Crème glacée à la noisette

Je vous l’ai annoncé…la liste d’essais classiques, de recettes farfelues, d’idées en tout genre est longue…

Depuis que ma sorbetière est rentrée dans la maison, mes 2 acolytes sont intenables !!!

Pour ma part je ne suis pas une fana de crème glacée, je préfère 100 fois finir mon repas sur un fromage qui pue, mais ma fille et mon mari c’est quelque chose !

Donc j’apprivoise mon petit joujou pour leur faire plaisir et j’ai choisi un parfum noisette avec des grains de pralin et des pépites de chocolat.

Moi qui ne suis pas glace j’ai aimé le côté peu sucré de celle-ci, tout en étant gourmande avec l’apport du chocolat.

Je tape dans le haut de la liste, pour l’instant nous restons dans les classiques 😁

Ingrédients pour 1 litre:

180g de pâte de noisette

20g de sucre

4 jaunes d’œufs

450ml de lait entier

100 ml de crème fraîche

2 cuillères à soupe de pralin en grain

100g de pépites de chocolat

Faire fondre la pâte de noisette avec le lait dans une casserole, jusqu’à complète dissolution.

Pendant ce temps, blanchir les jaunes avec le sucre en fouettant vivement.

Verser le lait chaud sur les jaunes blanchis en remuant.

Remettre immédiatement le tout dans la casserole.

A l’aide d’un thermomètre monter jusqu’à 84 degrés comme une crème anglaise, la préparation doit s’épaissir et napper la cuillère.

Laisser refroidir le tout et réfrigérer au moins 4 h.

Au moment de faire turbiner votre glace, monter la crème en chantilly souple.

La mélanger délicatement à la préparation précédente.

Mettre le tout à turbiner 20mn.

Quelques minutes avant la fin, ajouter le pralin et les pépites de chocolat.

Consommer immédiatement ou congeler dans des barquettes de glace.

A vos tabliers !!!

Dôme chocolat – praliné

Mon mari et ma fille m’ont gentiment glissé que je ne faisais plus de dessert élaboré…

Et en effet, plus de grandes tablées, plus de repas de famille, je me contente de quelques verrines c’est vrai.

Un peu piquée au vif, je profite d’un repas avec ma meilleure amie pour réaliser ces dômes absolument addictifs!

J’ai pioché la recette sur le merveilleux site il était une fois la pâtisserie Lien ici

Et vraiment rien à changer, cette recette est parfaite.

Un glaçage façon rocher cache une mousse praliné et un cœur de pur praliné Ma recette ici

Comment vous dire ? Meilleur c’est difficile

J’en ai réalisé 6, j’ai utilisé mes moules en demi-sphere achetés chez Tompress Ici, le démoulage n’est plus source de stress.

Il vous faudra prévoir idéalement 3 jours en avance, le dessert demande une congélation avant le glaçage rocher.

Ingrédients pour 6 dômes :

Pour l’insert au praliné :

180g de praliné

Pour la mousse praliné :

1 feuille de gélatine

170g de pralinoise

30cl de crème liquide entière

Pour le croustillant feuillantine :

40g de chocolat au lait

50g de praliné

50g de crêpes dentelle émiettées

Pour le biscuit pain de Gênes:

80g de pâte d’amande

2 oeufs

20g de farine

2 pincée de levure chimique

20g de beurre fondu

Pour le glaçage rocher:

250g de chocolat au lait

40g d’huile de pépin de raisin

60g de pralin en grains

Pour l’insert praliné:

J’ai reparti le praliné dans des moules à glaçon en silicone que j’ai placé au congélateur.

Si vous avez des minis moules demi sphère encore mieux.

Pour la ganache au praliné :

Placer la gélatine dans un bol d’eau froide pendant au moins 10 mn.

Couper la pralinoise au couteau en petit bout.

Placer dans un saladier.

Chauffer la moitié de la crème.

Bien essorer et délayer la gélatine dans la crème chaude.

La verser sur la pralinoise, remuer jusqu’à ce qu’elle soit fondue.

Ajouter le reste de crème.

Bien remuer et placer au frais au moins 4 heures, idéalement 1 nuit.

Pour le croustillant feuillantine :

Faire fondre le chocolat.

Ajouter le praliné et les crêpes dentelles émiettées.

Mélanger à la maryse.

Étaler entre 2 feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur de 5 mm.

