la minute jardinage, mais sait-on jamais des jardiniers amateurs peut-être….

Pour mon plat j’ai privilégié des cuisses de poulet, mes superbes épinards et une sauce légèrement crémé, j’ai rallongé avec un bouillon de poule pour l’alléger.

J’ai choisi la moutarde provençale du Domaine des terres rouges pour dynamiser tout ça.

Une moutarde légèrement piquante, relevée de tomates, basilic et origan.

En vente Ici

Un plat familial, facile, qui se réchauffe très bien, et qui une fois sur le feu ne demande plus de travail.

Un simple riz blanc était parfait pour accompagner ce plat.

J’aime beaucoup cuisiner dans ma cocotte en fonte, mais une simple sauteuse fera l’affaire.

Pour 4 personnes :

4 cuisses de poulet

1 échalote

1 gousse d’ail

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

50cl de bouillon de poule

10cl de crème fraîche

4 grosses poignées d’épinards frais

2 cuillères à soupe de moutarde provençale

1 brin de thym

Sel et poivre du moulin

Peler et hacher l’ail.

Peler et tailler finement l’échalote.

Dans une cocotte, faire chauffer l’huile d’olive.

Mettre les cuisses côté peau à dorer.

Retourner et ajouter l’ail et l’échalote.

Remuer en décollant les sucs de cuisson.

Lorsque les cuisses sont dorées, ajouter le bouillon qui doit à peine recouvrir les cuisses.

Poser les épinards lavés et essorés dessus et fermer le couvercle.

Une fois fondus, remuer pour les intégrer à la sauce.

Ajouter la crème, la moutarde, le thym, le sel et le poivre.

Cuire à découvert 40 mn que la sauce épaississe un peu.

Le résultat une sauce ultra parfumée, et généreuse malgré le fait qu’elle soit légère, un plat complet servi avec du riz blanc.

A vos tabliers !!!

Sauté de porc à la bière

Il est encore temps de proposer des plats longuement mijotés.

Plein de saveurs, j’ai opté pour un sauté de porc que j’ai agrémenté d’aromates, de bière et de moutarde.

J’ai utilisé les carottes jaunes de ma maraîchère préférée, je vous les conseille vivement si vous en trouver.

Ces carottes sont moins sucrées que les oranges, le goût de carottes et plus marqué, mais surtout surtout elles restent moelleuses mais tiennent parfaitement à la cuisson.

J’ai utilisé ma mijoteuse pour 4heures de cuisson, mais une cocotte 2h sur le gaz à petit bouillon c’est tout aussi bien.

L’intérêt de la mijoteuse est bien sûr la tranquillité, vous l’enclenchez et vous pouvez partir travailler.

J’ai mis le programme fort donc 4 heures ont été nécessaires, sur le programme doux compter 7-8h.

La cuisson est à tout petit bouillon c’est parfait.

Par goût et par conviction cette cuisson ne remplace pas ma cocotte à la cheminée, mais elle est très pratique quand les journées sont chargées.

Pour 6 personnes :

1 kg de sauté de porc

3 carottes

2 gousses d’ail

1 gros oignons

3 feuilles de sauge

1 feuilles de laurier

1 brin de romarin frais

1 grosse cuillère à soupe de moutarde

50cl de bière brune

1 bouillon de légumes

1 cuillère à soupe de farine

Sel et poivre

Peler et couper l’oignon finement.

Peler la gousse d’ail.

Laver les carottes et les couper en rondelles assez épaisses.

Dans une cocotte ou un faitout faire revenir les morceaux de viande dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Lorsque les morceaux sont dorés, les retirer et placer les rondelles de carottes et l’oignon.

Si vous avez une mijoteuse, tout transvaser dans la cuve.

A coloration, ajouter la viande, l’ail, les aromates, la bière, le bouillon, la moutarde, sel et poivre.

Couvrir et laisser mijoter 2h à petits bouillons.

Si la sauce n’est pas assez épaisse, délayer la farine dans un peu d’eau froide et l’ajouter.

Laisser épaissir quelques minutes et c’est prêt.

La sauce est très parfumée.

De simple pommes de terre vapeur en feront un plat complet et réconfortant.

A vos tabliers !!!

Joues de porc confites au banyuls de Tati Annie

Je vous ai déjà parlé du grimoire de ma Tati Annie….des recettes agrafées, celles déjà présentes entourées, les marges sont écrites bref il regorge d’idées…

Dans la famille la cuisine est une institution.

Parmi ses recettes fétiches figure une sorte de bourguignon mais avec des joues de porc et du vin de banyuls ou de Maury.

Une de ses voisines la lui a transmise après un dîner où selon elle : ils s’étaient léchés les babines avec son compagnon devant ce plat à tomber par terre.

Elle l’a refait à plusieurs reprises et succès à chaque fois.

Même avec moins d’enthousiasme cette recette m’aurait tenté 😁😁😁.

Et très sincèrement elle est à tomber par terre!!!

J’ai réalisé cette recette dans ma mijoteuse mais une cocotte fera tout à fait l’affaire.

La viande est ultra fondante et très parfumée ça a été franchement un coup de cœur.

Ingrédients :

2,5 kgs de joue de porc

300g de carottes

300g d’oignons

80g d’ail

Thym, laurier, romarin

1 tige de fenouil sauvage

50cl de vin rouge

30 cl de banyuls

Sel, poivre du moulin

Farine

Rouler chaque joue de porc dans la farine.

Les faire rissoler dans un peu d’huile d’olive sur chaque face.

Les retirer.

Couper les carottes en dés et émincer l’oignon.

Dans la cocotte faire revenir les carottes et les oignons en ajoutant un filet d’huile d’olive.

Y ajouter les joues.

Mouiller avec les vins afin de recouvrir la viande.

Ajouter le bouquet garnis et le fenouil.

Peler et hacher l’ail, le rajouter.

A la mijoteuse je l’ai laissé mijoter 5h.

A la cocotte laisser cuire 2h à feux doux.

Si la sauce s’épaissit trop mouiller avec un bouillon de poule.

Servir chaud accompagné de pomme de terre vapeur.

A vos tabliers !!!