Ailes de raie à la crème d’ail

Un plat sans aucune difficulté, même monsieur qui n’aime pas les ailes de raie en mange.

C’est à dire qu’il adore l’ail mais pas le goût de ce poisson.

Dissimulation des saveurs épisode 4395 et il y aura d’autres épisodes à suivre, parceque ça marche à tout les coups!!!

Je me retiens à chaque fois mais croyez-moi la danse de la victoire me démange 😁

Ingrédients :

3 ailes de raie

1 tête d’ail

4 dL de Bouillon de légumes

1 cuillère à soupe de pastis

2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

Poivre/sel

Poser les ailes de raie sur le panier vapeur de la cocotte, assaisonner de sel et poivre.

Mettre la tête d’ail pelée dans le bouillon de légumes et porter à ébullition dans le bas de votre cocotte minute pendant 10 mn avec le panier vapeur à couvert.

Retirer l’ail et mixer le avec 5 cuillères à soupe de bouillon.

Ajouter le pastis et la crème.

Bien mélanger et dresser sur les ailes de raie.

Simple et efficace !!!

J’effiloche les ailes de raie pour un côté plus élégant.

A vos tabliers !!!

Pastis landais

Pour moi le pastis landais c’est pendant les vendanges…. je m’explique chaque année des amies venaient des Landes aider mes parents à vendanger et elles amenaient toujours un pastis dans leurs valises.

Et donc chaque année à cette période particulièrement il me faut faire cette brioche parfumée et moelleuse.

Les proportions sont pour 2 brioches et je ne divise jamais les ingrédients je n’ai qu’un coup de fil à donner et la deuxième brioche à son amateur habituel 😉

Pour la pâte :

4 œufs

125g de lait entier

1 gousse de vanille

35g de pastis

35g d’eau de fleur d’oranger

700g de farine

250g de sucre en poudre

115 g de beurre

1 pincée de sel

Pour le levain:

125g de lait

20g de levure fraîche

100g de farine

Pour le décor :

Sucre grains

Lait

Commencer par préparer le levain: tiédir légèrement le lait et dissoudre la levure dedans, une fois bien dissoute ajouter la farine.

La consistance du levain est une pâte très molle presque liquide, c’est normal.

Laisser pousser 2 h recouvert d’un torchon propre, dans une pièce assez chaude et à l’abri des courants d’air.

Passé ce temps faire chauffer le lait avec le beurre, la gousse de vanille fendue et le sucre, ne pas faire bouillir surtout juste fondre le beurre et le sucre, laisser tiédir.

Dans la cuve du robot mettre la farine, le sel, le lait tiédi (sans la gousse) et les œufs

Pétrir à vitesse moyenne en incorporant le levain .

Une fois le levain assimilé à la pâte ajouter l’eau de fleur d’oranger et le pastis.

Pétrir à grande vitesse 15 mn.

Laisser pousser sous un torchon 2h.

La pâte a alors doublé de volume.

Débarrasser la pâte sur un plan de travail fariné.

Et former une boule à partager en 2.

Beurrer un moule à flan ou à brioche et placer un paton dans chaque moule .

Laisser pousser 2h à nouveau sous un torchon

Votre pâte aura à nouveau doublé.

Préchauffer votre four à 170 degrés avec un ramequin d’eau

Badigeonner de lait votre brioche et parsemer de sucre grain

Enfourner pour 45 mn

Et là bien sûr l’odeur je ne peux pas lui faire traverser l’écran mais le mélange anis, fleur d’oranger, vanille l’odeur est vraiment typique ça embaume la maison.

C’est à ce moment que j’envoie le message pour me « débarrasser » de la deuxième brioche qui m’embarrasse 😉

La recette est un peu longue à en faire un vous en faite 2… vous pouvez le congeler bien sûr sinon peut-être une bonne âme voudra bien vous aider à le manger

A vos tabliers !!!