Laisser légèrement refroidir et avec un emporte pièce plus petit que vos moules (j’ai pris des petites tasses à café 😁) faire 6 petits ronds.

Réserver.

Pour le biscuit pain de Gênes :

Préchauffer le four à 180 degrés.

Dans le bol de votre mixeur, placer la pâte d’amandes en dés et les œufs, mixer.

Ajouter la farine, la levure et le beurre fondu, mixer à nouveau.

La pâte est très liquide, c’est normal.

Verser le tout dans un moule de 22cm chemisé de papier cuisson et cuire 15 mn.

Laisser refroidir.

Avec un emporte pièce de la dimension de vos moules ou légèrement plus petit, prélever 6 cercles dans le pain de Gênes.

Réserver.

Pour le montage:

Sortir la ganache du frigo.

Battre au batteur électrique en augmentant la vitesse progressivement, jusqu’à l’apparence d’une chantilly (environ 10 mn).

Étaler un fond de mousse sur les demis sphères.

Remonter sur les bords.

Placer au centre l’insert au praliné.

Recouvrir de mousse sans arriver jusqu’en haut.

Ajouter le rond de feuillantine et le pain de Gênes.

Recouvrir de mousse.

Réfrigérer au moins 1 nuit.

Le jour de la dégustation :

Préparer le glaçage rocher :

Faire fondre le chocolat.

Ajouter l’huile et les graines de pralin.

Mélanger.

Démouler les demis sphères sur une grille.

Verser le glaçage lorsque sa température est à 35 degrés.

Garantie d’un glaçage qui va se figer aussitôt.

Placer dans un plat au frigo au moins 3 heures avant la dégustation, afin qu’ils décongèlent.

Un dessert qui ne présente aucune difficulté mais qui demande de l’organisation.

A la dégustation c’est une merveille !!!

A vos tabliers !!!

Praliné amande-noisette

Il m’aura fallu des années, 3 mixeurs grillés et des heures de recherche pour enfin pouvoir faire mon praliné.

Je m’en étais dégoûtée, le praliné n’était pas pour moi…en deuil de fait maison la fille du boulanger.

Sauf que je suis têtue!

Il était hors de question d’investir dans un énième robot, il me fallait un mixeur compact, abordable et puissant rien que ça.

Et à force de recherche c’est sur une moulinette 1000W que j’ai jeté mon dévolu et miracle un praliné en un temps record!!!

Soyons honnête je m’étais toujours arrêté au stade du pralin (des grains assez grossier) avant que l’odeur de brûler n’apparaisse.

Et là surprise après quelques minutes seulement une pâte est apparue, sans disjonctage général.

Et tout ça avec un petit mixeur moulinex….me fait rêver mon mini mixeur je vous le dis !!!

Et comme beaucoup de recette, le fait maison ressort grand vainqueur.

Les amandes du jardin, des noisettes des copains, du sucre pas de chez nous….un résultat absolument terrible voir dangereux.

J’ai demandé à mon mari et ma fille leurs avis…Bam moitié du pot liquidé!!!

Va avoir du boulot ma moulinette!

Ingrédients pour un pot:

125g d’amandes

125g de noisettes

160g de sucre

5 cl d’eau

Préchauffer le four à 170 degrés.

Sur une plaque déposer les amandes et les noisettes.

Enfourner pour 15 mn en surveillant la coloration, il faut une coloration légère.

Frotter les noisettes pour enlever la peau, personnellement je laisse la peau des amandes.

Dans une casserole à fond épais mettre le sucre et le mouiller avec l’eau.

Placer sur feu moyen et sans remuer, laisser cuire jusqu’à obtenir un beau caramel ambré.

Ajouter alors les amandes et noisettes torréfiées.

Bien mélanger sur feux doux.

Étaler rapidement sur une feuille de papier sulfurisé et laisser refroidir.

Concasser le tout grossièrement et placer par petites quantités dans le bol de votre mixeur.

Après le stade de poudre, viendra celui de pâte puis de crème.

J’ai fait quelques pauses pour ne pas trop brusquer mon nouveau joujou.

Mais ça reste rapide et terriblement bon.

Indispensable pour vos Paris-Brest, mais il sublimera vos tarte au chocolat, Royal ou même crêpes et gaufres, chez nous, restons simple il part à la petite cuillère !!!

A vos tabliers !!!